AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

My name is
Death
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 102
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Dim 12 Avr - 23:14

unco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dealwithdeath.forumactif.org
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Dim 12 Avr - 23:21


Don't kidnap the wolf...she will eat the sheep






Six heure de matin. J'étais une femme matinale, j'aimais étre debout quand le soleil se levait à peine, qu'il n'était qu'une pointe rouge à l'horizon et que partout autour de moi l'odeur de la rosée embaumée l'air. Le matin le monde était différent, calme, doux. Il y avait la fraicheur de la nuit qui se dissipait, la promesse de quelque chose de meilleure que la veille et c'est en cela que j'aimais le matin. Certes il y avait aussi le fait que le monde appartiens à ceux qui se levent tot et qu'avec les rodeurs, profiter de chaque instant de jour était une chose importante.
Ma nuit avait été solitaire, encore une fois. Azazell préférait Kira et Kira...je ne savais pas si elle partirait ou non, elle était trop imprevisible pour l'instant, trop fragile et je ne voulais pas me griller auprès d'elle ou de celui que je convoitais. Un homme à bien tentais de me rejoindre, de profiter de moi. La version officielle est qu'il à fuis. L'officieuse et que je l'ai saigné, puis que je me suis fait cuir un morceau de son foie que j'ai degusté. Je ne doute pas que certaines autorités en soient au courant, mais si c'est le cas, je n'ai reçu aucune punition et contrairement à cette...fausse menace qu'Azazell à faite, j'ai toujours mes dents. Je cherchais toujours à me l'accaparer, à en faire mon compagnon ou plutot à faire de moi la compagne du leader de ce groupe.
Mais il était encore tot pour penser à cela. J'étais pour l'instant prête, ma toilette avait été faite, je continuais d'avoir ce coté...attirant que je prenais garde à conserver, toujours sexy, toujours prete, mon cul était une arme comme une autre dans ce monde et je savais m'en servir, pourtant au vu des évènements de ce matin, mon cul ne me servirait à rien. Sortant tout juste du batiment principal reservez à la nourriture et à la toilette, je m'en retournais vers les lieux de vie de ceux qui n'avaient pas la chance d'avoir une chambre dans le batiment principal quand je le vis. Un homme grand, musclé, entièrement vétu de noir, une arme à la main. J'aurai voulu crier, courir, lui foutre un coup, mais je n'eu le temps de rien. J'entendis le bruit léger et senti le choc dans ma poitrine. Je basculais en arrière, m'écrasant au sol, me disant que quand même, mourir d'une manière si conne après cinq ans contre les morts vivants, c'est stupide...
...une douleur lancinante frappe mon crane, comme si un ballon gonflé et dégonflé dans ma tête, générant une douleur plus que lancinante. Bonne nouvelle ? Si t'as mal, t'es en vie, c'était là ce que je me disais. Mais mes yeux ne voulaient pas s'ouvrir, ils étaient lourds, gonflés et lorsqu'enfin je parvins à les entrouvrir, ce fut pour voir des barreaux, une lumière aveuglante, douloureuse et des corps autour de moi. Je me relevais, doucement, lentement, observant ce qui se passait autour de moi, je reconnu Kira endormie, moment merveilleux pour la tuer et laisser croire que non...ce n'est pas moi ce sont les kidnappeurs. Soucis ? Trois autres femmes endormies elles aussi ou se réveillant lentement. Je les observais une main contre ma tête, tentant de contrôler le mal de crane. Valait mieux qu'on me fournisse une explication rapidement...car je n'avais absolument aucune qualité pour jouer la gentille fille captive!




© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 1:13


Les Filles dans la Mouise
    intrigue deux ; complot

Le point positif à être dans ce château, c'était sans conteste le vrai lit. Pas le canapé d'un salon qu'ils squattaient rapidement. Pas le fauteuil de la Jeep qu'elle allongeait au maximum. Ou encore un sol terreux devant un feu de camp. Nan, elle avait droit à un lit, un vrai lit, avec un matelas propre et pas un de ceux tout crasseux qu'elle avait pu squatté pendant cinq ans. Et puis, puisque Jeremiah se réveillait toujours plus tôt qu'elle, elle avait toujours le lit rien que pour elle au moins quelques minutes chaque matin. Elle avait beau dormir avec lui, elle aimait aussi ses quelques minutes où elle pouvait s'étaler comme elle en avait envie. Ce qu'elle faisait actuellement. S'étirant de tout son long, les yeux clos, se réveillant petit à petit, en douceur. Elle entendit alors la porte s'ouvrir. Elle eut un sourire, pensant qu'il devait très certainement s'agir de Jeremiah. « J'ai compris, je me lève... Tu pourrais me laisser dormir papi. » Elle ouvrit les yeux et se redressa subitement en voyant que ce n'était pas Jeremiah qui venait de rentrer. Mais avant même qu'elle puisse se saisir de son arme qu'elle gardait toujours sous l'oreiller, elle sentit une douleur fulgurante au niveau de l'épaule, puis tout devint noir.

Quand elle parvint à ouvrir de nouveau les yeux, elle se sent groggy, légèrement nauséeuse. Elle n'avait jamais fumé de joint de sa vie, mais elle se dit un instant que c'était peut-être comme ça qu'elle se serait sentie si ça avait été le cas. Sa vision aussi été floue, et il lui fallut un moment pour voir qu'elle n'était plus dans la chambre qu'elle partageait avec Jeremiah. Elle remarqua d'abord une silhouette près d'elle. Il lui fallut un moment pour reconnaître Phi, toujours endormie ou peu importe dans quel était, elles étaient vraiment. Il y avait d'autres femmes. Une autre rousse, qu'il lui semblait avoir vu dans le château, mais elle était bien incapable de se souvenir de son nom. Elle avait rencontré trop de monde dernièrement. Puis il y avait deux autres femmes, totalement inconnus au bataillon. L'une d'entre elle était réveillée vraisemblablement. « Merde. On est où là ? » Lilas se redressa, avant qu'une grimace de douleur ne la traverse dans l'épaule. Elle  posa une main dessus, tirant doucement sur son t-shirt pour voir. Elle fronça les sourcils en remarquant comme une piqûre et une irritation rouge tout autour. Elle n'aimait pas ça du tout. Elle passa une main sur son visage. Elle ne devait pas céder à la panique, surtout pas. Même si elle se rendait, petit à petit, compte qu'on l'avait kidnappée alors qu'elle était encore en pyjama. La prochaine fois, elle mettrait un pantalon avec son t-shirt XXL. Elle se tourna vers la seule femme qui était réveillée. « Il s'est passé quoi? » Pas sure qu'elle puisse lui répondre, mais bon. Elle posa doucement une main sur l'épaule de Philaé, la secouant doucement en espérant la réveiller. « Phi ?! »

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 1:35

Complot.  
Mes nuits au château était peut être plus calme et plus longue, mais je n'étais définitivement pas une grosse dormeuse. Je partageais ma chambre avec Skye, petite puce qui s'épanouissait à vu d'oeil dans ce nouvel environnement sécurisé. Je m'étais endormis tôt à ces côtés la veille et depuis maintenant trois heures j'étais allongé sur le dos en train de fixé le plafond lézardé de la chambre, incapable de me rendormir, je me laissais tout de même bercer par la douce respiration de ma princesse, mais mes pensées toutes, les unes après les autres me ramenaient automatiquement vers une personne, Jacob. Depuis notre arrivée, j'avais enfin compris ce qui m'avait attiré chez Jeremiah et j'avais découvert que se n'était pas de l'amour bien au contraire. D'ailleurs depuis cette révélation qui avait commencé à la ferme, nos rapports s'étaient beaucoup améliorés. Enfin bref, j'étais allongée là depuis trois heures, les yeux fixés au plafond à pensé sans cesse au même homme, homme qui je devais l'avouer m'attirait beaucoup et qui avait souvent des petits gestes tendre envers moi. Finalement un peu avant 6 heures je craquais, je devais le voir, j'avais envie de le voir, besoin de m'assuré que ce que je ressentais était bien réelle et non un transfert comme pour Jeremiah. Je m'assurais que Skye dormait bien, puis quittait ma chambre sur la pointe des pieds. Je remontais le couloir, heureusement nous avions tous eut des chambres très rapproché et rapidement je fus devant sa porte à frapper doucement, d'un côté je ne voulais pas le réveiller, de l'autre je voulais le voir. C'est au moment qu'il ouvrit la porte encore à moitié endormis que je ressentis une vive douleur dans la gorge. Je posais ma main dessus et en décrochait une sorte d'aiguille, déjà mon corps s'engourdissait et je reculais de quelques pas. Jacob ? Je ne comprenais pas ce qui se passait où plutôt j'avais peur de comprendre. Je tombais au sol, heureusement, Jacob réussit à me rattraper et ce fut le noir total.

