AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

AIDEN ▬ La chute t'appelle de même que l'ascension par le passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: AIDEN ▬ La chute t'appelle de même que l'ascension par le passé. Mar 4 Aoû - 14:45


“ Aiden Morgan ”
Jolie Petite Phrase



“ Identité ! ”
Je m'appelle Aiden, je suis né(e) le 31 décembre 1991 à Las-Vegas et j'ai donc 24 ans. Actuellement célibataire, j'ai toujours été hétéro. Avant que l'épidémie ne commence j'étais étudiant en histoire,et je survie grâce aux Camp ou solitaire. Quand je croise un rôdeur, je me sent complètement agacé, mais je réagis plutôt rapidement..

Tout le monde me dit que je ressemble à Jamie Campbell Bower.

Dans la réalité mon petit nom c'est Surnom, j'ai âge et j'ai connu le forum grâce à site-topsite. Je pense être présent(e) /7 et enfin je pense que avis sur le forum
“ Caractère ! ”
Difficile à cerner, Aiden est ce que l'on peut appeler un garçon plutôt lunatique, dont l'humeur varie de jour en jour, voir d'heure en heure sans aucune explication. Parfois, il lui arrivera d'être une personne tout à fait supportable, normale en somme. Qui réussi parfaitement sa vie en société, sans se montrer asocial. & parfois, il sera en revanche tout l'inverse, se renfermant sur lui même, il n'acceptera pas facilement l'approche des gens. En règle général, si on lui demande de se décrire, il s'avouera lui même particulièrement complexe. Si jadis, Aiden fut un petit garçon attachant et souriant, la mort de ses deux parents semble l'avoir totalement changé et bouleversé. Pas du genre à montrer ses émotions, ou a parler de ses sentiments, il a une façon d'affronter la souffrance bien à lui. Pendant ses années lycée, Aiden fut l'exemple même de la popularité. Tantôt adulé, tantôt rejeté de la minorité, il n'a jamais eu aucune difficulté à trouver sa place et a toujours apprécié son statut de "riche héritier".
Véritable force de la nature, Aiden sait faire face ! Jeune, il n'a pourtant pas hésiter à prendre les armes lorsque l'épidémie est arrivé jusqu’à lui. C'est un solitaire qui a un mal fou à accepter la compagnie des autres. Il a très peu perdu depuis le début de l'épidémie, tout simplement parce qu'il avait déjà perdu le peu de famille qui pouvait lui rester...en réalité, il tente tout simplement de survivre, le temps que les choses se tassent.

“ Histoire ! ”
Il passe des heures et des heures à les admirer. Lui qui pourtant à formelle interdiction d'entrer dans cette pièce parce que « Ce ne sont pas des jouets, Aiden ! » ; il parvient tout de même à s'y faufiler lorsque l'envie lui prends de venir admirer la collection de son père. Ce sont des armes, des armes blanches pour la plupart. De splendides armes de collection qui viennent d'un peu partout dans le monde. C'est l'avantage d'être riche. Pouvoir collectionner ce genre de choses belles et hors de prix en général. Souvent, il vient s'asseoir sur un siège, qu'il installe devant une vitrine pour s'imaginer toutes sortes d'aventures. Le genre d'aventures qu'un enfant de neuf ans rêve de vivre, sans se soucier du danger qu'elles impliquent. Il se voient tel un prince, sur son destrier sauver une jolie princesse, ou encore soldat sur un champ de bataille triomphant de ses nombreux adversaire à l'aide de ces deux magnifiques dagues tcherkesses qu'il admire tant elles brillent quand le soleil filtre à travers la vitrine.

***

Télévision, radio, on ne parle plus que de ça. Difficile de ne pas passer à côté, lorsque l'ont voit les mines défaites de tout le personnel de maison. Même à dix ans, il est assez intelligent pour comprendre la gravité de la situation, et pourtant, quand il pose des questions, personne ne lui réponds. Seule Mia, sa nourrice à daigner lui adresser quelques mots avant de fondre en larme. « Les méchants ont gagnés cette fois. » Ça voulait dire quoi, ça ? Et puis, c'était qui les méchants ? Ils avaient gagner quoi ? Il avait froncer les sourcils, mais n'avait plus ajouter un mot de la journée. Ce jour là, il n'avait pas eu le droit de regarder la télévision et frustré, il avait claquer la porte de sa chambre en les maudissant tous. C'est qu'il avait son caractère de mine de rien...et certains auraient pu bien aisément le qualifier d'enfant trop capricieux. Il l'était ! On ne pouvait pas le nier. La famille d'Aiden était riche, et depuis sa naissance, le jeune garçon avait toujours eu tout ce qu'il désirait. « Non », n'était jamais une réponse acceptable pour lui...c'est pour cette raison que ce jour-là, il avait choisit de bouder. D'ignorer la peine autour de lui. Trop habitué à être le centre du monde dans cette maison, il n'avait fait qu'en faire voir de toutes les couleurs à tout le monde ; sans se douter une seconde qu'en ce 11 septembre 2001, il venait de perdre ses parents pour toujours.

