AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mar 10 Mar - 20:05

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Les choses avaient changé depuis le jour où Lilas s'était absenté pour la journée afin de trouver de la nourriture, j'avais appris à faire confiance à Jeremiah, j'étais maintenant capable de rester en sa compagnie et même de le toucher, chose que j'avais crut jusqu'alors impossible. Je me sentais presque revivre, j'avais confiance en eux et petit à petit je reprennais du poils de la bête. Je dormais de mieux en mieux et maintenant je n'avais plus ces cernes noires sous les yeux, j'arrivais à manger un peu plus de chose et mes joues avaient retrouvé une couleur rosée et je me sentais presque comme avant, sauf que je sursautais au moindre bruit suspect, que j'avais la hantise de croisé des hommes et que l'image de mon bébé hantait chacun de mes cauchemars. Même les trajets en voiture étaient devenue plus agréable, certes, je ne parlais pas beaucoup, je préférais les écouter se chamailler ce qui avait le dont de me donner le sourire. De plus je ne tentais plus de rentrer dans la portière pour me faire la plus petite possible. Je commençais à apprécier la vie, à réapprendre à prendre plaisir en accomplissant de petites choses. Ils m'avaient trouvés à Greensville, pile à côté de la frontière entre les deux états, aujourd'hui nous étions de nouveau sur les routes et la question du ravitaillement se fit de nouveau pressente. Il fallait trouver à manger et le soucis qui se posais, c'est que je n'arrivait toujours pas à participer à ces expéditions, alors à chaque fois il se posait la question de qui y allait seul et qui restait avec moi, car malgré mes demandes, ils refusaient de me laisser seule.

Nous nous étions arrêtés près la petite ville de Courtland, une partie de la ville semblait avoir été incendiées par un feu qui avait rasé une partie des maisons et magasins. Je ne pensais pas que l'on trouverait grand chose, mais les boites trouvé par Lilas commençait à s'épuiser et la faim allait pas tarder à être un problème. Jeremiah s'arrêta au abord de la ville, comme toujours, il allait vouloir observer la ville de loin, essayer de trouver le meilleur endroit où descendre, ainsi on évitait de tourner bêtement en rond, on faisait des descentes éclaires. Enfin Lilas et Jeremiah les faisaient alors que je me contentait de les attendre. Je sortis alors de la voiture, m'étirant après tout ce temps passé assise, il était étrange de voir combien les temps de route avaient été rallongé et qu'il nous fallait maintenant tant de temps pour faire une centaine de kilomètres. Je laissais Jeremiah et Lilas s'occuper de leur carte et je m'éloignais un peu de la voiture. Je sortis même mon couteau quand je sentis le regard du jeune homme sur moi, décidément, il n'aimait pas que je m'éloigne trop de lui. Il y avait des fourrées un peu plus loin et je me dirigeais vers eux, bien sur je fis très attention, les rôdeurs pouvaient très bien se cacher là en attendant que l'on passe tout près. Pourtant, il n'y avait rien, tout était calme pour le moment et je vis même des groseilles en formation, malheureusement, se n'était pas encore la saison, il faudrait encore deux mois au moins avant que quelqu'un puisse les manger.

J'allais faire demi-tour, retourner auprès de Lilas et Jeremiah, quand un mouvement sur ma gauche me fit tourner la tête, quelqu'un ou quelque chose venait vers nous, par la route, à ce moment, je n'aurais pas su dire si s'était un rôdeur ou un humain, mais je savais qu'il ou elle venait de la direction d'où on était venu. Je saisis alors un peu plus fermement le manche de mon couteau, je ne voulais pas alarmé tout de suite les deux, je ne savais pas pourquoi, je le sentais au fond de moi que je devais attendre encore un peu. La silhouette se précisa, s'était une femme brune qui marchait d'un pas rapide et sur d'elle. Quelque chose en elle m'était familière, mais je du attendre encore quelques secondes avant de la reconnaitre. Mon Dieu ! Je sentis la panique me saisir à la gorge, je me sentais comme une bête traquée, il m'avait retrouvé, il était là et allait tué Jeremiah avant de nous capturer Lilas et moi et alors je vivrais de nous l'enfer, mais cette fois, je le savais, je mourais très rapidement. J'étais paralyser par la terreur et Selena eut tout le temps de me rejoindre, avant même que je ne pense à les avertir. Je ne le laisserai pas me reprendre. Un instant je pensais même au suicide, tout sauf me refaire posséder par ces monstres une nouvelle fois. J'avais oublié Jeremiah et Lilas, je ne savais même pas s'il s'était rendu compte que l'on n'avait une visiteuse. J'observais la jeune femme ne bougeait pas, elle ne parlait pas et à bien l'observer, elle me semblait amaigrit, elle finit tout de même par sourire, au même moment qu'un bruit venant de son dos m'interpella. Il n'est pas là, je venais te chercher, ... Je fronçais des sourcils un instant sans comprendre. Elle détacha alors ce qui faisait du bruit dans son sac et mon cœur sembla faire un saut périlleux alors qu'elle serrait une petite fille dans ces bras, elle avait les cheveux d'un roux sombre, magnifique alors qu'elle me regardait avec ces grand yeux noire. Je sentis alors mes genoux lâcher, toutes ces souffrances, toutes ces peurs, toute cette haine et finalement, j'aurais du le savoir, que des mensonges. Je suis venue te la rendre. J'étais à genoux au sol, en larme, incapable de faire un geste, de parler de peur que ce ne soit de nouveau un rêve, de peur qu'elle ne disparaisse, si jamais je tendais les mains vers ma fille.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Jeu 12 Mar - 13:59


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

Lilas n'avait pas garder le pouvoir sur le Jeep bien longtemps. Jeremiah avait guéri bien vite. C'était du moins ce qu'il disait. Mais la brune en doutait un peu. Elle avait bien remarqué à quel point il n'avait pas aimé lui laisser le volant pendant quelques jours. Quand il avait décrété qu'il pouvait de nouveau conduire, elle l'avait laissée faire. En rouspétant bruyamment, certes, mais elle ne savait pas faire autrement. Et puis finalement, elle avait aimé reprendre sa place habituelle, sur le siège conducteur, les pieds sur le tableau de bord. Surtout que maintenant Jeremiah n'avait plus à critiquer sa conduite. Ce type trouvait toujours le moyen de critiquer. Mais au moins, quand il la critiquait parce qu'elle était installée n'importe comment dans sa précieuse Jeep, elle contrôlait la critique. Elle savait exactement de quoi il allait se plaindre et prévoyait chacune de ses réactions. Il était plus prévisible qu'il ne le croyait. Et puis, Philaé ne se roulait plus en boule au fond de la banquette. Elle s'installait normalement. En regardant dans le rétroviseur, Lilas avait même pu apercevoir un sourire fugace apparaître sur le visage de la rouquine en les entendant se chamailler. Philaé s'habituait à leur petit groupe. Lilas aurait aimé en dire de même.  Pourtant, elle appréciait la jeune femme, elle pouvait même dire qu'elle était sa première amie depuis bien des années. Mais elle cessait de tourner en boucle la vision d'elle endormie sur Jeremiah et cela suffisait à faire ressurgir cet agacement qu'elle avait tant de mal à mettre de côté. Du coup, elle compensait comme elle le pouvait. Et avec Lilas, ça signifiait la parlotte. Et faire en sorte que Jeremiah soit aussi agacé qu'elle, même si ce n'était pas pour les même raisons. Un psy aurait certainement dit qu'elle cherchait à s'assurer que leur relation était toujours la même, que rien ne changeait, mais aucun psy n'était dans les parages et elle allait bien éviter d'analyser ses actions.

Ils s'arrêtèrent finalement à l'approche d'une ville. Cette dernière semblait bien amocher. La moitié de la ville  était noircie comme calcinée. Les incendies dû aux pillages n'étaient pas rares au début de l'épidémie. Si la ville où elle était y avait tenue, elle savait que c'était juste à cause de la base militaire qui la jouxtait, où elle vivait avec ses parents. Mais elle avait eu l'occasion de le voir ailleurs en cinq ans. Elle ne s'étonna donc pas de ce spectacle. Triste quand même de se dire qu'elle ne s'émouvait plus de ce genre de spectacle. D'un autre côté, elle avait des tas d'autres choses qui pouvaient l'émouvoir, pas la peine de penser à tout les autres. Jeremiah fut le premier à sortir de la voiture, tenant sa carte en main. Lilas ne tarda pas à en faire de même, attrapant son arme au passage, qu'elle glissa, comme toujours au creux de ses reins. Son couteau, elle le laissa choir sur son siège en sortant. Puis, elle se posta à côté de Jeremiah qui étudiait toujours sa carte. Elle sentait déjà ce qu'il allait lui dire. Il allait réclamé d'aller seul en ville. Depuis la dernière fois, Lilas n'en avait pas reparlé, mais elle sentait bien qu'il était restée sur cette idée. « Si tu es en train de te dire que tu vas y aller tout seul, te te fourres le doigt dans l’œil, papy ! » Elle releva la tête en voyant Philaé sortir de la voiture et s’étirer, les heures de voiture était dure pour tout le monde. Lilas se retourna, posant ses fesses sur le capot pour mieux faire face à Jeremiah. Elle capta son regard furtif qui suivait la jeune rousse. Encore une fois, cet agacement monta en elle. Elle le réprima et reprit la parole. « Si tu es en état de conduire, c'est pas le cas pour faire face à des rôdeurs en ville. Je suis même pas sure que tu sois capable de courir. » Les mains sur le capot, elle pencha la tête sur le côté pour mieux le regarder. Elle ne croyait pas du tout en la guérison miracle de ses mains. Il avait eu besoin d’atèle, quand même ! Alors sa jambe... Mais bon, elle savait qu'il pouvait être plus têtu qu'elle quand il le voulait. Si elle était une chieuse, il n'était pas loin derrière. Sauf que maintenant, elle avait une autre excuse pour le forcer à rester sur place. Et même si elle n'aimait pas l'utiliser -et encore moins le laisser avec Philaé- elle préférait le savoir en sécurité qu'en train de risquer sa vie parce qu'il n'est même pas capable de courir quand il le fallait. « Et puis, si jamais un autre taré est après Philaé, il vaut mieux que tu sois là. Si je peux avoir le dessus avec un rôdeur ou deux, ce serait pas le cas avec un homme. » C'était un argument un peu tordu, mais il pouvait fonctionner. Parce que c'était vraie. Si un type avait pu les retrouver et les suivre, qu'est ce qui disait qu'il n'y en avait pas un deuxième ? Tout était possible dans ce monde pourrie. Et si Jeremiah insistait encore, elle savait qu'elle allait quand même finir par obtenir victoire. Et comme elle le savait, elle se contenta de se redresser et de se diriger vers le coffre pour aller préparer un sac, même si elle ne partait pas tout de suite. Mais alors qu'elle longeait la voiture, son regard tombe sur Philaé.