Combien de temps étais-je resté inconsciente, combien de temps avant que je ne sente une main sur mon épaule me secouer avec douceur alors qu'une voix encore déformé par l'anesthésique m'appelle par mon prénom. Je ne saurais le dire, mais surement à long moment car chaque muscles de mon corps était endoloris quand enfin je tournais la tête vers Lilas, je tentais de me relever, mais je dus m'y reprendre à deux fois alors qu'un vertige m'avait saisit. Lilas ? Qu'est ce qui se passe ? Les souvenirs avaient affluer, la douleur dans le cou, le visage de Jacob, la peur ... j'étais terrorisée, car quand ma vision réussit à se fixer, tout me rappela mon passé. La cage, les filles enfermée, j'étais de retour en enfer, je ne pensais pas à Azazell tout cela était bien trop sophistiqué pour lui, non je pensais à un groupe d'homme ayant suffisamment de moyen pour attaquer un camp et enlever des femmes. Je pensais aussi à Skye seule dans sa chambre et ma respiration se fit haletante, alors que mon cœur menaçait d'imploser. Il faut sortir d'ici. La panique, la peur, j'étais au bord de la crise de nerf, je me relevais alors soudain, me dirigeant vers la porte grillagée et commençait à la secouer comme si ma force de moineau avait une chance de la faire céder, mis à part Lilas, je n'avais pas fait attention au visage des autres femmes, je voulais juste sortir, je ne voulais pas redevenir un objet pour un homme, au pire, je préferais encore mieux mourir maintenant. Je secouais la porte avec rage en hurlant. LAISSEZ NOUS SORTIR.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 12:39


Complot !
Kidnappées !
Levée tôt, comme toujours, c'était une habitude que ma défunte aurait apprécier me voir acquérir. J'étais devenue du genre matinale, même si je continuais à me coucher plutôt tard. En réalité, je dormais peu mais c'était suffisant. Qui pouvait encore prétendre avoir le sommeil lourd à notre époque ? Je préférais m'activer au lieu de dormir, alors chaque matin c'était la même chose, j'embrassais Isaiah sur le front s'il m'arrivait de me lever avant lui, puis je sortais de la chambre sans un bruit après m'être préparer. Ensuite, j'allais manger quelque chose avant de me mettre au travail. J'étais l'une des rares ici, à ne pas avoir de poste attribué. Je faisais un peu en réalité, j'allais là où on avait besoin de moi et ça allait de la récolte, à la plantation en passant par les animaux, les inventaires, la cuisine. Il m'arrivait aussi de jouer les guides pour les nouveaux arrivants, en leur faisant faire simplement le tour du château pour leur montrer le principal, pour leur expliquer le fonctionnement que je connaissais depuis pratiquement par cœur. J'étais presque incollable, maintenant sur le château. Capable de répondre à toutes les questions, sans avoir à courir voir Isaiah ou Max pour me renseigner. Finalement, j'avais trouver ma place, j'étais plutôt bien ici.

Ce matin là, lorsque j'avais ouvert les yeux, Isaiah n'était déjà plus là. Sans doute avait-il eu à faire de son côté, avec Max ou Gabriel, j'avais donc pris le temps de m'étirer un moment, avant de me lever puis de m'habiller le plus lentement du monde. Ce n'était pas la grande forme, pas que j'étais malade non, mais pour une fois je devais avouer que j'aurais plutôt apprécier de rester plus longtemps dans le confort de mon lit. Il en était toutefois hors de question. Je savais qu'aujourd'hui, les animaux avaient besoin d'un peu d'attention, j'avais même prévu de monter un peu Hope, juste pour le plaisir de profiter de mon apprentissage de cavalière en solitaire. Mais aujourd'hui, il semblait que rien n'allait marcher comme prévu. En réalité, j'étais sûrement destinée à me maudire de ne pas m'être moi-même écoutée, de ne pas être restée dans mon lit...tout simplement. J'étais sortie de la chambre, saluant les quelques personnes que je connaissais maintenant si bien, tout en tentant de faire quelque chose de potable de mes cheveux, avant de descendre l'escalier. C'est en arrivant en haut du dernier, que je sursautais avant de me figer alors que la grande porte du château s'ouvrait à la volée. Je n'eus pas le temps d'amorcer un seul geste, je sentis une légère douleur dans l'une de mes cuisses...avant de sombrer dans le néant.

Mes yeux s'ouvrirent difficilement et un mal de crâne fulgurant me fit refermer aussitôt, alors que je tentais tant bien que mal de me redresser. Ma main vint se poser sur mon front, comme si ce geste allait suffire à faire disparaître la douleur, et finalement mes paupières s'ouvrirent de nouveaux, laissant apparaître une pièce que je ne connaissais pas. J'étais allongée au sol et mon mal de crâne s'intensifia alors qu'une voix féminine se mit finalement à hurler près de moi. Je relevais la tête, je n'étais pas seule. Elles étaient quatre prêt de moi, dont deux que j'avais aperçues au château le jour de leur arrivée avec un groupe. Mon dernier souvenir remontait à cette scène, en haut de l'escalier...comment avais-je pu arriver, sans en avoir aucun souvenir ? « Qu'est-ce qui s'est passé ? » demandai-je en tentant de me lever, même si je me doutais que les femmes avec moi, ne devaient pas être plus avancées que moi.


Dernière édition par Eden Marshall le Mar 14 Avr - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 14:24

INTRIGUE II
Les mots possèdent... ce prodigieux pouvoir de rapprocher et de confronter ce qui sans eux resterait épars... Une épingle, un cortège, une ligne d'autobus, un complot, un clown, un chat.
L es draps fins du lit d'Azazell collait à la peau de Kira qui venait une fois de plus d'hurler dans son sommeil. Le prince démon était allongée à ses côtés et une main presque douce se posa sur son épaule. Elle avait finit par accepter sa place en haut de la chaîne alimentaire et embrassait une vie de rêve pour certaine. Il ne faisait pas énormément jour et alors que la princesse tentait désespérément de se remettre de ses cauchemars nocturnes, la porte vola en éclat. Lumière aveuglante en pleine face !

* Sauve toi Kira, tu ne peux rien faire ...*

Kira sauta hors du lit aussi vite qu'elle le pouvait. Poupée venant de lui insuffler un peu de courage et la jeune demoiselle se transforma aussi rapidement en fougueuse guerrière, mais face à elle un mur d'homme en noir et un fusil hypodermique. Le combat était inégal mais elle se devait de lutter ! Le regard affolait alors que le maître de la plantation venait d'être neutralisé aussi facilement qu'un bébé. Kira hurla tel une démente se jetant sur le premier homme à sa porté, elle ne fit que deux pas avant de recevoir à son tour une fléchette dans la cuisse. Son corps se fit lourd et elle tomba rapidement sur le plancher de la plantation ! Les hommes en noir venaient de l'extirper de sa prison dorée ! Tout était confus dans son esprit, elle aperçu le bout des chaussures des milliaires avant de plonger dans le noir !

