AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Beth ❖ La vie a beaucoup plus d'imagination que nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Beth ❖ La vie a beaucoup plus d'imagination que nous. Sam 21 Fév - 12:16


   
“ Beth Greene ”
Jolie Petite Phrase



“ Identité ! ”
Je m'appelle Beth, je suis née le 12 juin à Liberty et j'ai donc 20 ans. Je possède 1 arme et elle est la suivante : couteau de chasse

   Actuellement en couple, j'ai toujours été hétéro. Ma santé est plutôt bonne et j'ai la mauvaise/bonne habitude de voir le bon en tout le monde

   Avant que les morts ne se relèvent j'étais lycéenne, je vivais à Liberty et je me sentais complétement à l'aise dans ma vie. Aujourd'hui je survie grâce aux Mucius Scaeuola et je me cache parmi les solitaires. Quand je croise un rôdeur, je me sent complétement prête à les affronter.

   Tout le monde me dit que je ressemble à Emily Kinney.

   Dans la réalité mon petit nom c'est Emilie, j'ai 32 ans et j'ai connu le forum grâce à moi. Je pense être présent(e) 7/7 et enfin je pense que l'on va tout déchirer.
“ Caractère ! ”
J'ai toujours été une jeune fille pleine de vie. Heureuse et bien entourée, je suis plutôt équilibrée. Je n'ai pas fait de crise d'adolescence, ou alors je ne m'en souviens pas vraiment. Assidue dans mes études, je rêvais de grandes choses. Je suis un livre ouvert, mon père en riait car je suis totalement incapable de mentir ou de faire du mal intentionnellement. Je disais souvent ce que je pensais, sans vraiment réfléchir si j'allais blesser les autres. Tactile, câline et maternelle, j'avais besoin de contact humain. Ma famille était toujours présente pour moi, on s'est toujours serré les coudes. Douce, fragile et un peu rêveuse, les autres me protègent facilement et ne veulent pas que du mal me soit fait.

Rien n'a vraiment changé en fait je suis restée la même, je ne suis pas devenue une tueuse sanguinaire. Je veux toujours voir le bien chez les autres. Je veux toujours croire à un meilleur lendemain et même avec toute la meilleure volonté du monde, je suis incapable de mentir convenablement. Pourtant, je ne suis plus tout à fait la même, en effet, je suis moins douce et fragile, j'ai fait face à l'horreur du monde et j'ai réussi à murir, à grandir et à ne plus avoir peur de tout. C'est ainsi que maintenant je suis capable de tuer des rôdeurs et ceci même au corps à corps, je suis capable de tenir tête à quelqu'un si je crois que cela est nécessaire. La vie seule avec Daryl m'a aider à ne plus avoir peur, à découvrir et à survivre dans ce nouveau monde, je ne suis plus la petite fille qu'il faut protéger, je peux me débrouiller seule maintenant, même si je veux toujours retrouver les autres.

“ Histoire ! ”
Je suis née dans la petite ville de Liberty, j'ai été élevée dans une grande ferme entourée de ma famille, mes deux parents, un grand frère et une grande sœur. Mon enfance et mon adolescence ont été très heureuses, je n'ai jamais eu de problème, mon père veillant au grain et je n'ai jamais vraiment vécu d'immense drame. J'étais proche de mon frère qui me protégeait constamment du monde extérieur et de Maggie qui tentait de m'éviter les erreurs qu'elle avait commises. J'étais jeune, insouciante et naïve, mais surtout rien ne m'avait préparé à ce qui allait suivre.

L'épidémie a commencé à envahir les journaux et la télé, on ne parlait plus que de cela, mais à Liberty les choses semblaient relativement calmes, pour un peu on aurait pu penser qu'il s'agissait d'une blague. Sauf que je voyais à la mine inquiète de mes parents que doucement, mais surement, la ville se vidait de ses habitants et un matin, je fus face à la réalité. C'était un dimanche, Jimmy, Otis et sa femme étaient venus vivre à la maison, j'étais sortie pour aller chercher des œufs afin de préparer le petit-déjeuner. C'est alors que je croisai mon premier rôdeur, une personne que je pensais gravement malade à l'époque. Je criais alors pour que ma famille vienne, grossière erreur, le rôdeur qui ne m'avait pas vue, se dirigea soudain vers moi en grognant et je ne dois ma vie qu'à ma mère qui s'interposa et fut mordue à ma place alors qu'Otis maitrisait l'inconnu. C'est ainsi que notre premier pensionnaire de la grange arriva. Mon frère s'occupa de soigner ma mère, la plaie était propre, mais profonde et malheureusement, elle se transforma, mordant mon frère à son réveil. Par ma faute, deux membres de ma famille étaient tombés malades.