Concentrée à convaincre Jeremiah, elle n'avait pas vu ce qui se passait tout juste à côté. Ils étaient garés non loin de fourrés et c'était par là que c'était dirigé Philaé. Lilas eut juste le temps de la voir tomber à genou, alors qu'une femme se tenait devant elle, tenant une petite fille dans les bras. « Je suis venue te la rendre. » La rendre ? Lilas porta une main à ses lèvres. Elle tourna la tête vers Jeremiah, qui lui aussi semblait avoir remarqué que quelque chose n'allait pas. Au moins, son ultime argument prenait tout son sens là. Mais il n'était pas au courant de toute l'histoire de Philaé, il ne savait pas pour sa fille. Et le connaissant, il risquait de réagir comme quand ils étaient tombés sur la rouquine. Sortir son arme et menacé avant de savoir. Même si Lilas ne connaissait pas la jeune femme qui était là, elle pouvait au moins se rendre compte qu'elle n'était pas une menace. A moins que les bébés soient une nouvelle arme dont elle ignorait l'existence. Elle couvrit donc les quelques mètres qui la séparait des deux jeunes femmes, doucement, pour ne pas effrayer l'inconnu alors qu'elle venait de toute évidence rendre à Philaé sa fille. Levant les mains en l'air pour montrer qu'elle n'était pas armée, elle s'approcha. Elle ne se stoppa qu'arrivée au niveau de son amie. Elle posa doucement une main sur son épaule. « Phi... C'est bien ta fille ? Est ce que tu veux que je te l'amènes ? » Peut-être qu'elle ne voulait pas non plus approcher de la jeune femme qui était là. Lilas pouvait très bien faire la liaison entre les deux. Prendre la petite pour la déposer dans les bras de la jeune femme. Et si cette femme était vraiment dangereuse, Jeremiah pourrait la surveiller, prêt à agir s'il le fallait. Lilas lui lança d'ailleurs un regard, espérant qu'il comprenait ce qui se passait.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Ven 13 Mar - 1:29


Drôle de surprise !
Lilas, Philaé & Jeremiah
Mes blessures avaient plutôt bien cicatrisés mine de rien. Je devais l'avouer, après avoir été enfin recousue, la vilaine coupure qui s’étirait sur ma jambe avait définitivement cesser de saigner et au fil des jours, la douleurs s'était atténuée. Je ne boitais plus, et mes doigts bien qu'encore un peu douloureux parfois étaient à nouveau fonctionnels. J'avais passer des jours sur le siège passager de ma Jeep, à regarder Lilas conduire, me laissant envahir par le stress en constatant sa façon de conduire bien différente de la mienne. Je n'avais pas cesser de lui faire des reproches. « Passe la vitesse. » ou « Ralenti ! » ou « Accélères ! », j'avais même trouver le moyen de lui reprocher sa façon de tenir le volant ou sa manie de quitter la route des yeux alors que je passais mon temps à faire la même chose quand j'étais au volant. Finalement, n'y tenant plus j'avais récupérer ma place, la mienne. J'avais repris le volant, forçant Lilas à retourner à sa place, là où elle mettait ses pieds sur le tableau de bord, n'attachant que rarement sa ceinture. J'aurais pu presque avancer que la vie, avait repris son cour et pourtant, des changements étaient bien visibles ; Philaé, par exemple, avait définitivement délaisser son habitude de se recroqueviller dans un coin de la voiture. Aujourd'hui, alors que nous roulions tranquillement, elle était tout simplement assise le plus normalement du monde à l'arrière, en silence. Je lui jetais de temps en temps un coup d’œil discret, alors qu'elle s'occupait en regardant les paysages défilant ou en écoutant Lilas déblatérer ses âneries alors que je lui répondais.

C'est proche d'une ville, que j'avais finalement arrêter la voiture. J'étais descendu le premier, Lilas en avait de même, puis Philaé avait suivit. Je m'étais simplement appuyer contre le capot de la voiture, pour étudier les possibilités, mais mon idée était bien arrêtée. Cette fois, j'y allais seul. D'abord parce que c'était la seule solution valide, ensuite parce que j'avais besoin de me retrouver un peu seul avec moi et que fouiller cette ville en solitaire était le meilleur moyen d'y parvenir. Pourtant, une fois encore, la brunette vint se mettre entre moi et mes réflexions. Non, elle n'allait pas me laisser y aller seul, j'étais blessé, je ne pouvais pas courir, bla, bla, bla. Je soupirais lourdement, alors qu'elle continuais toute seule son discours. Je l'écoutais à moitié en réalité, et je lançais alors un coup d’œil à Philaé qui s'éloignait, qui sortit à ce moment là son arme comme pour me faire comprendre que tout irait pour elle. Finalement, mon attention se reporta sur Lilas qui finissait sa dernière tirade. « J'y vais seul, tu restes là avec elle. Point. » J'étais loin d'avoir envie de débattre maintenant. Mon idée était fixe et arrêtée et je ne comptais pas en changer. Hors de question de rester en retrait, d'y aller à trois ou d'en laisser l'une des deux seule. Néanmoins, Lilas ne semblait pas avoir changer d'avis non plus ! Cette tête de mule m'ignorait en fait royalement et avait déjà fait le tour de la voiture pour rejoindre le coffre. « Hé, attends, tu fous quoi là ? J'ai dis non, tu m'entends ? Oh ! » Mais plus de réponses. Forcément, c'était typique. Je penchais alors mon regard vers l'arrière de la voiture et c'est à ce moment que mes yeux tombèrent sur Philaé alors qu'elle tombait à genoux devant une brune qui se tenait droite devant elle. Lilas semblait avoir tout compris, elle me lança un drôle de regard avant de finalement s'avancer les mains en évidence vers les deux femmes. Personnellement, je n'avais compris à cette étrange scène et fidèle a moi-même, c'est arme à la main que je me décidais finalement à avancer. Au début, alors que je m'approchais...je pointais sans hésitation mon arme chargée sur la brune que je connaissais pas, c'est finalement en distinguant l'enfant que je me décidais à la baisser sans un mot. « Putain de merde mais c'est quoi encore ce bordel ? » marmonnai-je pour moi-même, avant d'entendre Lilas, s'adresser à Philaé. Sa fille, depuis quand elle avait une fille maintenant ? J'avais la désagréable sensation d'avoir louper un épisode et finalement, mes nerfs prirent le dessus. « Ola, cinq minutes … comment ça, sa fille ? Et puis, vous êtes qui vous ? D'où vous sortez ?» C'était le monde à l'envers, décidément. Et même au milieu du chaos, je me rendais compte que le destin – auquel je ne croyais pas une seconde en plus – semblait avoir envie de s'acharner à me rendre totalement dingue, ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Ven 13 Mar - 11:16

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

J'étais complétement bouleversée alors que Selena me présentait ma fille, celle dont j'étais persuadée depuis un an et demi qu'elle était morte dans d'atroce souffrance. J'étais incapable de bouger, de pensée, de parler alors qu'elle m'assurait être venue me la rendre. Heureusement, Lilas se rendit compte de ce qui se passait, elle comprit rapidement parce que je lui avait parlé d'elle, de combien sa perte m'avait détruite. Elle s'approcha de nous lentement, je la voyais arriver du coin de l’œil, mais je n'arrivais pas à quitter la petite fille des yeux, petite fille qui me fixait intensément, comme si elle savait que j’étais sa mère. Des larmes coulaient toujours le long de mes joues je ne faisais rien pour les retenir. Je sentis la main de Lilas sur mon épaule et souris tout en pleurant, j'avais l'impression de flotter, mon univers complet était en train de changer et je savais que tout irait bien. Selena restait immobile silencieuse alors que Lilas m'interrogeais. Je hochais la tête en posant ma main sur la sienne. C'.. c'est elle. Je quittais ma fille des yeux, les reposant sur celle qui avait pris soin d'elle. Je ne pouvais pas envoyer Lilas dans un piège, je ne pouvais pas la laisser approcher si il y avait le moindre risque qu'Azazell soit dans les parages, je perdrais peut être cette petite fille pour toujours, mais il était hors de question que je mette la vie de Lilas en danger pour la récupérer. Selena, tu es seule ? Je lui parlais d'une voix douce, calme et presque amicale, je ne lui en voulait pas, certes, elle n'avait pas souffert comme moi, mais elle était elle aussi une victime de son frère, elle avait du prendre soin de ces filles sans jamais avoir le pouvoir de les faire fuir et puis elle m'avait aidé pendant ma grossesse, toujours un mot gentil quand elle était sure que l'on ne l'entendrais pas, elle était là pour mon accouchement et elle avait pris soin du bébé. Elle me souris doucement et s’apprêtait à me répondre quand la voix de Jeremiah se fit entendre, je me tournais vers lui et blanchis en le voyant une arme à la main, certes, elle était baissée, mais mon imagination démarra au quart de tour alors que déjà je voyais le coup partir pour venir déchiqueté le corps de la petite.

Je me levais retrouvant soudain toute mes facultés et je fis face à Jeremiah qui semblait complétement perdu. Je me déplaçais de manière à être dans la ligne de tir et tentait de le convaincre de ne rien faire inconsidérée. Range ton arme s'il te plait. Je te dirais tout, je t'expliquerais tout, mais je t'en supplie range ton arme. Je ... Je jetais un coup d'oeil vers Selena, la petite s'agitait dans ces bras, mais elle ne bougeait pas, son regard si semblable à son frère était déterminé et je sentis des frissons me parcourir l'échine. C'est alors qu'elle prit la parole. Je m'appelle Selena, j'étais présente au moment où Philaé était captive. Mon frère est celui qui lui à fait ça et je n'ai jamais rien pu faire pour l'aider. Elle fit alors glisser son sac à terre, j'avais le souffle coupé, tout allait bien trop vite, je n'avais pas le temps de comprendre, de réfléchir, la situation était tendue et le désir de prendre ma petite fille dans mes bras se faisait de plus en plus fort. Je me tournais vers elle, elle n'avait pas bouger, semblant attendre ma décision. Lilas, prend la, s'il te plait. Je n'arriverais pas à y aller et surtout je tremblais tellement que j'avais peur de la faire tomber. Je regardais alors Jeremiah dans les yeux, alors que Selena reprit la parole. Là garder en vie était tout ce que je pouvais faire, mais se n'est plus suffisant maintenant, pas avec Azazell. Je l'ai appelé Skye, elle marche toute seule maintenant, elle mange comme nous et est une petite fille très calme, mais aussi butée que sa mère. Je quittais Jeremiah des yeux, me retournant vers Selena qui avait confié la petite Skye à Lilas, mon cœur battait la chamade, j'avais du mal à croire que tout cela était réelle, je me sentais flageolante sur mes jambes. Philaé tu as tout ce qu'il faut pour prendre soin d'elle dans ce sac, mais tu devras en trouver d'autre. Je dois partir maintenant, Azazell me recherche et je ne voudrais pas qu'il te retrouve. A cette idée, j'eus un énorme frisson, surement visible pour tout le monde, j'avalais ma salive qui avait soudain le gout du fer et je hochais lentement la tête. Part. Bonne chance. Je ne lui en voulais pas pourtant, il était hors de question que je puisse voyager avec elle, je n'aurais pas pu rester en voiture avec celle qui me rappellerais chaque jour les sévices qui j'avais enduré. Elle commença à reculer, mais déjà je ne pensais plus à elle, je me focalisais alors sur Lilas qui tenait Skye dans ces bras.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Sam 14 Mar - 0:53