* Poupée ! *

Elle venait de sombrer dans cette état proche du sommeil et la petite voix de poupée ne cessait de lui intimer de se battre et d'ouvrir les yeux. Sa tête était si lourde et sa bouche pâteuse, elle venait de recevoir comme un chien galeux une dose de tranquillisant digne d’assommer un cheval ! Elle ne savait rien encore mais le sol qu'elle sentait sous ses mains étaient froid et dur. Émergeant lentement, elle entendit des éclats de voix autour d'elle. L'une d'elle lui était familière encore dans les choux elle articula difficilement le prénom de Beverly .. Puis se releva légèrement appuyant ses mains sur le sol en béton. Elle n’arriva qu'a s’asseoir, le calmant était encore fortement présent dans ses veines, elle se sentait complètement à l'ouest c'est mouvement restait anarchique. Il lui faudrait du temps pour être opérationnelle mais en avait elle ?

Sa tête lui faisait un mal de chien et elle lutta plusieurs secondes avant d'ouvrir entièrement son regard. La pièce était encore trouble, elle cligna des yeux plusieurs fois avant de s'habituer à la lumière vive de leur geôle ! L'air était sec et la pièce ressemblait à une prison ! Légèrement surprise elle toisa les autres filles qui partageaient la cellule et demanda d'une voix froide et mécanique.

- C'est quoi ce bordel ? Si c'est encore une plaisanterie du maître elle est de fort mauvais goût ! Qui êtes vous ? ( jetant un regard inquiet vers Lilas, Eden et Phi)

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

My name is
Death
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 102
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 16:59


“ Complot : Nous allons vous tester ! ”



Les filles se sont réveillées dans une salle étrange, elle se trouve dans une grande cage alors qu'autour d'elle, tout ressemble à une infirmerie, une table d'examen, une odeur d'alcool se font sentir. Si elles ne savent pas où elles se trouvent, elles peuvent trouver des indices en regardant autour d'elles. La pièce est pour le moment plongé dans le calme, mis à part leur discussion et les cris de Philaé, mais à travers le vitre de la porte vous pouvez voir le dos d'un garde.

Au bout de longues minutes, la porte s'ouvre sur un médecin déjà près pour opérer, elle est entourée de deux gardes et ces derniers n'hésite pas à montrer qu'ils ne plaisantent, en effet pour faire taire Philaé, ils utilisent une matraque électrifiée qui l'électrocute. On sent le médecin sourire sous son masque et elle les observe en silence un instant. Je compte faire des tests sur chacune de vous. Si vous vous laissez faire alors se ne sera pas trop douloureux et sinon ... croyez moi, mieux vaut pour vous coopérer. Elle se met alors à rire doucement comme si elle venait de faire la plus grand blague du monde. Bien commençons, par celle-là. Elle montre alors Beverly du doigt. Mettez là sur la table. Les gardes ouvrent la porte, sauf qu'ils ne se doutent pas que la jeune femme avait un couteau caché sur elle, jusqu'à ce qu'ils se plante dans la carotide du premier, faisant gicler du sang partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dealwithdeath.forumactif.org
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Lun 13 Avr - 18:22


Don't kidnap the wolf...she will eat the sheep






J'étais dans une cage à poule. Littéralement une cage à poule! Mon crane me lançait encore, à croire que leur putain d'anesthésiant était livré avec marteau piqueur, mes membres semblaient un peu engourdie et pourtant je tentais de me dépasser, d'oublier ma douleur, de me relever et ce fut difficile, j'eu besoin de l'appui des barreaux pour cela, mais j'y parvins, je respirais lentement, doucement, me concentrant sur chaque phase, me parlant à moi même pour me dire qu'il fallait inspirer, expirer, garder son calme, réfléchir, ouai, mais ça c'est pas facile quand les autres poules qui sont avec moi se reveillent une à une tel des fleurs et commencent à se demander ou elles sont, ce qui arrivent, pourquoi elles sont là. La première à s'eveiller s'adresse d'ailleurs à moi, comme si j'avais les réponses, t'as pas vu que j'étais en cage avec toi cocotte ? Que j'ai la gueule aussi enfarinée que la tienne et que non j'ai pas la science infuse ? bon ok, j'allais pas lui dire tout cela, fallait pas que je me les mettent à dos qui sais ce qui nous attendaient, alors je fit mas polie. Ma craintive.

"J'en sais rien..."

Réponse claire, simple limpide. Ouai sauf que vla que la rouquine se met à brailler, gueulant comme un putois qu'on égorge, quoique non en fait ça me rappelle la détresse de cette femme attachée qui sentais des hommes la souiller, répandant leur foutre sur sa peau et en elle alors que son regard était fixé sur moi, moi qui lui souriait, moi à l'aide d'un couteau dépeucer le cadavre de son enfant pour en extraire la viande. J'avais deja mis le coup dans le crane qui ne le ferai pas muter, mais je preferais faire vite pour que la viande ne gâte pas. C'était un bon souvenir, amusant, drole. Mais ici dans cette cage...je ne pouvais pas prendre de plaisir à entendre gueuler cette malade. Je lui aurai bien foutu un coup dans le nez pour la faire taire, ou alors gueuler pour quelque chose, mais Kira s'eveilla et surprise par sa question, je lui tendais une main "amicale" pour l'aider à se relever.

"Non ça m'étonnerait qu' Azazell nous envoie dans une cage, c'pas son kiff!"

Je n'aurai peut être pas du sortir ce nom, du moins il sembla crée un choc, mais qu'importe, l'important été ce lieu, ces fournitures médicales et  la porte qui s'ouvrait pour laisser place à une femme médecin et deux gorilles baraqué. Elle voulait nous faire des test, nous osculter et nous devions nous laisser faire. Je riais intérieurement en pensant à ce qu'elle ferait quand elle découvrirais qui je suis, ce que je lui ferais et ce qu'Azazell lui fera quand il la trouvera. Mais qu'importe, j'attendais comme les quatre autre qu'elle finisse son pseudo speech de pétasse conquérante et quand elle me désigna pour etre la première des cobayes, je me dit que franchement j'avais pas de bol! Entre me faire emmener chez le docteur frankenstein et être la première à subir...mais je n'allais pas me laisser faire, loin de là. Attendant qu'ils ouvrent la porte, je laissais le premier me tirer par le bras pour me faire sortir et sans qu'il s'y attende je sortais ma botte secrète, un couteau que je garde toujours dans ma culotte, une chose simple et pourtant peu de personnes pensent à fouiller les culottes. Sans chercher plus loin, j'enfonçais le couteau dans la gorge de cet enfoiré et alors que la surprise prenait son collègue et la doctoresse je bondissais dans un hurlement de rage sur le second, mon couteau toujours dans la gorge du premier qui sentait sa vie disparaitre étouffé par son propre sang qui coulé doucement dans sa gorge et dans un elan de rage planté mes dents dans  le trapèze, mordant comme une damnée, le faisant hurler à la mort alors que j'arrachais un morceau de chair sanguinolant, l’hémoglobine dégoulinant sur mon menton, laissant la doctoresse terrorisée face moi. Mon petit souci vint pourtant du fait que...non il n'y a que deux gardes dans ce complexe et que je fut bien vite mise à terre, frappée à coup de crosse, de pieds, de poing. Chaque nouveau coup était une douleur de plus, un gémissement, une promesse de vengeance. Finalement, on m'amena de force à la table, m'y sanglant plus que nécessaire alors qu'on tirais une balle dans la tête de ma victime, emmenant mon dejeuner à leur infirmerie pour être soigner. Les examens allaient commencer et tout ce que je peux vous en dire et que ce n'est pas agréable. J'étais forte, mais j'étais humaine malgré tout et entre mes coups et ceux qu'ils me firent, je hurlais comme l'enfant que j'étais, comme si de nouveau ces trois hommes me violentaient et battaient. Je n'avais plus qu'un espoir. Qu'on vienne me sauver vite ou que je perde connaissance. Ce fut la seconde solution et dans un dernier  choc électrique le monde devint nuit.



© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mar 14 Avr - 0:58


Les Filles dans la Mouise
    intrigue deux ; complot

Cela aurait été tellement facile de cédé à la panique, mais Lilas s'efforçait de ne pas le fait. Premièrement, parce que cela n'allait absolument pas avancé sa situation, mais plutôt la compliqué davantage. Et deuxièmement... Il n'y a qu'un premièrement, mais bon, c'était complètement suffisant. Il fallait qu'elle garde la tête froide pour tenter de trouver une solution pour sortir de cette cage. Elle réprima un frisson en pensant qu'on les avait enfermé là comme du bétail. « J'en sais rien... » lui répondit alors la brune, la première à s'être réveillée. « Le contraire m'aurait étonnée. » Marmonna Lilas avant de tenter de réveillé Philaé. « Lilas ? Qu'est ce qui se passe ? » Une grimace passa sur le visage de la brunette. Qu'est ce qu'elle pouvait bien lui répondre ? Mais en voyant subitement l'éclair de panique dans son regard, elle se dit qu'elle aurait finalement du trouver quelque chose. « Il faut sortir d'ici. » Avant même que Lilas ne puisse esquisser le moindre geste, elle était debout, en train de secouer la grille et en train de hurler. Si Lilas s'efforçait de rester calme, ce n'était pas le cas de la rousse. La brune se leva d'un bond pour tenter de la rattraper. Un vertige la saisit, mais elle tenta de le repousser alors qu'elle attrapait son amie, la serrant dans ses bras. « Arrêtes, tu vas te faire du mal ! » Un bruit dans la cage fit tourner la tête à Lilas. Une autre femme se réveillait à son tour. La rousse dont elle ne se souvenait toujours pas du nom. « Qu'est-ce qui s'est passé ? » C’était la question qui franchissait toute les lèvres apparemment. Et Lilas n'avait pas vraiment envie d'y répondre. De toute façon, elle n'était pas sure que son interlocutrice en attendait vraiment une. Puis la dernière se réveilla finalement. « Voilà l'équipe au complet. » Dans le stress, le sarcasme passait les lèvres de Lilas avant même qu'elle n'y pense. « C'est quoi ce bordel ? Si c'est encore une plaisanterie du maître elle est de fort mauvais goût ! Qui êtes vous ? » Le maitre ?? Elle appelait vraiment quelqu'un comme ça dans la vie de tout les jours ? « Non ça m'étonnerait qu' Azazell nous envoie dans une cage, c'pas son kiff ! » Lilas se figea en entendant ce prénom. Ce prénom était suffisamment rare pour qu'elle soit pratiquement sure qu'elles parlaient du même type qui hantait ses cauchemars sans même qu'elle ne l'ait rencontré. Et ce nom n'allait pas vraiment aidé Philaé à se calmer. Lilas serra davantage ses bras autour de son amie. Au moins, cela voulait dire qu'il n'était pas là. C'était une bonne nouvelle, non ? Mais ça voulait surtout dire qu'aucune des filles ne savaient qui avaient pu les enfermer ici.

La porte s'ouvre finalement, et Lilas lâche finalement Philaé, se concentrant sur ce qui semblait bien être un médecin et deux types plus baraqués que beaucoup de militaires. Pourtant Lilas en avait vu des tas. L'un d'eux frappe alors Philaé avec une matraque électrique. Lilas est alors pétrifiée et un bourdonnement explose dans ses oreilles. Elle entendait à peine la voix de la doctoresse, ne comprenait que l'essentiel. Ils veulent faire des expériences sur elles. Ils veulent faire d'elles des foutues cobayes. Des rats de laboratoires. Un doigt se pointe, en direction de l'une d'entre elle. La brune, la première à s'être réveillé. Et la cage s'ouvre pour qu'un type vienne s'emparer d'elle. Puis tout se passe trop vite pour que Lilas ne comprenne totalement ce qui se passe. Tout ce qu'elle voit c'est l'éclat d'une lame, le garde blessée. Il fallait réagir vite, profiter de la distraction. Mais pas sans Philaé. Elle se baisse alors pour tenter de redresser la rouquine, et quand elle relève la tête, elle n'en croit tout simplement pas ses yeux. Cette fille était une véritable furie, elle avait planté ses dents sur le garde. Les yeux de Lilas se perdirent sur le morceau de chair par terre qu'elle avait recraché. Et là d'autres gardes rentre, se jetant sur elle, alors que la porte de la cage se referme, les emprisonnant de nouveau. Elles ne pouvaient plus qu'assister au passage à tabac de l'une d'entre elle, et de comment on la traîna sur la table d'opération. Quelqu'un acheva le garde qui continuait de s'étouffer dans son propre sang, et il fut traîner dehors. La brune elle, était maintenant sanglée et Lilas ne pouvait même pas supporté la vue de ce qui se passait. Elle se contenta de lever les bras, masquant son visage alors qu'un cri s'étranglait dans sa gorge. Finalement, elle avait peut-être céder à la panique.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mar 14 Avr - 11:41

« Etre captif, là n'est pas la question. Il s'agit de ne pas se rendre. »
Je n'avais pas honte, j'étais en panique totale me retrouver là après mes années de captivité entre les mains d'Azazell m'avait fait perdre le peu de lucidité que j'avais en me réveillant groggy et courbaturé, je n'avais vu que les femmes bloquées dans cette cage et alors j'avais perdu pied, je m'étais lancée contre cette grille en hurlant oubliant les autres, je voulais sortir. Je sentis alors les bras de Lilas se refermer autour de moi, je sentis alors les larmes me monter aux yeux, elle ne voulait pas que je me fasse du mal, mais elle ne comprenais donc pas que nous allions toutes avoir mal de toute façon, nous allions tous subir quelques chose qui si se n'était pas sexuel, alors se serait autre chose. Je respirais profondément, j'avais cesser de secouer les barreaux inutilement, mais je les agrippais toujours comme si cela pouvait miraculeusement ouvrir la porte. Je ne peux pas revivre ça Lilas, je préfère mourir. J'avais murmuré, seul Lilas pouvait m'entendre et je ne faisais toujours pas attention à ce qui se passait autour de moi, je fixais la porte vitrée, derrière je pouvais apercevoir le dos d'un homme, il ressemblait à un soldat comme on voyait dans les films avant que les rôdeurs ne débarquent et je sentis mon estomac se contracter. Pourtant, c'est à cet instant que mon esprit se connecta avec ce que disait les filles derrière moi, elle parlait d'un maitre et la réponse qui suivit me donna l'impression que le cauchemar n'en finirait jamais, Lilas qui me tenait toujours à cet instant dut sentir mon corps entier se contracter car elle resserra son étreinte autour de moi, je tremblais de la tête au pied maintenant, incapable de la moindre parole, du moindre geste, je m'étais figée, je ne devais surtout pas réagir, je ne devais pas montrer que ce nom me terrorisait, me révulsait et me donnait envie de vomir. C'est alors que la porte s'ouvrit, les bras de Lilas me relâchèrent et quand je vis cette femme entouré de ces malabars, je recommençais à secouer la porte. Relâchez-nous tout de suite. J'étais en larme, hystérique et je voulais rentrer au château, je voulais serrer Skye dans mes bras, lui dire combien je l'aimais.