Les semaines passèrent, nous restions à la maison ou sur le domaine, seule Maggie sortait quand nous avions besoin et Otis partait chasser. Petit à petit la grange se remplit de malades alors que la ville devenait une ville fantôme. C'était la fin d'après midi, depuis longtemps la télé s'était tue et nous n'avions plus rien pour nous tenir au courant de ce qui se passait dans le monde, nous attendions seulement que les secours arrivent quand soudain, un homme déboula en tenant son fils blessé dans les bras. Un raz de marée venait d'arriver. Il faisait partie d'un groupe plus gros et Otis avait tiré sur Carl en voulant nous ramener de la viande. Mon père fit tout pour soigner l'enfant et moi j'aidais à installer le groupe. Cela me fit plaisir de voir de nouvelles têtes, mais cela me terrifia en voyant la manière dont ils parlaient du reste du monde et surtout de la manière dont ils traitaient les malades. Petit à petit, ils s'installèrent chez nous, mais c'est alors qu'ils découvrirent la grange, qu'ils tuèrent ma famille et mirent fin à l'espoir pour moi. Je fus anéantie et le choc faillit me faire commettre l’irréparable, je faillis me suicider ce jour-là. Heureusement, Andréa réussit à me faire comprendre que la vie vaut quand même la peine d'être vécue.

J'aurais aimé que les choses s'arrêtent là, que je puisse finir mon histoire par ils vécurent heureux dans la ferme se soutenant les uns les autres. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, Shane un homme étrange et effrayant, devint taciturne et violent, poussant Rick à le tuer, à éliminer la menace. Malheureusement, il se transforma en rôdeur et Rick ne fut sauvé que par l'intervention de son fils qui tira une balle dans la tête de Shane. Le coup de feu attira alors une horde de rôdeurs qui passait à quelques mètres de la ferme et qui aurait surement continué son chemin sans cela. En un instant, l'enfer s'abattit sur la ferme. Je restais dans la maison avec Lori pendant que les autres tentaient de décimer les rôdeurs en vain, ils étaient beaucoup trop nombreux. Lori et T-Dog me sauvèrent la vie cette nuit-là et c'est ainsi que je dus faire face à la dure réalité de tous les survivants depuis le début de l'épidémie. La vie sur les routes.

Je m'endurcis sur les routes, j'appris à ne plus avoir peur, à me faire confiance et à faire face aux rôdeurs pour les tuer. J'étais aussi très proche de Lori, la soutenant à chaque instant et m'occupant d'elle comme je pouvais pendant sa grossesse. C'est à la fin de l'hiver qu'enfin une lueur d'espoir arriva au bout du tunnel. Ils trouvèrent la prison, grande bâtisse sécurisée qu'ils réussirent à nettoyer. Je m'y installais satisfaite d'avoir de nouveau des murs autour de moi. Je restais proche de Lori et m'occupais de Judith après son accouchement et la mort de celle que je considérais comme une seconde maman. La naissance de Judith signe aussi l'arrivée d'un nouvel ennemi. En effet alors que Maggie et Glenn sont partis chercher le nécessaire pour le bébé, ils sont enlevés par Merle et emmenés à Woodbury.  Je vécus plusieurs jours d’inquiétude profonde pour ma sœur et mon beau-frère. J'avais peur de ce qui pourrait leur arriver et plus encore quand Rick et quelques autres partirent à leur secours. Ils réussirent à ramener tout le monde à la maison, mais il fallut ruser pour contrer le Gouverneur qui attaqua puis disparut après avoir massacré les siens.