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

Bien sur, Jeremiah pouvait pas juste surveiller. Lilas n'avait même pas besoin de se retourner pour savoir qu'il avait sortie son arme. Elle le voyait déjà. Mais elle crut l'entendre baisser le bras. A croire que désormais elle était sensible au moindre de ses mouvements. Pas besoin de chercher bien loin la raison à ça. Elle découvrait cependant que les enfants savaient le désarmer. Elle eut plusieurs idées de remarques à lui balancer mais pour le moment était plutôt mal choisie. Elle préférait se concentrer sur Philaé qui avait bien besoin de son aide. Jeremiah n'avait jamais besoin de son aide lui. Elle posa d'ailleurs sa main sur celle que la brunette avait posée sur son épaule. « Selena, tu es seule ? » Au soin de la voix de Philaé, on pourrait presque croire que cette femme était son amie. Pourtant, à sa posture on pouvait facilement en douter. Lilas était donc bien incapable de savoir quoi faire, elle se contenta d'attendre l'accord de la jeune rousse pour bouger. Mais elle-même semblait y réfléchir. Mais la brune n'eut même pas le temps de répondre qu'une voix masculine s 'éleva dans le dos de Lilas. « Ola, cinq minutes … comment ça, sa fille ? Et puis, vous êtes qui vous ? D'où vous sortez ? » Et voilà que Jeremiah aboyait maintenant. Lilas se contenta de lui lancer un regard noir pour qu'il se calme. Mais bon, elle commençait à douter de sa capacité à le comprendre. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi il l'avait embrassé après tout. Et il valait mieux chasser cet épisode de son esprit. Surtout que le moment n'était pas du tout bien choisi pour y penser. Puis Philaé se redressa finalement. Lilas ne l'avait jamais vu aussi courageuse, alors qu'elle se déplaçait pour faire bouclier entre Jeremiah et cette Selena. Enfin non, pas Selena, sa fille. A croire que devenir mère -ou le redevenir- la faisait se dévoiler. Être celle que Lilas avait pu découvrir dans ce qu'elle lui avait raconter. « Range ton arme s'il te plait. Je te dirais tout, je t'expliquerais tout, mais je t'en supplie range ton arme. Je ... » Lilas ne bougea pas, suivant Philaé des yeux, alors que la main qui avait été sur l'épaule de son amie était retombée contre son flanc. La situation avait un côté irréelle. Surréaliste. Puis l'inconnue prit la parole. Sa voix n'hésitait pas, restait clair et fluide. La tête de Lilas se tourna tout naturellement vers elle. Dans son regard, elle avait l'impression de voir les mêmes fantômes qu'elle avait pu remarquer dans les yeux de la rousse. Ses filles avaient vu des trucs horribles, pas de doute possible. « Je m'appelle Selena, j'étais présente au moment où Philaé était captive. Mon frère est celui qui lui à fait ça et je n'ai jamais rien pu faire pour l'aider. » Lilas ne pouvait même pas imaginer ce que c'était d'être la sœur d'un tel monstre. Même si elle ne savait pas ce qu'était devenue Dylan et Patrick, elle était persuadée d'au moins une chose, jamais ils n'aurait pu faire du mal. Selena jeta alors son sac à terre. Si elle avait une arme, ce n'était pas dedans, il n'y avait que des affaires pour bébé. « Lilas, prend la, s'il te plait. » Elle ne se le fit pas dire deux fois. Et même si cette fille aurait pu être capable de la tuer, Lilas ne voulait plus qu'une chose, pouvoir aider son amie. Elle savait ce que représentait cette jolie petite fille pour elle. Elle fit donc les quelques mètres qui la séparait d'eux, passa ses mains sous les aisselles de la petite, la souleva, et la cala contre elle. Un  bras se glissant sous ses fesses et l'autre sur dos, la mais de Lilas atterrissant sur la tête de la petite. Automatiquement, elle tentait de rassurer la petite. Elle était au milieu d'étranger maintenant, cela devait bien être stressant pour elle. Et Lilas pouvait remercier ses heures de baby-sitting pour aider les femmes de militaires sur la base. Ces heures lui avaient payés sa première voiture mais lui offrait aussi une assurance avec la fille de Philaé. Elle avait toujours été douée avec les enfants. Lilas fit un pas en arrière, s'éloignant de Selena, alors qu'elle reprenait la parole. « Là garder en vie était tout ce que je pouvais faire, mais se n'est plus suffisant maintenant, pas avec Azazell. Je l'ai appelé Skye, elle marche toute seule maintenant, elle mange comme nous et est une petite fille très calme, mais aussi butée que sa mère. » « Salut Skye. » murmura-t-elle à l'oreille de la petite, continuant à reculer, jusqu'à placer Philaé entre elle et Selena. Même si cette dernière semblait vouloir rendre la petite, il valait mieux ne pas tenter le diable. La rousse ne pourrait jamais supporter de perdre une nouvelle fois son enfant. Elle avait à peine pu le supporter la première fois. « Philaé tu as tout ce qu'il faut pour prendre soin d'elle dans ce sac, mais tu devras en trouver d'autre. Je dois partir maintenant, Azazell me recherche et je ne voudrais pas qu'il te retrouve. » Cet Azazell devait être un sacré monstre pour que sa propre sœur le fuit. Ses frères ne lui avaient jamais autant manqués que maintenant. « Part. Bonne chance. » Philaé ne jeta même pas un regard à la jeune femme alors qu'elle s'engouffrait au milieu des arbres. Tout comme Lilas qui se mit à sourire en voyant le regard que portait son amie sur sa fille. Elle déplaça un peu la petite Skye, de façon à ce qu'elle puisse voir sa mère. Elle pencha la tête à son oreille. « C'est ta maman. » Philaé semblait sur le point de s’effondrer. C'était beaucoup pour elle, Lilas pouvait aisément le comprendre.  Mais elle avait sûrement besoin de toucher sa fille -enfin-  pour totalement s'en rendre compte. Lilas se rapprocha donc de Philaé. « Prends la Phi. » Mais la rousse semblait carrément tremblée, ne tenir sur ses jambes qu'à peine. Lilas lui attrapa la main, la forçant à s'asseoir au sol, tout en tenant toujours Skye. Une fois qu'elle fut sure qu'elle était assise, elle posa doucement la petite sur ses genoux. Elle avait le droit à un moment seule avec sa fille. Tout comme la petite avait le droit de découvrir sa mère. Lilas se leva donc et recula jusqu'à être au niveau de Jeremiah. Qui ne devait comprendre que la moitié de la situation.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Sam 14 Mar - 1:37


Drôle de surprise !
Lilas, Philaé & Jeremiah
J'étais totalement perdu. Philaé semblait connaître cette femme qui était parvenue malgré toutes mes précautions à se frayer un chemin incognito jusqu'à nous, avec une enfant dans les bras et un sac énorme. J'enrageais ! Si ça n'avait pas été cette femme, si frêle au regard finalement si doux, ça aurait pu être n'importe qui. De plus, voir Lilas prendre les choses en main si rapidement, me fit comprendre très aisément qu'il manquait des branches a mon arbre. Lorsque Philaé s'était confiée à moi, elle avait garder une partie de son histoire...une partie qu'elle avait néanmoins pris le temps et la peine de partager avec Lilas qui elle non plus ne m'en avait pas parler. Alors j'étais quoi, moi au milieu de ce bordel ? La brebis galeuse ? Le mec qui prends des risques tout en ignorant les trucs importants ? Sans doute, et ça me mettait dans une colère noire.

Mon regard se durcit lorsque Philaé se leva subitement, s'approchant de moi pour se placer entre mon arme déjà baissée et cette femme qui tenait cette petite fille. Elle se mit naïvement à me supplier de ranger mon arme, promettant de fournir des explications plus tard. Comme si j'étais assez stupide pour ouvrir le feu sur un bébé ? Comment est-ce qu'elle pouvait le penser ne serait-ce qu'une seule fraction de seconde ? Je terminais alors de baisser mon arme, pour finalement la ranger à sa place dans le holster attaché à ma ceinture. Je n'avais pas dis un mot, j'étais persuader d'exploser si je le faisais et je voyais bien que ce n'était pas le moment pour ça. L'inconnue, se mit finalement à parler. Elle donna son prénom, expliquant qu'elle était la sœur du véritable bourreau de Philaé, qu'elle n'avait rien pu faire pour l'aider à l'époque et qu'aujourd'hui, elle venait simplement lui rendre son enfant qui je m'en doutais était issue des viols à répétition dont avait été victime Philaé. Les choses, s'enchaînèrent alors, la rousse demanda à Lilas de récupérer la petite et celle-ci s’exécuta presque aussitôt, rassurant la petite fille alors que l'inconnue donnait ses recommandations avant d'annoncer qu'elle comptait maintenant simplement partir, pour éviter que cet Azazel à la noix ne retrouve un jour l'enfant et sa mère. Et il n'y avait que moi que ça choquait, tout ça ? Visiblement oui, parce que Philaé, qui tenait en réalité à peine debout termina en laissant Selena s'enfuir et cette dernière se fit d'ailleurs pas prier, abandonnant sur place la petite et son sac sans même un dernier regard. Lilas s'approcha alors de la rousse, elle la fit s'asseoir au sol, déposant l'enfant sur ses genoux avant de venir de poster à côté de moi. La scène était attendrissante certes, les retrouvailles étaient pleines d'émotions entre cette mère qui retrouvait un enfant qu'elle avait cru perdu et cette petite qui découvrait pour la première fois sa maman mais qui semblait déjà la connaître par cœur. Pourtant, je n'arrivais pas à me laisser envahir par tout ça. Je voyais rouge après cette scène digne d'un très mauvais film et ma réaction ne se fit d'ailleurs pas prier. « Faut pas rester là. » Il fallait bouger oui. Nous venions de nous arrêter, de descendre de voiture et pourtant, on ne pouvait pas rester sur cette route. Il fallait bouger et à ce moment, je n'en avais finalement que faire de troubler ce moment magique et magnifique. Je vis alors le visage de Lilas changer, elle était déjà prête à me contredire, sûrement pour me demander de leur laisser un moment à toutes les deux. « Et pas de discussion. Fais en sorte qu'elle se lève avec sa petite et ramène la à la voiture sans faire d'histoire Lilas ! » J'étais ferme. Autoritaire. Ma voix était tintée de colère et d'impatience. « Je sais pas pour toi, mais moi le petit numéro de la gentille madame qui fait des kilomètres a pied avec un bébé rien que pour le rendre à sa mère et qui repart comme elle est venue sans demander son reste, j'y crois pas une seule seconde ! Et si elle avait été suivie, hein ? Et si lui rendre sa fille était un moyen de la récupérer ? De nous tuer ou de vous avoir toutes les deux ? » Mes poings se serrèrent. J'étais dans une telle rage...je fis alors demi-tour pour rejoindre la voiture, et une fois à la jeep j'envoyais un violent coup dans la carrosserie. A tout les coups, ma main avait encore prit cher mais peu importe, je ne m'en formalisais même pas, montant finalement dans la voiture, pour la faire reculer jusqu'aux deux femmes qui approchaient déjà. Je redescendis alors, pour charger le sac laissé par Selena dans le coffre. « Je vais garer la voiture dans un chemin par loin d'ici et je vais revenir à pieds jusqu'ici pour récupérer des provisions. Je vous resterez à la voiture, d'accord ? » De toute façon...d'accord, pas d'accord je doutais que ça change quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Sam 14 Mar - 9:49