***

Il est étrange de constater comme le statut de riche héritier vous offre les meilleures conditions possibles au lycée...ou presque. Étrange de constater comme tout le monde tourne et gravite autour de vous, et ce sans chercher à vous connaître réellement. Pour Aiden, habitué à rester un peu à l'écart ces dernières années, ce fut une révélation. Il constata rapidement qu'il était capable de beaucoup. Capable d'avoir un ami, puis cent. Capable d'avoir une fille dans son lit, puis une autre la nuit suivante et ainsi de suite. Il constata comme il était aisé de blessé et de ne jamais être inquiété...tout ça, parce qu'il avait un compte en banque bien rempli. Celui d'un riche héritier, au caractère un peu étrange parfois mais qui parvenait à tirer sans aucun problème son épingle du jeu. Aiden, devint rapidement le centre du monde de son lycée, comme il l'avait été jadis chez lui. Fort de cette popularité retrouvé, il se mit à fréquenter l'élite, et uniquement l'élite. Ignorant, piétinant même, ceux qu'il jugeaient indignes de le côtoyer. En réalité, le jeune homme se fit probablement à cette époque de sa vie plus d'ennemis que d'amis...mais alors qu'il déambulait dans les couloirs de l'établissement scolaire chaque jour, on pouvait sans mal affirmer qu'il n'en avait finalement que faire.

***

Il lança un sourire moqueur à la jeune femme et en retour, elle lui adressa un regard incendiaire. Le lycée, c'était terminé, l'Université c'était autre chose. Pourtant, on pouvait sans mal affirmer qu'Aiden avait un mal fou à tourner la page. Il continuait de se montrer égal à lui même, parfois même méprisant. Pas que c'était quelque chose de naturel, chez lui, non bien au contraire. Chez lui, le personnel – le même que du temps de ses parents – savait bien que les petites crises, les petites caprices, c'était fini depuis bien longtemps. Il s’était assagit avec le temps, parvenant même à se montrer plutôt doux et gentil en règle générale...pourtant, les mauvaises habitudes ayant la dent dure, il lui arrivait trop souvent de reprendre ses airs supérieurs. Son ton agaçant. La preuve encore maintenant, face à cette jeune étudiante pourtant si adorable qu'il venait de bousculer plus ou moins violemment, renversant sa boisson et étalant sa pile de livres par terre. Le jus de fruit était venu très légèrement tâcher le t-shirt clair qu'il portait...ce n'était pas bien grave, il savait parfaitement que ça partirait au lavage, et puis au pire...ce n'était rien de plus qu'un t-shirt. « Les femmes sont véritablement des empotées ! » avait-il pourtant lancer à travers le couloir, un air de défi dans le couloir. « Que comptes-tu faire pour réparer les dégâts maintenant ? » demanda t-il en poussant les livres par terre du bout du pied. Il lui fallu attendre un petit moment, avant qu'elle ne daigne lui répondre. Ses livres contre sa poitrine, elle plissa les yeux avant de fouiner dans sa poche et de lui balancer une pièce ou deux sur le torse. « Ça devrait suffire pour ton pressing, monseigneur. » dit-elle, avant de s'éloigner laissant Aiden planté au milieu du couloir.

***


Code:
[color=#ff3300]■■■[/color] NOM CÉLÉBRITÉ (en majuscule) ✗ Pseudo
Revenir en haut Aller en bas

AIDEN ▬ La chute t'appelle de même que l'ascension par le passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AIDEN ▬ La chute t'appelle de même que l'ascension par le passé.
» La chute t'appelle de même que l'ascension par le passé. |Williams Carlos Williams|
» Obama en chute libre ...
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Fiches.
-