C'est ainsi que d'une poignée de survivants nous passâmes à pas loin d'une centaine. Plusieurs mois passèrent dans le calme, nous nous occupions des rôdeurs trop proches des grilles, nous cherchions d'autres survivants et moi je m'occupais principalement des plus jeunes enfants. Je ne dirais pas que la vie était belle, mais elle était redevenue presque normale pour ainsi dire. Nous étions prêts à affronter humains et rôdeurs, mais nous avions oublié notre plus grande faiblesse, les virus. C'est ainsi qu'un matin, un des nôtres était mort pendant la nuit à cause d'un virus, il s'était transformé, attaquant d'autres humains, nous avons essuyé pas mal de pertes, mais surtout ce n'était que le début. Très vite, ceux n'ayant pas été en contact avec la maladie furent mis à l'écart, je me retrouvais avec les enfants dans les bureaux administratifs, attendant le moment où enfin les choses se calmeraient. Cela mit quelques semaines avant qu'enfin nous puissions être réunis, il fallut enterrer nos morts, nettoyer les lieux, mais encore naïvement, je pensais que la vie allait reprendre.

Je rêve encore de ce jour-là, nous vaquions à nos occupations quand soudain l'enfer sembla se déchainer. Les murs s'éventrèrent et il apparut bien vite que le Gouverneur que nous avions si vite oublié, lui ne l'avait pas fait. Il était là devant les grilles, avec un nouveau groupe, un tank et surtout Michonne et mon père prisonniers. Rick tenta d'apaiser les choses, de faire en sorte que personne n'ait à souffrir. Mais voilà, le Gouverneur ne l'entendait pas de cette oreille et mon père qui pourtant respirait la bonté fut mis à mort sans une once de regret. La suite, tout est flou dans ma tête, je me souviens d'un échange de tirs, de hurlements, du tank éventrant les grilles. Soudain, je me retrouvais avec Maggie près du bus, elle voulait que je monte pendant qu'elle cherchait Glenn. J'aurais pu le faire, seulement, je me rendis compte qu'aucun enfant n'était à bord. Je me mis à leur recherche, désespérément et c'est Daryl qui me sauva la vie en m'emmenant avec lui alors que tout était perdu.

Je n'étais pas très proche de Daryl, nous avions eu des conversations, mais jamais nous n'avions cherché à nous connaitre réellement. Pendant notre errance sur les routes, nous eûmes tout le temps de le faire. Je suis peut être une jeune femme un peu fleur bleue, mais plus je découvrais son histoire et son caractère et plus je m'attachais à lui, plus je ressentais des émotions en sa présence. Je ne pensais pas qu'il puisse lui aussi partager ces sentiments, après tout, il ne me voyait que comme une petite chose fragile et inutile. Pourtant quand je fus enlevée après une attaque de rôdeurs, je sus que j'étais devenue importante pour lui. Je venais de sortir de la maison remplie de rôdeurs quand une voiture s'arrêta, m’assomma et m'emmena de force. Je me réveillai de longues heures plus tard dans la cave sombre d'une maison, j'eus la mauvaise surprise de ne pas être seule. J'étais là avec plusieurs femmes qui semblaient pour la plupart amochées. Je compris rapidement qui m'avait enlevée et ce qui allait se passer, j'étais prête à me battre, à me défendre quitte à mourir plutôt que de vivre cette horreur. Heureusement, la chance me sourit dans ce monde finalement, puisque Daryl qui s'était lancé à ma recherche, me retrouva et réussit à me délivrer. C'est une fois en sécurité, que les choses entre nous changèrent, nous fîmes l'amour ce soir là, et nous ne nous sommes plus quittés depuis.

Nous avons chercher les autres durant plusieurs semaines, la pluie avait effacé leur traces aux alentours de la prison et le nombres croissant de rôdeurs nous força à bouger. C'est ainsi que nous avons pris la décision de partir vers le Nord. En chemin, nous avons trouvé une petite fille, elle était perdue, elle était seule et sans nous, elle sera morte, voilà donc deux ans que nous l'avons pris en charge et malgré mon jeune âge, j'ai tendance à maintenant la considérer comme ma fille. Nous errons en Virginie, je n'ai jamais perdu espoir de retrouver ma famille. Aujourd'hui, même si je suis avec Daryl, que nous avons trouvé d'autres survivants, Maggie, Glenn et les autres me manque.


Code:
[color=#ff3300]■■■[/color] EMILY KINNEY ✗ Beth Greene
   
Revenir en haut Aller en bas

Beth ❖ La vie a beaucoup plus d'imagination que nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avec beaucoup de regrets
» Calypso || Aime la vie, même si elle te réclame beaucoup d'effort ♥
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» Maryse Vs Beth Pheonix Vs Angelina Love
» Diva's Championship : Mickie James Vs Beth Pheonix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Fiches.
-