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Une fois Selena partie, une fois Skye dans les bras de Lilas j'oubliais tout mis à part la brulante envie que j'avais de la prendre dans mes bras. Pourtant, je n'y arrivais pas, j'avais peur, je tremblais de partout et j'avais peur de mal m'y prendre. Heureusement une fois encore Lilas pris les choses en mains, elle m'aida à m'assoir, en faite, je me laissais plus tomber, mes jambes cédant soudain et elle me la posa sur mes genoux. Je me remis alors à pleurer, mais de joie cette fois, je souris à travers mes larmes, alors que je dévorais la petite des yeux. Bonjour petit ange. Elle me regardait avec ces grands yeux sombres, tellement belle et sa main se posa sur ma joue en souriant elle aussi, la curiosité avait envahit ces traits. Savait-elle qui j'étais, sentait-elle au fond d'elle que j'étais sa maman et qu'à partir d'aujourd'hui je ne laisserais ni rien, ni personne lui faire du mal. En quelques secondes j'étais devenue une autre personne, je me sentais revivre et les prémices de la force que j'avais montrer lors de mon calvaire et qui m'avait abandonné après la supposé mort de Skye, était en train de revenir doucement. J'avais oublié Lilas et Jeremiah, à ce moment, j'étais dans une bulle avec elle, pourtant, tout fut soudain rompu lorsque Jeremiah pris la parole, il semblait en colère et il voulait que l'on parte. Je levais alors les yeux vers lui et l'écoutait faire écho des doutes que j'avais eu en voyant Selena arriver. Je voyais que Lilas aurait eut bien des choses à répondre, mais Jeremiah ne lui en laissa pas le temps, il était dans une colère noire et je pouvais le comprendre, il fila vers la voiture et je soupirais. Il a raison Lilas, cela pourrait être un piège, Azazell, aime torturer les gens et monter des scènes comme celle-ci avant de tout détruire. Je me relevais lentement, me sentant un peu gauche avec la petite dans les bras, mais j'avais aussi trouvé que ma façon de parler avec elle aussi changer, même si je parlais toujours à voix basse, elle était plus décidée aussi. Nous avancions lentement l'une à côté de l'autre quand il arriva avec la voiture. Il n'avait pas décoléré et pire il voulait aller seul chercher de la nourriture dans cet état. Le meilleur moyen selon moi de se faire tuer et il était hors de question de prendre ce risque. Je montais pourtant sans dire un mot, prévenant Lilas du regard de faire pareil pour l'instant. Maintenant c'était à moi de gérer les conséquences de ce qui venait de se passer.

Jeremiah roula pas loin d'une demi-heure, il contourna la ville, le silence était lourd dans la voiture et seulement interrompus par les doux babillages de la petite. Elle était assise contre moi et je lui caressais lentement les cheveux, la regardant avec tendresse. Il se gara finalement un peu à l'écart de la route, parmi les fourrés et après un nouvel ordre de ne pas bouger, il sortit de la voiture. Je soupirais un instant. Lilas, il faut que je lui parle, qu'il se calme avant de partir, sinon, il va se faire tuer. Tu veux bien garder Skye s'il te plait. Je savais que cela ne devais pas être facile pour Lilas de me laisser prendre les choses en main, de rester en arrière en silence alors qu'elle aurait voulu aider. Pourtant, c'était mon histoire, je devais lui expliquer moi-même avec des mots. Je confiais la petite après un dernier baiser et quittait la voiture, Jeremiah avait déjà commencé à avancé, il semblait décider et marchait d'un pas énergique. Il me fallut parcourir plusieurs dizaine de mètre avant de finalement réussir à le rattraper. Pour cela je l'attrapais par la main et le fit stopper et se tourner vers moi. Ne part pas comme ça, laisse moi t'expliquer s'il te plait. J'avalais ma salive, il pouvait se débarrasser de ma main facilement et me renvoyer à la voiture avant de partir, c'est pourquoi je décidais de jouer un véritable coup de poker pour moi. Si tu ne m'écoute pas maintenant, je te suivrais dans la ville jusqu'à ce que tu daignes m'écouter. Bien sur j'en aurais été incapable, laisser ma fille seule, même avec Lilas alors que je venais tout juste de la retrouver. Pourtant, je réussis à insuffler tellement de conviction à ma voix et mon regard était tellement sérieux que j'y crus moi-même un instant. Je restais quelques instant à le regarder fixement, mon pouce je ne m'en était pas rendu compte s'était mit à faire des cercles sur le dos de sa main, une manie de l'ancien temps quand je devais calmer ma petite sœur. Je ne leur en avais jamais parlé également de cette petite sœur, mais là n'était pas le problème. Je souris doucement, espérant que cela suffirait. Assied toi un moment avec moi, écoute moi, je vais tout te raconter. S'il te plait.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mar 17 Mar - 17:43


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

Posté près de Jeremiah, elle regardait Philaé et sa fille totalement attendrie. Elle luttait aussi pour ne pas glisser sa main dans celle du jeune homme. Elle n'avait jamais chercher à lancer un rapprochement physique entre eux deux, et encore moins depuis l'histoire du baiser cobaye. Pourtant, là tout de suite, elle en ressentait le besoin. Sans doute parce qu'elle n'avait plus sa famille auprès d'elle et qu'il était ce qui s'en rapprochait le plus pour elle depuis des années maintenant. Mais elle lutta contre cette envie, qui au vu des derniers événements allait juste paraître déplacé. Elle n'osait même pas levé les yeux vers lui. Ce qu'elle aurait sans doute du faire au vu du ton qu'il utilisait en reprenant la parole. « Faut pas rester là. » Elle en sursauta tant son ton colérique de collait pas du tout à la scène devant eux. Elle fronça les sourcils en levant les yeux vers lui, se préparant à défendre ce moment dont Philaé avait précieusement besoin. Mais il ne lui laissa pas le temps. « Et pas de discussion. Fais en sorte qu'elle se lève avec sa petite et ramène la à la voiture sans faire d'histoire Lilas ! » Mais c'est qu'il s'en prenait à elle maintenant. Elle serra la mâchoire et plissa les yeux. Qu'il l'engueule parce qu'elle le taquinait où lui faisait des réflexions, elle l'acceptait sans problème. Elle en riait même, en profitant pour encore plus le taquiner, mais là... Là il allait trop loin. Et puis s'il voulait que Phi et sa fille se lève, il pouvait le faire lui même, elle n'était pas à ses ordres. « Je sais pas pour toi, mais moi le petit numéro de la gentille madame qui fait des kilomètres a pied avec un bébé rien que pour le rendre à sa mère et qui repart comme elle est venue sans demander son reste, j'y crois pas une seule seconde ! Et si elle avait été suivie, hein ? Et si lui rendre sa fille était un moyen de la récupérer ? De nous tuer ou de vous avoir toutes les deux ? » Bien sur que c'était une possibilité, mais là, il s'énervait bien trop pour que ce soit ça. Il aurait pu exposer les fait différemment. Sans hurler. On aurait dit qu'il fait tout simplement une crise de jalousie. Jaloux de quoi ? Mais avant qu'elle ne puisse dire le fond de sa pensée, il faisait demi-tour et se dirigeait vers le Jeep. Elle se retint de lui courir après. Elle ne l'avait jamais vu dans une tel rage. Et le voir taper sur sa précieuse voiture l'obligea encore plus à ne pas bouger. D'autant plus que Philaé reprit la parole subitement. « Il a raison Lilas, cela pourrait être un piège, Azazell, aime torturer les gens et monter des scènes comme celle-ci avant de tout détruire. » Lilas poussa un soupir tout en la regardant se lever. Elles commencèrent à marcher l'une à côté de l'autre. « Je le sais bien. Mais ce n'est pas une raison de me parler comme ça. » Elle crispa encore la mâchoire. Elle prenait ça comme une attaque personnel maintenant. Comme s'il la repoussait. Elle se sentait ridicule. Mais elle garda sa bouche hermétiquement fermé quand il arrêta la Jeep près d'elles. « Je vais garer la voiture dans un chemin par loin d'ici et je vais revenir à pieds jusqu'ici pour récupérer des provisions. Je vous resterez à la voiture, d'accord ? » Lilas ne chercha même pas à repondre. Elle aussi pouvait la tête. Elle se contenta donc de monter à sa place habituel et de garder ses yeux concentrés sur la vitre, ne le regardant surtout pas. Et parlant encore moins.

Il fallut une demi-heure pour que Jeremiah se décide à se garer. Une demi-heure qui se passa dans le silence. Si ce n'est les bruits que faisaient Skye. La pauvre petite se retrouvait au milieu de tout ça. Il aboya encore des ordres que Lilas n'écoutait même plus. Elle en avait assez de la façon dont il la traitait. Il l'embrassait sur un coup de tête, puis lui parlait comme si elle venait de faire une énorme connerie. Elle n'avait pas à être son défouloir personnel. Elle se contenta de poser sa tête sur l'appuie-tête en fermant les yeux un instant. Elle ferma les yeux un instant avant de se mordre la lèvre inférieur en rouvrant les yeux. Elle ne pouvait pas le laisser partir de cette manière. Il allait se faire tuer ce crétin. « Lilas, il faut que je lui parle, qu'il se calme avant de partir, sinon, il va se faire tuer. Tu veux bien garder Skye s'il te plait. » Et voilà, son agacement revenait puissance dix. Pourtant, encore une fois, elle se retint de le montrer, de le faire sentir. Qu'est ce qu'elle pouvait en faire de toute façon ? Elle avait beau savoir ce que c'était maintenant, cela ne l'aidait pas plus. Et puis Jeremiah avait diriger sa colère contre elle. Pas contre Philaé qui ne lui avait pas tout dit. Mais vers elle. Soit il lui en voulait pour quelque chose en particulier soit il le prenait plus mal si c'était Lilas qui lui cachait quelque chose que la rousse. En même temps, ce n'était pas son secret à elle. Ce n'était pas à elle de le lui dire. Il devait donc lui en vouloir pour de vraie, même si elle ne savait pas pourquoi. Elle tendit donc les mains vers Skye. « Vas-y. » Il lui en coutait de le dire, mais elle le faisait quand même et attira rapidment la petite sur ses genoux. Elle prit soin de ne pas regarder vers eux. Parce qu'elle ne devait pas laisser son agacement prendre le dessus. Bon, il était peut-être temps de mettre les bons mots sur tout ça. Elle était jalouse. Complètement jalouse de l'attention qu'accordait Jeremiah à Philaé. Skye leva la main vers elle, posant sa main sur sa joue. Ce n'est là que Lilas se rendit compte qu'une larme avait glissé le long de sa joue. Elle attrapa doucement la main de la petite avant de l'essuyer. Elle se pencha et déposa un baiser sur sa joue. « Tout va bien, princesse. Je te le promet. »

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mer 18 Mar - 18:14


Drôle de surprise !
Lilas, Philaé & Jeremiah
C'était le festival aujourd'hui. Si j'étais du genre renfrogné, toujours à faire la gueule et à faire des reproches, je n'avais pas pour habitude de me montrer particulièrement violent et d'afficher ma rage et ma colère de cette façon. Mais cette fois c'était trop. Bien trop … et le pire dans tout ça, c'est qu'en vérité je ne savais ce qui était réellement la cause de tout ça. Il y avait cette enfant, qui venait d’apparaître non seulement dans la vie de Philaé, mais aussi dans la nôtre et je savais que bien qu'innocente, cette petite était en grande partie la cause de ma rage. Elle avait été violée, oui, elle n'avait pas eu besoin d'entrer dans les détails, elle me l'avait dit et j'avais bien compris toute l'horreur qu'elle avait pu vivre … et pourtant, jamais une enfant n'avait été mentionnée. Jamais. Du moins pas en ma présence. C'est à Lilas, qu'elle avait confier tout ça et même si je savais que ça avait du être plus simple pour elle se dévoiler à une autre femme qu'à moi...j'avais du mal à assimiler le fait que même après tout ce temps, même après tout ça, même après avoir risquer ma peau pour elle...Philaé continuait de manquer de confiance en moi. Cette constatation m'avait blesser, je pouvais bien me l'avouer, mais je n'étais du genre à pleurnicher alors oui, hurler sur tout le monde me paraissait à ce moment là la réaction la plus adaptée. De même que m'éloigner de ces deux-là un moment, était vital pour moi si je ne voulais pas littéralement imploser.