Il faut croire que je n'étais pas très impressionnante car un des gardes s'approcha de moi et me donna un coup de matraque, son coup était ridicule et j'en aurais presque rit tant j'avais été habitué à bien pire, sauf que voilà, le courant électrique ça je ne l'avait pas prévue et la décharge qui traversa mon corps le fit s'arc-bouter et je fis un bond en arrière m'éffondrant au sol le souffle couper. Je ressentis une vive douleur, là où la matraque avait toucher ma peau en laissant une marque rouge. Allongé au sol, j'écoutais à peine ce que disais la femme, j'étais trop occupé à tenter de reprendre mon souffle pour m'y interesser, le sedatif plus le choc électrique fit que je ne tentais pas de me relever, je roulais sur le côté alors qu'il faisait sortir une des inconnues de la grille et là ce fut une horreur, soudain les hurlements et le sang gicla de tout les côtés. Je levais les yeux vers Lilas et je sentis son envie de tenter une sortie, mais elle hésita pour moi, pour Eden surement et elle rata le coche, heureusement mine de rien puisque soudain la pièce fut envahit de garde pour maitriser la jeune femme qui avait arracher un lambeau de chair avec ces dents. Se fut difficile à regarder, elle fut passer à tabac et son corps fut bientôt sanglé à la table, son visage était couvert de sang, le sien surement, celui des hommes qu'elle avait agressé et déjà de nombreux bleus faisaient leur apparition. J'aurais voulu fermer les yeux pourtant, je ne le pouvais pas, j'avais à peine remarquer que la cage avait été refermé, je me rendais compte que nous avions de sérieux problèmes, encore bien plus grave que des rôdeurs où des hommes en mal de sexe, nous avions affaire à une organisation armée et bien décidée à faire de nous des cobayes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mar 14 Avr - 18:06


Complot !
Kidnappées !
Maintenant, j'étais assise, tout contre la paroi de cette cage. Un cage oui, de celles où l'on enferme des animaux sauvages. J'avais difficilement ma salive, alors que je reprenais doucement pied avec la réalité, une réalité effrayante, bien loin du confort et de la sécurité du château. Je n'avais poser qu'une question, avant de m'enfermer dans mon silence pour me mettre à penser, à réfléchir. Comment tout ça avait pu arriver ? Tout le monde à Bacon's Castle se pensait à l'abri, mais à l'abri de quoi ? Des rôdeurs, oui. Finalement, ce n'était pas bien compliquer de leur échapper. Quelques barrières, une porte bien solide, du travail et de l'entretien, de la volonté et du courage, et nous nous retrouvions coupés de ces choses-là. Mais là, c'était différent. Si nous étions là, c'était simplement du fait de l'homme ! Des êtres vivants qui étaient venus nous arracher à notre petit exil, qui avaient ouvert le feu pour nous assommées, nous enlevées et nous enfermer. Et pourquoi ? Là était la question. J'avais un très mauvais pressentiment. Je savais pertinemment qu'il allait sûrement nous arriver de mauvaises choses, et qu'il allait falloir qu'on se battent si nous voulions restés sauves. Les questions fusaient, la dernière de notre groupe de captives venait enfin de s'éveiller , aussi perdue que nous et une sorte de discussion s'engagea entre elle, et une brune aux airs mine de rien plutôt sûre d'elle. Azazell … c'était qui, ce type-là, encore? Mais la question fut rapidement éludée dans mon esprit. D'un autre côté, il y avait cette rousse qui s'était laissée, depuis quelques minutes déjà, totalement envahir par la panique, et dont l'amie cherchait tant bien que mal à la rassurer. En réalité, voilà que je me retrouvais enfermée avec deux « duo » de femmes qui semblaient se connaître. Pour ma part, j'étais en réalité totalement seule. Je ne connaissais que les deux amies, que je voyais dans les bras l'une de l'autre, de vue, et pour le moment je n'osais pas réagir à tout ça.

Il fallu l'arrivée de cette femme en blouse blanche, entourée de ses deux gorilles armés jusqu'aux dents. On ce serait cru dans un mauvais film. Elle annonça la couleur immédiatement, elle allait jouer au docteur avec nous, nous faire des examens et je doutais que tout ceci ne ressemble à une banale visite médicale. Je déglutis alors qu'elle désignait l'une d'entre nous, la pauvre fille fut sortie de la cage sans délicatesse et à peine dehors, elle se transforma en véritable monstre en envoyant des coups dans tout les sens et en se jetant à la gorge d'un des types pour lui arracher un morceau de chair avec ses dents. J'écarquillais les yeux devant l'horrible scène, et l'homme blessé, tenant sa plaie ouverte, se noyant dans son sang vint finalement s'écrouler près de la cage. La panique s'était installée, autant dans la cage qu'en dehors et alors que les hommes reprenaient le contrôle de la situation en tabassant leur victime, ma main se glissa rapidement à travers les barreaux pour saisir en vitesse l'arme du blessé avant qu'il ne soit emmené. Je glissais le pistolet dans mon jean, dans mon dos avant de rabattre ma large chemise par dessus pour le dissimuler au mieux. La scène qui suivit fut difficile à endurer. J'avais été soulagée de ne pas passer en première, mais je n'étais plus certaine que ce soit une bonne chose, alors que je voyais ce qui m'attendait pour la suite. Je me décidais finalement à me lever, pour taper sur l'épaule de cette brune que j'avais aperçue au château. Je l'attrapais ensuite par le poignet, la faisant reculer avant de me caler devant elle et de soulever très vite ma chemise et lui montrer, je l'espérais l'arme que j'avais su récupérer. Ça n'allait pas être de la tarte, mais il était hors de question que je me laisse faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Ven 17 Avr - 18:18

INTRIGUE II
Les mots possèdent... ce prodigieux pouvoir de rapprocher et de confronter ce qui sans eux resterait épars... Une épingle, un cortège, une ligne d'autobus, un complot, un clown, un chat.
Une cage transparente, des filles et des mouvements provenant de cette énorme vitre épaisse. Kira reprenait peu à peu corps avec la réalité, les informations affluaient enfin correctement vers son cerveau. Son regard de glace se tenait immobile derrière sa rangée de long cil sombre. Elles étaient donc bel et bien prisonnière. Kira hocha la tête lorsque Beverly lui répondit "Non ça m'étonnerait qu' Azazell nous envoie dans une cage, c'pas son kiff!"

Les infos étaient lentement analyser par le cerveau de la noiraude qui ne gaspilla pas plus sa salive. L'image de son enlèvement revenait peu à peu avec force, elle se rappela les chaussures type ranger et les fusils qui avait neutralisé sans trop de souci le maître. Assise un peu à l'écart elle porta les mains sur ses genoux et accorda un léger sourire aux filles. Elle réfléchissait aussi vite qu'elle le pouvait mais ça puait la merde ! Elle jetait des coups d’œils vers la vitre, il semblait y avoir du monde. Kira tiqua à la vue des blouses blanches mais ne pu apporter assez rapidement une idée ou une réponse.

La porte venait de s'ouvrir et le speech de la toubib frigide laissa une sale impression chez Kira, un air de déjà vue. Une de ses tarées du bistouris qu'on peut rencontrer dans les salles obscurs devant son paquet de pop-corn . Seul petit hic ce n'était pas un film mais l'entière réalité et sans aucun doute elle allait finir par en baver !  Elle ne connaissait que Beverly mais la jeune rousse qui venait de recevoir une bonne décharge attira l'attention de Kira qui ne pu que murmurer entre ses dents " Pétasse, pourquoi tu t'attaques à nous " Elle ne réagissait pas plus que ça car pour le moment elle devait comprendre ce qui venait de leur tomber dessus.