J'avais violemment claquer ma portière, puis le coffre dans lequel j'avais pris un sac. Je n'avais même pas mon couteau en main...comme quoi, être sur les nerfs ne m'allait vraiment, et pourtant j'avançais déjà d'un pas décidé pour rejoindre la route à pieds et refaire le trajet jusqu'à la route. Je ne savais pas pour combien de temps j'allais en avoir, et d'ailleurs je n'avais pas pris la peine de donner une quelconque indications aux filles comme j'avais l'habitude de le faire. J'avais simplement quitter la jeep, sans me retourner et en entendant des pas derrière moi, je lâchais un lourd soupir. Pour moi, c'était clair...il n'y avait que Lilas pour faire la forte tête et pour insister dans ces moments là, pourtant, ce n'était pas elle. Non, alors que me retournais, c'est Philaé que j'apperçus. C'est elle, qui venait de m'attraper par la main pour me forcer à m'arrêter, à la regarder … pourtant, moi j'évitais maintenant habilement son regard. Je n'avais aucune espèce d'envie d'écouter quoi que ce soit de sa part, aucune envie d'entendre des explications sur quoi que ce soit dans la minute, en réalité … je ne voulais que fuir. Les fuir. Elle, Lilas et même la petite ! Mais elle ne me laissa pas le temps de dire quoi que ce soit, elle se mit à proférer des menaces, si je ne tendais pas l'oreille maintenant...elle me suivrait et pour plusieurs raisons, c'était loin d'être une bonne idée. Elle était donc prête à tout pour me convaincre. Le chantage, ou ce doigt qui s'affairait à caresser le dos de ma main en y traçant des cercles...c'est d'ailleurs sûrement ce geste qui me ramena à la raison, me faisant soupirer une fois encore. Ce simple geste me rappelait cette journée qu'elle avait passer près de moi, les gestes qu'elle avait eu pour moi mais aussi ceux que j'avais pu avoir pour elle et c'est ce qui termina de me convaincre de finalement m'asseoir sur une souche d'arbre pour écouter ce qu'elle avait à dire maintenant. J'étais pourtant loin d'être complètement calmé, en réalité, l'écouter tout de suite me paraissait être la meilleure chose à faire pour qu'elle me laisser m'éloigner et qu'elle retourne dans la voiture. « Fais vite, alors...la nuit va pas tarder, j'ai envie d'être rentré avant. » Je devais paraître abrupte, j'en avais bien conscience...c'est pour cette raison que je me décidais finalement à baisser d'un ton. « Et puis t'as pas vraiment d'explications à donner...c'est ta vie, ça me regarde pas après tout... » Ça me faisait bien mal encore une fois, de sortir un truc pareil. Comme si sa vie, ses choix, rien ne me concernait et ne me concernerait jamais. Ça me fendait le cœur...ou presque, et ça me mettait en rage contre moi-même parce qu'encore une fois, ce que je ressentais pour elle se rappelait à moi...en oubliant presque Lilas et ça, pour la seconde fois en quelques jours à peine, c'était vraiment salaud.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mer 18 Mar - 21:36

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Il ne semblait pas avoir envie de m'écouter, il était en colère et je pouvais le comprendre, certes, oui s'était ma vie, mon passé, mais aujourd'hui nous étions ensemble dans la même galère, pourtant, jamais je n'aurais imaginé qu'un jour ma fille puisse réapparaitre soudainement au milieu de nulle part. Je devais lui faire comprendre que si j'avais pensé possible un jour de la revoir alors il aurait été au courant depuis longtemps. Je le suivis vers la souche non sans avoir jeter un coup d'oeil vers la jeep. J’espérais voir la silhouette de Skye, mais les vitres teinté ne me reflétais rien, je sentais la peur insidieuse commencer à faire son œuvre, j'allais calmer Jeremiah et quand je rentrerai, elle ne serait plus là. Je m'installais sur la souche, proche de lui, je ne lui lâchais pas la main, j'avais besoin de ça pour me donner du courage. Je devais me dépêcher, il me fit bien comprendre qu'il ne me laisserait pas comme d'habitude le temps de réfléchir, de pensé à comment formuler mes mots, cette fois-ci, je devais juste être honnête. J'avais fixer nos mains et nos doigts entrelacés, mais je relevais alors les yeux quand d'une voix où je sentis une pointe de tristesse, il m'assura que je ne lui devais aucune explication. Je m'humidifiais rapidement les lèvres. Si tu dois savoir, maintenant qu'elle est là, tu dois savoir pourquoi il faut la protéger. Je frissonnais soudain, je n'avais pas envie de me replonger dans cette histoire, de revivre de nouveau l'horreur de ces instants. Quand je les avais raconté à Lilas, s'était un exutoire, aujourd'hui se serait difficile car petit à petit apprenais à me détacher de mon passé. Quand ont était dans la cuisine, je t'ai donné la version édulcorée de ma captivité. Se n'est pas que je ne voulais pas te raconter, que je n'avais pas confiance en toi, bien au contraire, mais je voulais oublier, je ne pouvais plus penser à tout ces moments. Je m'égarais, je perdais du temps et bientôt il allait décidé que les explications étaient moins importante que me laisser seule sur cette souche et d'aller se défouler sur des rôdeurs. Tu ne m'aurais surement pas reconnu avant, j'étais une fille sérieuse, mais aussi têtue et qui avait du mal à ne pas dire ce qu'elle pense. J'étais forte et je n'avais pas peur ou du moins, je détestais montrer que j'avais peur. Je réussis à sourire doucement cette Philaé me semblait tellement loin à défendre les plus faible à ne jamais baisser les yeux, j'étais l'ombre de cette femme et parfois je me rêvais à redevenir un peu comme ça. Quand j'étais captive, je refusais de leur donner ce qu'ils voulaient le plus, je refusais de me soumettre, je voulais être celle qui les combattait, qui restait forte et qui n'avait jamais peur d'eux. J'ai bien réussis, si bien qu'un jour Azazell à décidé que je serais la sienne et il en a fait une croisade. Il voulait me brisé, il voulait faire ce que les autres n'ont pas réussit à faire, je devais être dompté. Si je l'avais regarder un moment à cet instant mes yeux se portaient sur l'horizon.

Quand j'avais raconté cela à Lilas, j'avais pleuré, énormément pleuré, j'avais eut l'impression de me briser davantage. Aujourd'hui je me rendait compte que je parlais presque d'une voix détacher de tout ce qui m'étais arrivé. J'étais en train de guérir et la présence de Skye allait m'aider, pourtant, quand j'en arrivais à la partie la plus difficile, je sentis ma gorge se serrer et ma voix devenir plus rauque. Il ne faisait pas qu'abuser de moi chaque jour, avant de passer à l'acte, il passait des heures à me torturer, à inventer des jeux morbides pour que je lui voue une soumission totale. Il a tué des femmes quand je n'obéissais pas, il me frappais, me blessais, mais je ne flanchais pas. Pendant trois mois j'ai tenu bon. Du moins jusqu'à ... J'avalais ma salive, je ne le regardais toujours pas, je savais qu'il ne m’interromprais pas, qu'il me laisserais aller jusqu'au bout et qu'il était totalement à mon écoute, seulement je ne voulais pas voir son expression, je ne voulais pas voir la pitié alors que je lui détaillais mon calvaire afin de justifier la soudaine présence de ma fille. J'ai découvert ma grossesse, j'étais enceinte de plusieurs moi et il y a vu le moyen suprême d'arriver à ces fins, il ne m'a presque plus toucher pendant cette période, mais alors il a commencé à me raconter tout ce qu'il ferait au bébé quand il sera là, de comment ... Non vraiment, je ne pouvais pas rapporter ces propos et le violent frisson qui me secoua allait surement lui faire comprendre combien cela avait été horrible. Je ne l'ai tenue que quelques secondes dans mes bras, malgré tout, je l'aimais, elle était un petit être innocent et ... il me l'a enlever, il ne s'est pas contenter de la prendre et disparaitre avec elle. Il m'a assurer qu'elle serait un merveilleux repas pour les rôdeurs et il l'a emmener. Quelques temps plus tard, il est revenu avec la couverture couverte de sang et de viscère pour me la lancer au visage. C'est à cet instant que je me rendis compte que des larmes coulaient sur mon visage, que ma main était crispée sur la sienne et que finalement je compris que cette histoire ne guérirais jamais vraiment. Je relevais les yeux vers lui, cherchant à croiser son regard et je mis un certain temps avant d'y arriver. Jeremiah, j'ai totalement confiance en toi, j'ai mis ma vie entre tes mains, mais si je ne t'ai rien dit pour elle ... c'est que je la pensait morte. Azazell à trouver le moyen d'arriver à ces fins, de me briser. Je suis désolée que tu es appris les choses de cette manière. ! Je m'étais inconsciemment rapprocher de lui, peut être pour chercher de la chaleur ou du réconfort alors que je devais parler d'un sujet tellement douloureux, j'avais mon épaule et ma cuisse coller contre lui et je tentais doucement de sourire même si s'était très timide.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mer 18 Mar - 22:12


Drôle de surprise !
Lilas, Philaé & Jeremiah
J'étais dévoré par mon envie de m'éloigner. Je voulais fuir, être seul pour me calmer rien qu'un peu, cesser de ressentir toute cette colère et surtout, cesser de la balancer sur tout le monde comme si c'était normal. Mais elle était là, avec sa détermination et son regard, toujours le même...celui qui faisait que je n'arrivais pas à lui refuser grand chose ou à me montrer encore plus désagréable. J'étais donc prêt à l'écouter. Peu importe ce qu'elle avait dire, j'étais assis et elle avait réussi à obtenir mon attention.

Elle n'avait même pas lâcher ma main, se contentant de s'asseoir près de moi, elle avait alors repris son récit au début. M'expliquant que la version de son histoire qu'elle m'avait donnée avait été raccourcie volontairement, par soucis de l'oublier. Elle enchaîna sur sa personnalité d'autre fois, précisant qu'elle avait bien changée depuis, mais honnêtement … qui n'avait pas changé, désormais ? Puis, elle en revint au moment de sa captivité, elle avait tenter de se montrer forte et je devais bien avouer que ça ne me surprenait qu'à moitié. J'avais toujours penser qu'en elle, se cachait autre chose que ce petit bout de femme aux allures si fragiles. J'avais depuis le jour où elle s'était miraculeusement ouverte un peu à moi, compris que toute la crasse laissée par ce pourri qui avait oser la toucher...cachait en réalité une personne pleine de courage. Il avait tenter de la briser, elle avait résister, il avait insister...et puis elle en vint à cette grossesse. A force de viol à répétition, sans protection aucune, elle avait finie par tomber enceinte de son bourreau et je serrais les dents alors qu'elle racontait qu'il avait oser se servir de cet événement pour arriver à ses fins. Ma rage remonta, quand elle parla de sa mise en scène avec la couverture de l'enfant...quel genre de monstre était cet Azazell ? Sûrement l'un de ces détraqués, qui aurait pu ou qui avait du être à une époque, un violeur ou encore un tueur en série.

Maintenant, je m'en voulais de l'avoir forcée à revenir là-dessus. Elle avait vécu des choses épouvantables, plus encore que je ne l'avais imaginer. Et le pire … c'est qu'elle s'excusait auprès de moi maintenant. Mon regard se posa alors sur elle. « Arrêtes de t'excuser, c'est pas ta faute tout ça. C'est à moi de m'excuser. Je suis pas quelqu'un de très délicat, et puis surtout...j'ai du mal avec pas mal de choses. » C'était peu de le dire. Surtout ces derniers temps, et l'arrivée de cette petite n'allait rien arranger. De plus, les enfants ne m'aimaient pas particulièrement. J'avais une étrange faculté à les faire pleurer, lorsqu'ils s'approchaient de trop près et depuis toujours, j'avais toujours été mal à l'aise en leur présence. C'était sans doute l'une des raisons pour lesquelles j'avais toujours refuser d'en avoir. Pourtant, maintenant je n'avais pas le choix. Cette petite fille était là, c'était la fille de Philaé et il allait falloir la protéger au même titre que sa mère, ou Lilas. « J'aurais pas du m'énerver. Le truc c'est que ces derniers temps...les choses arrivent trop rapidement. Avec Lilas, on a passer cinq ans à rouler sans forcément s'attacher à d'autres. Et puis il y a eu toi, et puis maintenant cette petite...je suis pas le genre à vivre en meute. Avant Lilas j'étais seul, ça m'allait très bien...seulement, elle avait besoin d'aide, j'étais là. Ça doit être un truc de flic. » Le fait est que les relations humaines, c'était pas mon dada. Alors comment aurais-je réussir à gérer les sentiments que je pouvais avoir pour Lilas, puis Philaé ? Comment je pouvais réussir à gérer l'arrivée soudaine du bébé, sorti de nul part, d'une femme que je pensais possiblement aimer ? Je soupirais alors de nouveau très lourdement avant de me lever. Inutile de traîner davantage. Je fis se lever la rousse aussi, avant de la serrer un moment contre moi...puis de l'éloigner, déposant un baiser sur son front. « Il t'arrivera plus rien maintenant...et à elle non plus. » dis-je alors en désignant la jeep. « On la protéger, mais là maintenant elle à sûrement besoin de sa mère alors...va retrouver ta fille. Je m'occupe du reste. »

Je l'avais alors regarder s'éloigner, retourner à la voiture avant de ramasser mon sac, pour me remettre en route, presque au pas de course pour éviter de perdre plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Mer 18 Mar - 22:58

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Il m'avait écouter sans rien, dire, chaque mots avaient été une torture pour moi, mais je m'imaginais très bien, qu'ils devaient aussi être aussi très difficile à entendre. Quand enfin nos regard se croisèrent, je fus soulagé de voir que la colère avait disparut, mais je reconnus aussi le regard hanté que Lilas avait eut pendant quelques jours après notre conversation et je me sentis encore plus coupable de leur infliger ça. Pourtant, je ne dis rien, car cela n'aurait pas servit à grand chose, il avait le droit de savoir qu'un jour, un monstre apprendrait que je n'étais pas morte dans cette cave, que j'avais récupérer notre fille et alors qu'il se lancerait à ma recherche et alors eux serait des dommages collatéraux. J'en serais la seule responsable alors et il me faudrait vivre avec cette idée ou bien les quitter et tenter de survivre, seule avec la petite. Heureusement, je fus coupée de mon flot d'idées pour le moins désagréable par Jeremiah qui au moins me parlait de nouveau avec son calme habituel. Tu n'as pas à t'excuser non plus, ce qui vient de se passer est dur à encaisser. Je ne compris pas très bien la suite de son discours, il semblait ne pas réussir à gérer notre présence à toute les deux, il avait peur que l'arrivée de Skye change encore plus les choses et là, il n'avait pas tord et pendant une seconde je fus prête à lui suggérer l'idée de me laisser partir avec la petite, ils pourraient alors retrouver leur relation à tout les deux sans que quelqu'un se s’immisce dedans. J'avais du mal à formuler cette simple phrase, parce que je devais me rendre à l'évidence, j'étais incapable de les quitter, j'y avais trouver une amie et un homme qui pourrait me faire croire de nouveau à une relation possible, jamais je ne pourrais leur tourner le dos. Je l'entendis alors soupirer et il se leva, m'entrainant avec lui, j'oubliais alors toute mes idées de départ car mon esprit se vida complétement quand ces bras s'enroulèrent autour de ma taille pour m'attirer à lui. Instinctivement mes bras s'enroulèrent autour de son cou et je glissais mon visage au creux de son épaule. Je fermais les yeux, respirais profondément son odeur et savourait cet instant. Entre ces bras, je me sentais parfaitement calme, détendue et en sécurité, j'aurais pu resté là des heures sans bouger et me sentir petit à petit redevenir l'autre Philaé, celle qui ne paniquait pas quand un homme l'approchait. L'étreinte ne dura pas très longtemps, mais suffisamment tout de même, pour repousser les mauvais souvenirs de mon monologue. Finalement, il me recula, me gardant contre lui, il me rassura sur ces intentions. Il ne voulait pas que je partes, mieux il me refaisait sa promesse tenue plusieurs jours plus tôt dans la petite maison où tout avait changer. Mieux encore, il m'assurait que rien ne m'arriverais à moi ou à ma fille. Je souris alors qu'il m'embrassait sur le front avec une tendresse qui me fit doucement rosir. J'ai confiance en toi Jeremiah. Il me congedia alors en douceur, me disant que Skye avait besoin de moi et qu'il fallait que j'ailles la retrouver, cette fois se fut à moi de l'embrasser sur la joue avant de lui chuchoter à l'oreille. Soit prudent surtout et reviens vite. Sans attendre je retournais alors lentement vers la voiture, j'avais conscience qu'il me fixait alors que je marchais et je ne pus m'empêcher de sourire, de rosir et j'en étais sur d'avoir l'air d'une adolescente attarder. Juste avant de monter dans la voiture, je jetais un dernier coup d'oeil alors qu'il s'éloignait déjà en courant.

Lilas était toujours là, elle n'avait pas bouger et il me vint alors à l'idée qu'il fallait que l'on soit prête à partir au cas où cela viendrait à chauffer. Je refermait alors ma portière, puis ouvrit la sienne. Je souris en coin en voyant que ma peur était bien infondée, car assise sur elle, en train de découvrir son visage se trouvait la plus magnifique des petites filles. Bonjour, jolie petite fille. Je tendis alors les bras pour la serrer contre moi, comme à chaque fois depuis tout à l'heure, ce simple geste faisait gonfler mon cœur d'une joie qui menaçait de déborder à chaque fois. Je l'embrassait sur le crâne alors qu'elle se tortillais pour reprendre son jeu avec moi. Avant je devais expliquer ma pensée à Lilas. Lilas ! Je pense que tu devrais te mettre derrière le volant et être prête à décamper au cas où ! Je n'expliquais pas ce que pouvais être le au cas où car finalement, il y avait des dizaines de possibilité de scénario où les choses terminaient mal. Elle s'installa rapidement derrière le volant, heureusement, Jeremiah, avait laissé les clés sur le contact. Je m'installais alors à la place qu'elle venait de libérer et verrouillais les portes, je soufflais doucement pour évacuer le stress qui s'était accumuler en l'espace d'une heure à peine. J'ai tout expliquer à Jeremiah, il s'est calmé et il espère rentrer avant la nuit. Je posais ma tête contre le dossier, ne quittant pas un instant ma petite merveille, elle était si belle, si innocente et surtout, elle était en train de s'endormir tout contre moi, je me mordis la lèvre alors que je sentais mes yeux devenir humide tant j'étais heureuse. Lilas ? Tu crois que je serais capable de la protéger. J'avais déjà tellement de mal à m'occuper de moi, je l'aimais, j'étais heureuse de la retrouver, mais je n'avais aucune idée de comment on s'occupe d'un enfant, de ce qu'il faut faire et de comment faire en sorte qu'elle ne risque rien dans ce monde.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Jeu 19 Mar - 15:08


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

Lilas détestait de rester là à attendre. Elle gardait cette impression qu'elle aurait dû aller elle-même suivre Jeremiah. Et elle ne décolérait pas. Elle ne voulait surtout pas regarder ce qu'ils pouvaient bien faire. Elle sentait que tout ce qu'elle allait y gagner c'était une jalousie encore plus puissante. Elle se détestait de ressentir ça qui plus est. D'où la larme qui avait intrigué la petite Skye. Plus de la frustration qu'autre chose. Et sans doute la douleur que ce soit sur elle que Jeremiah avait crié. A croire qu'elle était son défouloir. Elle secoua la tête, tentant de ne plus avoir cette mine affligée sur son visage qui inquiétait la petite Skye. Cette petite fille semblait se rendre compte des sentiments des autres mieux que beaucoup d'adultes. Lilas tenta de lui sourire, ce qui sembla rassurer un peu la petite. Elle releva la tête amusée par Skye et son regard tomba alors sur la vitre, où elle pouvait voir Philaé et Jeremiah. Elle écarquilla les yeux. Mais il la prenait dans ses bras ! Il embrassait Lilas pour tout juste après serré une autre fille dans ses bras. Elle détourna le regard, tombant de nouveau sur Skye, qui recommençait à prendre son air concernée en fronçant les sourcils. « Première leçon de vie, petit cœur. Faut toujours se méfier des hommes. » Cette situation était un peu trop à gérée pour Lilas. Son expérience des histoires de cœur était des plus minimes. Et là, elle avait l'impression de découvrir tout d'un coup. Mais elle devait réussir à se calmer. Philaé n'avait pas besoin de la voir dans cet état. Elle pourrait lui en vouloir à elle aussi, mais non, elle n'en avait pas envie. La rousse était devenue son amie et si elle devait en vouloir à quelqu'un, c'était à Jeremiah et personne d'autre.