Puis assise de l'autre côté Kira apercevait son double sombre "Poupée" elle écarquilla les yeux et cligna plusieurs fois des cils, les hallucinations étaient de plus en plus fréquente. L'entité était assise sur un tabouret et Kira savait que personne ne pouvait la voir, elle avait finit par comprendre depuis peu qu'elle n'était plus vraiment saine d'esprit. L'hallucination assise sur un tabouret fixait Kira de son regard sombre et un rictus mauvais déforma le visage de celle-ci. Kira s'était légèrement relevée s'approchant de la sortie mais la porte se referma brusquement et l'horreur prit forme devant les yeux de la jeune brune. Beverly venait de sauter sur un soldat et de l'égorger avec ses dents. Le soldat chuta sur le sol et elle regarda comme hypnotisé la gerbe de sang rouge jaillir ! C'était si beau et si horrible à la fois ! Le pauvre militaire trépassa plusieurs minutes après et Kira sembla déçu que son calvaire s'achève si vite.

L'une des femmes plus hardi que les autres en profita pour se saisir de l'arme et la planqua dans son dos. Kira gardait cette impression de victoire lorsque la mort prit dans ses bras le malheureux et elle ne pu s'empêcher de tendre la main et de toucher le sang encore chaud et visqueux. Elle aplatit la paume de sa main et ramena sa main vers elle. Elle contemplait la couleur vive avant d'être extirpé de sa rêverie morbide en entendant les hurlements de sa camarade ...

Beverly n'était plus qu'une plaie béante, la douleur et les cris de sa camarade vrillait le cerveau de Kira qui ne pu s'empêcher de sentir les larmes envahir son regard. Elle murmura à nouveau de manière quasi incohérente suppliant poupée de venir en aide à son amie mais l'hallucination avait de nouveau disparu et seul le petit rire diabolique résonnait dans le cerveau de Kira.

Prenant conscience de ce qu'il attendait Kira hurla et secoua à son tour les barreaux avant de finir par heurter la vitre plusieurs fois avec sa tête. Elle avait atteint la limite de ce qu'elle pouvait encore supporter, elle se jetait sur la glace comme une petite souris prise de panique. Elle grognait tel un animal alors que les malabars en noire revenait vers la cage. Kira ne réfléchissait plus vraiment et c'est son instinct de survie qui lui hurlait de prendre la fuite. Son regard glaciale se posa sur la fille la plus proche d'elle et esquissa un sourire complètement malsain. Elle chuchota pour les trois autres " Je prends la seconde place vous aurez ainsi le temps de vous préparez à fuir, ils veulent des filles dociles ...Je vais leur montrer ce que je peux faire ..... Attention au spectacle !"

Une lueur assassine venait d'animer le regard de Kira qui se releva de toute sa petite stature, elle flottait dans sa robe, elle avait sans doute perdue pas mal de kilos depuis le début de sa captivité relevant lentement ses manches elle laissa apercevoir les cicatrices de ses scarifications...  Il fallait qu'elle gagne du temps pour sauver les autres car le trio ne méritait pas ça .... Kira avait pitié de ses inconnues mais ne ressentait plus rien pour sa propre existence...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

My name is
Death
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 102
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Ven 17 Avr - 19:34


“ Complot : Nous allons vous tester ! ”



La jeune Beverly est maintenant bien sanglée sur la table d'auscultation, les autres filles enfermées dans la cellule et pourtant le médecin me bouge pas, elle s'approche du soldat qui à assommé la jeune fille et le gifle violemment. J'ai dis qu'elle devait rester consciente abruti. Elle se dirige vers un placard et sort un produit qu'elle fait respirer à notre endormie qui se réveille presque aussitôt en toussant. Elle ignore les réactions des filles dans la cage et parle comme si elle faisait face à un auditoire. Bien maintenant que j'ai votre attention, je vais pouvoir vous expliquer ce que vous allez subir aujourd'hui. Sa manière de parler, sa démarche, tout semble indiquer que ce médecin prend un malin plaisir à tout ce qui est en train de se passer. D'ailleurs elle lève le regarde vers Kira et son sens un sourire se dessiner sous son masque. Abîmez vous autant que vous voulez, cela ne changera rien, vous allez toute y passer de toute façon. Elle se dirige alors vers une table et en sort une longue et fine aiguille. Quand vous étiez encore endormit, nous avons déjà fait des prises de sang sur vous, nous venons de recevoir les résultats. Ce matin, je pratiquerais une ponction lombaire sur chacune de vous, je ne vous conseillerais que trop de ne pas bouger dans l'opération sans quoi les conséquences pourraient être dramatique, ensuite vous resterez allongée six heures sur le dos, dans votre nouvelle chambre. Demain, je vous ferais passer une série d'électrochoc léger, toute sauf vous Mlle Marshall, se n'est pas recommandé pour une femme dans votre état, mais vous aurez votre petite réjouissance, je pratiquerais une amniocentèse pour déterminé si votre bébé détient une certaine immunité. Elle finit son petit discours comme si de rien n'était. Bien, des questions ? Aucune vraiment, alors maintenant taisez vous, si vous ne voulez pas que je loupe votre amie. Deux soldats bougèrent alors Beverly qui sans pouvoir bouger, mais consciente de la douleur, se fit mettre en position pour que le médecin procède au prélèvement. Alors qu'elle piquait le dos elle leva les yeux. La suivante sera Mlle Holden, suivit de Mlle Anderson, Mlle Marshall et enfin vous Mlle Hilderley. Vous allez chacune être prélevée, puis remise dans la cage, vous devrez rester sur le dos immobile durant six heures, retenant, la leçon, Beverly se verra entraver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dealwithdeath.forumactif.org
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Dim 19 Avr - 11:48


Don't kidnap the wolf...she will eat the sheep






Douleur. Voici ce que j'étais, les coups n'avaient pas cessé de pleuvoir sur mon corps, coup de poing, coup de pied, coup de crosse. Je tentais de me mettre en position foetale, de me proteger autant que possible, mais cela n'aida pas réellement et ce fut après plusieurs dizaines de coups que je perdais connaissance, sombrant dans un les abimes sans fond de mon esprit, y cherchant une fuite, une sortie, quelque chose qui puisse me permettre d'oublier le sang, les plaies et tout ce qui peut s'en suivre. Pourtant, ce ne fut que de courte durée pour moi que ce repos, puisque déjà on me reveillait avec l'odeur si affreuse des selles de cochon, me faisant aussitot crier ma douleur, me tordre comme je pouvais malgré les sangles qui m'entravaient, mais je n'y pouvais rien, j'étais attaché, perdue, obligée de rester là à observer les femmes dans la cage de mon oeil valide, l'autre ayant déjà disparu sous l'enflement du au coups reçus; Je tentais de garder mon calme, de respirer doucement, de faire de mon mieux afin de ne pas montrer trop la douleur qui s'emparait de mon corps et de mon esprit, de rester forte, mais les paroles de cette doctoresse m'effrayait.

Je n'avais jamais été dans la position de la victime de la proie, du moins pas dans ce sens là. Certes j'avais été de nombreuse fois violée durant mon enfance, mais me faire battre, me faire maltraitée, c'était moi qui faisait ça, c'était moi qui tué et dévoré les autres, pas l'inverse! Comment avais je pu finir sur cette table comme tous ces putains de moutons qui étaient mes proies ?! C'était inadmissible et je pouvais royalement vous dire que cette salope de Doctoresse allait douiller sévère quand je me serai libéré, je la ferais souffrir jusqu'aux limites de la mort avant de la laisser se faire dévorer par les rodeurs. Oui, ce sera jouissif, elle sera déchiquetée, torturée et je rirais face à sa douleur, mais pour l'instant, je devais serrer les dents, ne pas lui montrer la souffrance qu'elle me faisait endurer, elle voulait me piquer, m'electrocuté, me blesser ? Qu'elle y aille ce que je lui ferais subir sera dix fois plus douloureux, mais quand j'entendis parler d'amniocentèse, je ne pue retenir un rire douloureux qui provoqua des quintes de toux affreuses. Cette grognasse avait été foutu en cloque par un connard dans ce putain de monde ? Putain mais dans quel monde on vit ? Comment peuvent ils seulement penser à laisser un gamin grandir avec ces rodeurs mais...l'idée d'un putain de foetus qui bouffera cette jolie rousse de l'interieur ne pouvait que me faire sourire. Sourire qui disparu tres tres vite quand on me tourna de force, me maintenant méchamment alors qu'une aiguille de la taille d'un bras s'enfonçait dans mon dos, me faisant gémir de douleur, me mordant la levre inférieur au sang, jusqu'à ce que n'y tenant plus, je poussais un cri de douleur déchirant. Son examen terminé, on m'emmenait dans la cage me posant au sol, alors que je grognais et gémissais de douleur, le visage constrit, la machoire serré. C'était a à la suivante, qu'elle douille à son tour!




© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Dim 19 Avr - 17:54


Les Filles dans la Mouise
    intrigue deux ; complot

Lilas était bel et bien sur le point de laisser sa panique prendre le dessus. Elles étaient toutes les cinq dans une sacré pétrin. La brunette n'osait même plus relever la tête de peur de ce qu'elle pourrait bien découvrir. Elle s'imaginait déjà tout ce qu'on pourrait leur faire endurer avant qu'elles ne parviennent à s'échapper. Si elles parvenaient à le faire... Un coin de son esprit eut une pensée pour Jeremiah. Mais bien vite, elle tenta de l'éloigner de ses pensées. Ce n'était pas en pensant à lui qu'elle allait réussir à se maintenir en vie. Elle sentit alors une pression sur son épaule. Elle eut un sursaut avant de se tourner vers la source de cette pression. C'était la rousse qu'elle avait reconnu comme étant au château qui venait de lui tapoter l'épaule pour attirer son attention. Elle la laissa la tirer en arrière alors qu'elle avait saisit son poignet. Elle se mit devant elle avant de relever doucement sa chemise, révélant alors son dos et surtout l'arme qu'elle y dissimulait. Lilas en resta un quart d'instant abasourdie la bouche ouverte. Avant de se ressaisir. Cette fille allait peut-être pouvoir être leur porte de sortie. Son arme n'avait jamais autant manqué à Lilas. Quand elle allait la récupérer, elle ne lâcherait plus. Oui, il fallait qu'elle se convainc qu'elle allait rentrer, et retrouver aussi bien son arme chérie- à quoi elle avait bizarrement envie de donner un nom maintenant- et Jeremiah. La panique s'éloignait alors petit à petit, alors qu'elle raffermissait davantage sa détermination. Elle échangea un rapide regard avec la rouquine, tentant de lui indiquer qu'elle pouvait compter sur elle. La toux de la fille allongée sur la table attira alors l'attention de Lilas. La doctoresse folle se tournait de nouveau vers elles. « Bien maintenant que j'ai votre attention, je vais pouvoir vous expliquer ce que vous allez subir aujourd'hui. » Lilas eut du mal à déglutir. Cette tarée prenait du plaisir dans cette situation. Elle pouvait le sentir. La peur coula en elle comme une lame qui détruisait tout sur son passage en même temps. « Abîmez vous autant que vous voulez, cela ne changera rien, vous allez toute y passer de toute façon. » Un long frisson passa le long de la colonne vertébrale de la jeune femme alors que la folle sortait une longue aiguille. Lilas avait toujours détestée les piqûres. Et après cette histoire, il lui semblait qu'elle allait encore plus les détester. Elle allait même développer une nouvelle phobie, c'était couru d'avance. De nouvelles images pour nourrir ses cauchemars. « Quand vous étiez encore endormit, nous avons déjà fait des prises de sang sur vous, nous venons de recevoir les résultats. Ce matin, je pratiquerais une ponction lombaire sur chacune de vous, je ne vous conseillerais que trop de ne pas bouger dans l'opération sans quoi les conséquences pourraient être dramatique, ensuite vous resterez allongée six heures sur le dos, dans votre nouvelle chambre. Demain, je vous ferais passer une série d'électrochoc léger, toute sauf vous Mlle Marshall, se n'est pas recommandé pour une femme dans votre état, mais vous aurez votre petite réjouissance, je pratiquerais une amniocentèse pour déterminé si votre bébé détient une certaine immunité. » Les informations traversaient le cerveau de Lilas sans qu'elle ne parvienne vraiment à les analyser. Tout ça ne pouvait pas être vrai. Ce n'était pas possible. Ils avaient prévus de les torturer sur plusieurs jours. Il lui fallut encore plus de temps pour se rendre compte que c'était de la rouquine armée qu'elle parlait. C'est en entendant son nom de famille que son prénom lui revint subitement en mémoire. Eden, c'était Eden. Comme si c'était le moment de se souvenir d'un truc pareil. « Bien, des questions ? Aucune vraiment, alors maintenant taisez vous, si vous ne voulez pas que je loupe votre amie. » Comme si elles pouvaient avoir envie de parler. Et pourtant, Lilas était une bavarde, elle le savait très bien, mais là, elle avait vraisemblablement avalé sa langue. Et ce n'était pas plus mal. Et c'est avec horreur qu'elle vit l'aiguille se planter dans le dos de la pauvre fille. « La suivante sera Mlle Holden, suivit de Mlle Anderson, Mlle Marshall et enfin vous Mlle Hilderley. Vous allez chacune être prélevée, puis remise dans la cage, vous devrez rester sur le dos immobile durant six heures, retenant, la leçon, Beverly se verra entraver. » Ils connaissaient leurs noms. Bon sang, mais ils étaient qui ? Elle en déduisit rapidement que Hiderley était l'autre brune toujours dans la cage, et la pauvre fille avec l'aiguille dans le dos était donc Berverly. Son cri de douleur fit froid dans le dos. Et quand on la ramena à l'intérieur, Lilas fut bien incapable de bouger. Elle avait envie de pleurer, mais les larmes semblaient coincer comme si elle s'était subitement asséché. Et pourtant, c'était de toute évidence son tour.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Ven 24 Avr - 11:38

« Etre captif, là n'est pas la question. Il s'agit de ne pas se rendre. »
J'étais toujours allongée au sol, incapable de bouger alors que mes muscles refusaient de repondre à mes demandes. En effet, quand le choc électrique avait déferlé en moi, j'avais sentis chaque muscles de mon corps se contracter violemment et douloureusement. A ce moment, alors que Bev criait à l'extérieur de la cage, je ne pouvais rien faire, mes muscles continuaient à se contracter de manière périodique alors que la course de mon cœur qui s'était emballer, ne semblait pas vouloir retomber à un rythme moins soutenue. Je respirais lentement, profondément, Eden et Lilas étaient en plein conversation silencieuse alors que tout les regards étaient braqué sur le médecins, je savais que nous allions toute y passer, je savais aussi qu'il ne fallait pas montrer sa peur, il était hors de question que je cris, que je leur fasse le plaisir de le montrer ce que je ressentais. Azazell et ces hommes m'avaient faite tellement pire sans qu'un son ne sorte de ma bouche, que je comptait faire la même chose ici. En parlant d'Azazell, je me souvenait alors de la conversation que j'avais entendu entre les deux brunes, je me redressais avec une lenteur folle, je tremblais de partout et j'avais l'impression que mes cheveux s'étaient dressés sur ma tête. J'aurais voulu me lever, marcher vers la jeune femme qui s'était fait du mal pour tenter comme moi de sortir, elle voulait que l'on s'en sorte quitte à mourir elle-même mais le médecin l'avait tout de suite calmé, rien ne changerais ce qu'ils allaient nous faire et il n'y avait aucun fuite possible. C'est donc à moitié en rampant que j'arrivais vers elle. Elle était penchée, sa nuque dégagée et je sentis mon cœur se serrer en voyant la marque, s'était un symbole, je ne savais pas trop lequel, car Azazell avait longtemps parler de sa signification alors qu'il me souillait juste après m'avoir marqué au fer rouge, comme toujours dans ces moments là, j'avais laisser mon esprit s'enfuir, j'étais loin et je ne l'écoutais pas pas, je ne le sentais pas. Pour moi il représentait l'horreur, la douleur et la violence, ainsi je faisais toujours en sorte de la camoufler. Ma marque était maintenant blanchit avec les années, une cicatrice disgracieuse sur la nuque alors que celle de Kira était encore rouge, encore fraiche. Je soupirais en posant ma main sur l'avant bras de la jeune femme. Je connais celui que tu appelle Maitre... Je tournais alors la tête et soulevait mes cheveux laissant voir ma cicatrice.