La portière s'ouvrit subitement, faisant sursauter Lilas. Voilà qu'elle oubliait de surveiller et se laissait avoir par surprise. Heureusement pour elle, Philaé était bien trop focalisée par sa fille pour s'en rendre compte. « Bonjour, jolie petite fille. » Lilas l'aida à attraper la petite. C'était toujours aussi émouvant de voir Phi avec sa fille. Il allait lui falloir du temps pour accepter qu'elle avait bien sa fille avec elle. Mais en attendant, elle allait continué à s'émerveiller des que son regard allait tombée sur elle. « Lilas ! Je pense que tu devrais te mettre derrière le volant et être prête à décamper au cas où ! » Voilà une idée qui lui allait. Elle n'avait pas eu le volant pendant assez longtemps. Le reprendre lui ferait du bien. Lui offrirait un peu de contrôle. Et même si Jeremiah revenait en réclamant sa place, elle allait se battre pour la garder. Pour le moment. Et puis, il lui devait bien plus que ça de toute manière. Elle se glissa donc à la place conducteur, tandis que Philaé prenait sa place, la petite sur les genoux, avant de verrouiller les portes. « J'ai tout expliquer à Jeremiah, il s'est calmé et il espère rentrer avant la nuit. » Lilas laissa tomber sa tête sur l'appuie-tête en fermant les yeux, laissant échapper un soupir. « D'accord.... » Elle avait pu voir de ses propres yeux qu'il s'était calmé. Et elle ne voulait pas vraiment revoir encore une fois cette scène dans son esprit. Elle l'avait déjà détesté la première fois. Elle préférait donc garder les yeux complètement clos. « Lilas ? Tu crois que je serais capable de la protéger. » Lilas ouvrit les yeux et se redressa en entendant l'angoisse dans la voix de Philaé. Elle allait tellement bien en ce moment que d'entendre de nouveau cette angoisse la prit par surprise. « Bien sûr que tu le pourras. » Lui répondit-elle, même si elle doutait que cette réponse suffise à la calmer. Pourtant, elle le pensait. Dans le monde qui était le leur aujourd'hui, tout le monde pouvait se révéler avoir des forces insoupçonnés. « Et puis, tu es sa mère. Tu es la personne la plus capable de le faire. » Il lui suffisait de penser à sa mère à elle pour s'en rendre compte. Lilas avait découvert des tas de facettes différentes de sa mère sur les derniers instants. Après la femme douce qui les consolait toujours, elle avait découvert la femme forte qui prenait de dur décision pour protéger les autres. « Et puis, dans les moments où tu douteras et que tu auras besoin d'aide, je serais là pour t'aider. » Lilas glissa même un sourire après sa phrase. C'était évident pour elle qu'elle l'aiderait, mais elle avait peut-être besoin de l'entendre dire. Et puis, elle était sure que Jeremiah en ferait de même, même si cela réveillait sa jalousie. Elle poussa donc un soupir avant de reprendre. « Monsieur je-râle-tout-le-temps aussi. » Elle avait encore d'autres surnoms plus imagés en tête, mais il valait mieux qu'elle les garde pour elle.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Ven 20 Mar - 21:21

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Je devais bien avouer que je ne connaissais pas grand aux enfants, je devais bien être franche. Oui j'avais suivit des études pour être prof, oui j'aimais bien passé du temps avec eux à travers divers activités, mais voilà, se n'était pas les miens, je les avais déjà tout prêt quelques heures par jours et ensuite je les rendais a leur parents. Je ne savais pas de quoi un enfant si petit avait besoin et malgré la joie que je ressentais de la tenir dans mes bras, de pouvoir effacer les images de mon bébé déchiqueté par les rôdeurs, je ne pouvais empêcher la peur d'être présente. J'en fis d'ailleurs part à Lilas et même si elle avait ce petit regard triste que j'avais appris à connaitre depuis son expédition en solitaire, cela ne l'empêcha pas de me sourire. Elle commença d'ailleurs à me rassurer disant toujours les bons mots et respirant profondément je me sentis déjà un peu mieux, car il était clair que je ne serais pas seule dans cette aventure, elle sera là, elle me guiderait et une fois encore je fus heureuse qu'ils me soient tombés dessus. Merci Lilas ! Tu es une véritable amie pour moi. Skye dormait contre moi et je lui caressais lentement le dos alors que Lilas me disait qu'elle ne serait pas la seule à m'aider, que même Jeremiah allait se calmer et ferait en sortes de la protéger. Cela rejoignit ce qu'il m'avait promis quelques minutes plus tôt à l'extérieur et je sentis le rose me monter aux joues, je devais me rendre à l'évidence, j'avais plus que de la confiance envers Jeremiah, sans m'en rendre compte, j'étais en train de tomber amoureuse de lui et je savais que cela allait me faire atrocement souffrir ou bien celle qui m'avait aidé à relever la tête. C'était une situation étrange et difficile et je ne voulais pas perdre l'un d'eux cela me serait tellement difficile alors que j'en était rapidement venue à les considérer comme des membres de ma famille. Certes j'avais souvent cette impression de décalage, ils se connaissaient depuis tellement longtemps, que parfois j'avais l'impression d'être de top avec eux, un cheveux sur la soupe et j'avais souvent peur même si je me taisais, qu'un jour ils se lasse de moi et préfèrent continuer la route sans moi, juste tout les deux.

Je n'étais pas le genre de personne qui garde les choses pour elle, du moins je ne l'étais pas avant qu'Azazell m’apprenne à me taire ce qui s'était fait dans la douleur et qui restait ancré en moi, je savais qu'aujourd'hui, j'étais devenus trop silencieuse, je ne donnais jamais mon avis, me contentant de suivre et d'être d'accord avec les autres même si en mon fort intérieur je voulais hurler que non, je ne voulais pas être chaperonner pendant qu'ils allaient en expédition que je ne voulais pas être un poids pour eux et qu'ils seraient plus efficace à deux que tout seul. Pourtant, je me taisais, je laissais faire, parce que pendant plus de trois ans, j'avais été formater pour être comme ça, moi qui aimais tant donné mon opinion avant. Pourtant, cette fois-ci, je ressentis le besoin d'en parler, je voulais mettre les choses au clair tout de suite, être honnête pour que chacune ne se retrouve pas à souffrir inutilement. En parlant de Jeremiah ... Je l'avais un instant regarder avant de me sentir mal à l'aise, d'ailleurs Skye s'agita un peu contre moi sentant peut être mon état d'esprit et je dus me calmer, s'était tellement dur d'aller à l'encontre de ce que l'on avait imprimer dans ma chaire. Je portais mon attention sur la route, respirant profondément pour ne pas lui dire de laisser tomber, pour ne pas laisser le silence reprendre la voiture et enfin être honnête avec mes sentiments et moi-même. Depuis que tu nous à laissé pour tout les deux, que j'ai ... baissé ma garde, j'ai ... commencé à ressentir des choses pour lui. Je m'humidifiais les lèvres, j'étais ridicule à parler ainsi, pire, je m'attendais presque à me prendre une gifle pour avoir osé ouvrir la bouche de cette manière. Je soupirais avant de continuer, si je n'étais pas à l'aise, je devait m'accrocher à l'idée qu'elle ne devait pas se sentir mieux que moi. Je ne pensais pas qu'un jour ça m'arriverait, pourtant, ... je suis tombée amoureuse de lui. Voilà j'avais lâcher la première bombe, je soufflais doucement et tournais lentement craintivement la tête vers elle avant de finir mon petit discours. Je l'aime et je sais que toi aussi tu es amoureuse de lui. Ils ne s'en étaient jamais rendus compte pourtant, je l'avais vu, moi qui était extérieur à leur histoire, il y avait de fort sentiment entre eux et au début j'avais même pensé qu'ils sortaient ensemble. Pourtant, il n'en était rien et aujourd'hui nous étions dans une situation difficile puisque nous étions amoureuse du même homme.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Dim 22 Mar - 14:13


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

A choisir, Lilas aurait préféré être une petite souris dans son trou plutôt que d'être dans cette voiture à cet instant. Elle se sentait à nue et fragile. Et elle détestait ça. Et cette vulnérabilité était tout simplement à cause de Jeremiah, ce qu'elle détestait encore plus. Pourtant, elle tente de cacher ce qui ne va pas. Être vulnérable et le montrer sont deux choses bien différentes pour elle. Elle fait tout pour mettre de côté sa jalousie qui la dévore petit à petit. Allant jusqu'à tenter de rassurer Philaé. Il lui vint à l'esprit qu'elle devait être un brin masochiste pour vouloir aider celle qui était de toute évidence sa rivale. Mais elle n'avait pas envie de voir sa seule amie comme ça. Elle pouvait tout aussi bien diriger sa colère envers Jeremiah. C'était même bien mieux comme ça. « Merci Lilas ! Tu es une véritable amie pour moi. » Lilas esquissa un pauvre sourire. Ce genre de phrase aurait du lui faire plaisir, mais eu lieu de ça, pas vraiment. Une véritable amie jalousait-elle l'autre ? Elle n'en était pas vraiment sure. Et même si elle ne voulait pas laisser ce sentiment la contrôler, elle ne pouvait plus vraiment nier son existence. Elle détourne finalement le regard, se concentrant sur le pare-brise.

Un petit silence s'installa. Un silence plutôt bienvenue pour Lilas qui en profitait pour se calmer et reprendre possession de ses émotions. Mais son cœur eut droit à un pic d’accélération en entendant la voix de Philaé s'élever dans l'habitacle de la voiture. « En parlant de Jeremiah ... » Lilas sentait qu'elle n'allait pas aimer ce genre de conversation. De toute façon parler de Jeremiah était compliquée pour elle dernièrement. Elle qui avait pris l'habitude de dire ce qui lui passait par la tête sans filtre, se retrouvait à réfléchir à ce qu'elle disait, à mesuré chacun de ses mots et surtout, à ne plus autant parler. Pourtant, il fallait l'avouer, cela lui manquait ses joutes verbales avec Jeremiah pour des broutilles, mais elle n'y arrivait tout simplement plus. « Depuis que tu nous à laissé pour tout les deux, que j'ai ... baissé ma garde, j'ai ... commencé à ressentir des choses pour lui. » Voilà qui était douloureux à entendre. Même si elle le savait pertinemment. Et Philaé n'avait pas été la seule à baisser sa garde, comme elle disait ce jour là. Mais pourquoi la rousse ressentait le besoin d'en parler ? Ce n'était pas vraiment nécessaire. Pas du tout pour Lilas en fait. Elle aimait pouvoir faire l'autruche, faire semblant de ne rien voir. Même s'il fallait franchement être aveugle pour ne rien voir. Mais faire semblant de regarder ailleurs allait bien à la brune. Pas besoin de prendre de décision comme ça. « Je ne pensais pas qu'un jour ça m'arriverait, pourtant, ... je suis tombée amoureuse de lui. » Lilas tourna doucement la tête vers elle. Mais pourquoi ce besoin de préciser les choses, c'est bon elle le savait. Et pourquoi lui en parler à elle ? Pour lui demander sa bénédiction. Voilà qui aurait été encore plus saugrenue. Et qui redonnait envie à Lilas de se transformer en souris. Après les zombies, si les sorcières existaient elle signerait directement. « Je l'aime et je sais que toi aussi tu es amoureuse de lui. » Lilas en écarquilla les yeux. Elle ne l'avait pas vu venir celle-là, mais alors pas du tout. Une baguette magique, tout de suite maintenant, elle la voulait. Ou une corde pour se pendre dans un coin, c'était bien aussi. Mais il semblait qu'elle allait devoir subir cette situation. Pire, devoir y répondre. Et elle ne savait absolument pas quoi dire pour le coup. Elle ne se l'avouait pas elle-même, alors l'avouer à quelqu'un d'autre. Elle poussa un soupir avant de laisser de nouveau sa tête retombée sur son siège. Encore une fois, son regard se porta sur l'extérieur. « J'avais 17 ans quand je l'ai rencontré, Phi. Je n'étais jamais tombée amoureuse. Et je doute de savoir ce que c'est aujourd'hui. » Elle niait peut-être un peu ses sentiments, mais d'un autre côté, elle le pensait. Qui lui disait que ce qu'elle ressentait n'était pas juste une jalousie du au fait qu'elle n'était plus sa priorité ? Comme elle aurait pu piquer une crise à ses frères pour la même raison. Elle n'avait aucune autre relation pour comparer. Une petite voix voulait aussi lui rappeler leur baiser, là, elle ne pouvait pas se mentir sur ce qu'elle avait ressenti quand les lèvres de Jeremiah avaient pris possession des siennes. Elle ne pouvait pas nier à quel point elle avait aimé ce baiser, et à quel point elle aurait aimé en avoir plus. Mais elle n'oubliait pas du tout l'horrible sentiment de trahison qui l'avait prise au même moment. Elle tourna finalement la tête vers Philaé, mais restant à moitié allongée. Elle aurait sans doute aimé dormir tant cette situation la fatiguait. « Si tu t’inquiètes de savoir si je me mettrais entre vous, tu peux être rassurer, je n'en ferais rien. Tant que je garde ma place à l'avant de sa voiture. Voyager sans pouvoir mettre mes pieds sur ce tableau de bord, je ne sais plus faire. Et puis je suis facilement malade en voiture. » La plaisanterie, la taquinerie, système de défense numéro de miss Holden. C'était pas nouveau. Mais au moins, elle espérait pouvoir détendre l'atmosphère. Pourtant, cette mine décontractée disparus un peu vite. Lilas se rendit à peine compte de l'expression douloureuse qui passa sur ses traits. « De toute façon, Phi, il me voit toujours comme cette gamine qu'il a sauvé il y a cinq ans. Et je crois pas que ça changera un jour. Je suis une enfant pour lui. La chieuse qu'il se traîne. Toi, ça a tout de suite été différent... » Elle poussa un soupir avant de détourner une nouvelle fois le regard, fixant l'horizon devant elle. « Tu ferais mieux de te reposer un peu. Profiter que Skye soit calme. Il paraît que les enfants sont doués pour pomper l'énergie de leurs parents... » Comme si elle avait une quelconque expérience dans le domaine... Mais au moins, cela stopperait cette conversation.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Ven 17 Avr - 10:15

Drôle de surprise
Jeremiah & Lilas & Philaé

Je n'avais pas forcément envie d'avoir cette conversation d'étaler mes sentiments et je me doutais que Lilas non plus. Pourtant je m'étais lancé, je ne pouvais plus vivre avec des secrets, avec des tensions et une menace d'implosion au dessus de ma tête, j'avais enduré cela trois ans et maintenant que je les avais trouvé, je ne voulais pas laisser nos sentiments tous gâcher, je ne voulais pas soudain me retrouver seule et pas seulement parce que maintenant j'avais la petite. Elle resta silencieuse tout le temps de mon petit discours, mais je pouvais sentir émaner d'elle toute une panoplie de sentiment contradictoire. Sa première réponse me fit d'ailleurs sourire en coin, je ne la croyais pas vraiment, on savait quand on était amoureux, je me souvenais encore très bien du seul homme que j'avais aimé avant, s'était à l'université et nous nous étions fréquentés un an avant que les choses ne se dégradent et qu'il ne me quitte pour une autre, j'étais alors trop prise par mes études pour vraiment me plonger dans une relation amoureuse. Si tu n'es pas sur de toi, il y a des signes qui ne trompe pas. Je n'insistais pas plus, se n'était pas à moi de la convaincre de ce qu'elle ressentait, elle devait s'en rendre compte par elle même. Je l'écoutais alors m'exposer son point de vue, me dire qu'elle ne se mettrait pas entre nous, qu'elle me laissait le champs libre seulement si je lui laissais la place avant. Se rendait telle compte que ce qu'elle disait et de la douleur qui apparaissait dans ces yeux quand elle parlait de ça, je ne le pensais pas ou du moins, elle pensait mieux le camoufler. Je soupirais doucement alors qu'elle tentait de me faire oublier cette conversation, sauf que je ne voulais pas, je n'avais pas finis et je comptais bien aller jusqu'au bout. Je ne pourrais pas dormir, je ne compte pas la lâcher des yeux une seconde. Je lui caressais doucement le dos, regardant un instant ma si belle petite fille dormir dans mes bras, sa tête reposant contre mon épaule, comme elle aurait toujours du le faire. Je souris avec une tendresse infinis alors que la petite soupirais d'aise. Et je n'ai pas finis de te dire ce que je voulais te dire. Sans arrêter de caresser ce petit dos, je relevais les yeux sur Lilas.

Je restais un moment silencieusement à la regarder, nous étions différente, pas que physiquement bien sur, mais aussi au niveau du caractère, du vécu, pourtant, je n'aurais échanger sa présence contre rien au monde. Elle était drôle, elle était douce et toujours à l'écoute et si je devais la perdre, je ne sais pas comment je pourrais réagir, car si Jeremiah m'aidait à ravoir confiance en l'homme, Lilas était celle qui m'avait aider à garder le gout à la vie. Je crois que tu n'as pas compris ce que je voulais te dire. Nous aimons toutes les deux le même homme, homme qui ne sait pas plus où il en ait que nous. Je ne te demande pas le champ libre ou la permission, je veux juste ... que quoi qu'il arrive tu reste mon amie, que rien ne change jamais ça car je refuse de perdre ton amitié. Parler de ce que je ressentais à propos de Jeremiah était moins difficile à expliquer que ce que je ressentirais si Lilas venait à partir ou me détester. Nous étions amies depuis ce soir au coin du feu où nous avions fait connaissance, moi je ne voyais pas une gamine, je voyais une femme forte, belle et intelligente, et il fallait que Jeremiah soit aveugle pour lui aussi ne pas le remarquer. Tu ne devrais pas te déprécier comme ça, tu n'as rien d'une enfant, crois moi. Quand à moi, je suis la jeune fille à sauver, rien de bien extraordinaire. Je sentis mon ventre se contracter à cette idée qui n'était pas des plus agréable non plus, mais je ne voulais pas débattre de qui avait le plus de chance, car malheureusement, la réponse s'était Jeremiah qui l'avait et rien ne pourrais nous donner d'indice sur ce que lui pouvait ressentir alors je préférais laisser le sujet de côté. Je veux juste que l'on se fasse une promesse toi et moi. Que ... quelque soit la finalité de tout cela, d'accepter les choses, de ne pas créer de drame supplémentaire et de rester souder. J'en demandais beaucoup, je le savais, pourtant j'avais besoin d'être rassurer que même si les choses changeait avec Jeremiah d'un côté ou de l'autre, avec Lilas, les choses resteraient les même.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah) Sam 18 Avr - 21:52


Philaé, Jeremiah & Lilas
    drôle de surprise

Lilas n'aimait pas du tout cette conversation. En fait, si elle devait faire un classement, cette conversation était encore plus gênante pour elle que celle que sa mère avait tenté d'avoir avec à ses 16 ans, sur les garçons et les moyens de contraceptions. Une conversation dont la jeune femme n'avait toujours pas trouvé l'utilité. Et elle tentait donc une vaine fuite, qui ne fonctionnait pas du tout sur Philaé. Lilas n'avait aucune envie de parler de ses sentiments. Elle ne l'avait fait réellement fait et n'en ressentait toujours pas le besoin. D'où qu'elle tenta d'expliquer à Philaé qu'elle ne savait pas vraiment si elle aimait véritablement Jeremiah ou pas. « Si tu n'es pas sur de toi, il y a des signes qui ne trompe pas. » La brune garda fermement son regard droit, fixant un point au travers du pare-brise. Elle les avait reconnu les signes dont lui parlait la jeune femme. La jalousie se trouvant tout en haut de cette liste. Une jalousie qu'elle ne supportait toujours pas et qui ne semblait jamais vraiment la lâcher. Et puis, il y avait ce baiser qui restait marqué au fer rouge dans son esprit et qui revenait toujours la hanter au moment le moins opportun. Mais elle ne voulait toujours pas en parler à Philaé. Non, Lilas préférait fuir et alla jusqu'à proposer à la rousse d'en profiter pour se reposer un peu. « Je ne pourrais pas dormir, je ne compte pas la lâcher des yeux une seconde. » Lilas jeta un rapide coup d’œil sur la petite qui dormait doucement.  Elle eut même un léger sourire en voyant la petite. Même si cela avait vallu à Lilas de se faire enguirlander par Jeremiah -elle ne comprenait d'ailleurs toujours pas pourquoi c'était elle qui avait prit et elle ne décolérait pas non plus- elle était heureuse de voir que la petite était finalement en vie. Offrant aussi par la même occasion un peu de bonheur à Philaé après tout ce qu'elle avait subit. « Et je n'ai pas finis de te dire ce que je voulais te dire. » Le petit sourire s'effaça. Sa tentative était d'esquive avait été encore plus vaine qu'elle ne le croyait. C'était bien la première fois qu'elle voyait la rousse insisté à ce point. Il fallait croire qu'elle reprenait vraiment du poil de la bête. Et si Lilas s'en réjouissait pour elle, ça le l'arrangeait pas vraiment pour le moment. Lilas tourna de nouveau la tête vers son pare-brise, alors que son amie tournait la tête vers elle. Elle n'avait pas vraiment envie de soutenir son regard. Elle laissa même un long soupir s'échapper de ses lèvres. « Je crois que tu n'as pas compris ce que je voulais te dire. Nous aimons toutes les deux le même homme, homme qui ne sait pas plus où il en ait que nous. Je ne te demande pas le champ libre ou la permission, je veux juste ... que quoi qu'il arrive tu reste mon amie, que rien ne change jamais ça car je refuse de perdre ton amitié. » Elle laissa sa tête tomber sur le repose tête du siège, tournant le regard vers Philaé. Bon, dans cette direction là, la conversation était un peu moins difficile pour elle. Ce n'était pas difficile de se dire qu'elle voulait garder la jeune femme comme amie. Elle était un peu la seule qu'elle avait après tout. « Tu ne devrais pas te déprécier comme ça, tu n'as rien d'une enfant, crois moi. Quand à moi, je suis la jeune fille à sauver, rien de bien extraordinaire. » Lilas retint le petite rire. Elle ne se considérait plus comme une enfant depuis longtemps. Elle ne saurait pas dire si ce changement avait eu lieu à la mort de son père, ou quand ils avaient quitté la base où ils vivaient, mais non, elle n'était plus une enfant. Peut-être pas totalement une adulte, pas une gamine. Sauf qu'elle avait l'impression que Jeremiah ne la voyait que comme ça. Pour ça que cela l'agaçait tant qu'il l’appelle p'tite tête. Et pour ça qu'elle répondait toujours par un papi sonore. Mais encore une fois, elle ne se voyait pas raconter tout ça à Philaé. « Je veux juste que l'on se fasse une promesse toi et moi. Que ... quelque soit la finalité de tout cela, d'accepter les choses, de ne pas créer de drame supplémentaire et de rester souder. » Ça, elle pouvait le faire. Du moins, elle pensait pouvoir le faire. Elle était douée pour taire ses sentiments après tout. Elle pourrait bien éviter de crier au scandale pour un temps. « C'est promis. » Se contenta-t-elle de répondre. « Les copines sont bien trop rare pour prendre le risque d'en perdre une. » Ajouta-t-elle avec un doux sourire.

Par la vitre derrière Philaé, elle vit alors une ombre qui se dirigeait vers elles. Elle se redressa en pinçant les lèvres. « Le v'la qui revient. » Voilà qui lui suffisait de le voir pour que sa colère revienne. Quoiqu'elle se rendit compte qu'elle était surtout vexée...

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

My name is
Contenu sponsorisé
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah)

Revenir en haut Aller en bas

Drôle de surprise (Lilas & Jeremiah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lilas Desquiron Lilas Desquiron est née en Haïti. A seize ans, par souci de
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Rps.
-