J'avais complétement oublié ce qui se passait autour de nous, j'avais gagné cette faculté en côtoyant ce monstre, pourtant bien vite, le médecin termina avec Beverly, ces mains furent ligotés et la porte de la cage s'ouvrit alors qu'il venait la déposer dans un coin, sur le dos, mais ils prirent quelques secondes pour l'attacher au barreau de la cage, elle ne pourrait pour le moment ne plus rien faire d'autre qu'attendre. De toute façon vu son état, je n 'était pas certain qu'elle puisse réellement bouger. Tout comme moi d'ailleurs, car une fois qu'ils eurent finit d'entraver la jeune femme, il se dirigèrent vers Lilas. Je sentis mon cœur bondir dans ma poitrine, il ne pouvait pas faire ça, il ne pouvait pas l'emmener. Laissez là tranquille. Je voulus me lever, les empêcher de le faire, mais je retombais lamentablement au sol, mes jambes ne me portant toujours pas, ma main effleura la botte d'un soldat, mais il eut tôt fait de la repousser sans ménagement. Je ne pouvais rien faire pour elle, je ne pouvais pas l'aider à s'en sortir, elle allait devoir subir cette torture et je sentis les larmes me monter aux yeux malgré moi. Nos yeux se croisèrent un instant. Ne montre rien, soit forte, tu peux le faire. En un rien de temps la cage se referma, ils étaient en train de la sangler sur la table, nous n'étions entre leur main que des rats impuissants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Dim 26 Avr - 19:49


Complot !
Kidnappées !
Maintenant, j'étais armée. Oui, et étrangement, sentir le métal froid de ce flingue sur la peau de mon dos me donnait un étrange sentiment de sécurité. J'étais prête à lancer à corps perdu dans la bataille, cette fois, je n'allais pas fuir et il était temps que je me batte, que je montre que je n'étais pas que la petite rouquine aux airs fragiles qui gérait les inventaires comme un chef. J'avais passer cinq années dehors, parfois en solitaire, j'avais passer cinq années armée à lutter pour préserver ma vie jusqu'à rencontrer Isaiah. Peu importe les apparences, ensuite, je n'avais jamais cesser de compter sur moi-même, et maintenant que j'avais réussi à subtiliser cette arme...j'étais en train de me dire que non, je n'allais pas me laisser faire. Je n'allais pas les laisser planter cette aiguille longue comme un bras dans mon dos, je n'allais pas subir leur torture...j'allais me battre, d'ailleurs, je ne comptais pas les laisser ouvrir cette cage et emmener l'une d'entre nous sur leur table sans réagir. J'étais déterminée, surtout que j'avais vraisemblablement trouver une alliée. Lilas, semblait la plus stable du lot. Elle avait bien cet air de panique dans le regard, mais elle l'affichait sans doute moins que les autres. Pourtant, ma confiance du moment semblait destinée à s'envoler. La doctoresse folle, comme je l'appelais pour moi-même se remit à parler pour annoncer la couleur. Elle se mit à détailler ce qu'elle comptait nous faire subir, citant même nos noms de famille sans que je ne comprenne comment elle avait pu les apprendre. Des ponctions, pour chacune. Puis des électrochocs, pour toutes...non, pas moi. Pas dans mon état. Je relevais vivement la tête, plissant les yeux alors qu'elle s'adressait à moi plus précisément. Mon état ? Qu'est-ce qu'il avait mon état ? Elle se mit alors à parler d'amiosynthèse, pour vérifier...le bébé ? Le bébé. Un bébé. Mon bébé. Mon corps se raidit aussi. Elle continuait de parler mais je ne l'écoutais plus. La porte de la cage eu même le temps de s'ouvrir, la brune fut déposée au sol, Lilas fut emmenée, la porte se referma...et moi je n'avais toujours pas bouger. Incapable de penser, de réfléchir, mon corps refusait maintenant tout geste. Je ne parvenais pas à assimiler. Non, c'était une erreur...après tout...non, elle avait parler d'analyse de sang. Pas d'erreur. Non. Je fis un pas en arrière, puis un autre et ainsi de suite jusqu'à sentir mon corps buter contre le fond de la cage. Je laissais alors le haut de mon dos glisser contre la paroi, jusqu'à poser mes fesses au sol. Mes doigts vinrent aussitôt attraper les anneaux, au bout de leur chaîne argentée. Est-ce qu'il fallait que je sois heureuse ? Une partie de lui, une partie de moi...et pourtant, le monde était devenu trop dangereux pour un si petit être. Et puis, est-ce que j'allais m'en sortir ? Est-ce qu'en me laissant bêtement kidnapper, je n'avais pas condamner ce bébé, tout simplement. « C'est pas vrai... » murmurai-je avant de relever la tête, me frottant le visage pour finalement me relever comme une furie et frapper la cage. « Vous mentez ! » hurlai-je en secouant les barreaux. Il n'y avait pas d'autre explication. « C'est que des mensonges ! » Mais le sourire carnassier de cette harpie vint finir de me convaincre qu'elle disait simplement la vérité...j'étais enceinte, oui. Je frappais encore une fois la cage, lançant un regard à Lilas, terrorisée. « Je te laisserais pas faire, salope, je te crèverais avant. Tu m'entends ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mar 28 Avr - 11:10

INTRIGUE II
Les mots possèdent... ce prodigieux pouvoir de rapprocher et de confronter ce qui sans eux resterait épars... Une épingle, un cortège, une ligne d'autobus, un complot, un clown, un chat.
Kira était toujours immobile fixant un coin sombre de cette cage. Tous se déroulait si vite que la noiraude avait bien du mal à tous comprendre.   Les mots, les cris et le monologue de cette toubib de merde glissaient sur la peau pâle de la noiraude. Elle hochait la tête comme les stupides petits chiens qu'on trouvait sur les plages arrières de voiture. Elle semblait insensible aux paroles et aux actes de ses barbares, elle en avait déjà tellement subit !  Elle sortit de son état de mutisme quand la femme médecin parla d'amniosynthése, elle posa son regard sur le groupe et s'arrêta quelques instant sur les trois autres filles détaillant chacune des captives avec une plus grande attention.

Kira humidifiait ses lèvres, sa gorge était encore sèche et sa bouche pâteuse. Elle ferma les yeux alors que beverly hurlait, la torture ne dura quelques instants avant qu'une main se pose sur elle et que Kira ne sursaute."Je connais celui que tu appelle Maitre." la voix de la jeune femme était si douce, Kira posa son regard bleu dans celui de Phi alors qu'elle plissait les sourcils quand cette même jeune femme souleva ses cheveux et montra la marque disgracieuse. " Tu as réussis à fuir ... A lui échapper ..." Kira n'en croyait pas ses yeux un des jouets d'Aza avait pu s'enfuir ! Kira ne savait pas quoi dire , les mots lui manquaient c'est alors que la porte de la cage se rouvrit et qu'on déposa sans trop de ménagement le corps de Beverly. La jeune femme posait sur le ventre fût attachée, il craignait sans doute qu'elle ne fasse de nouveau un carnage. Un pansement sur le milieu de sa colonne vertébrale et son vêtement découpé proprement. Kira commençait à comprendre qu'il n'avait pas affaire à des fous mais bien à des gens de l'ancien gouvernement.. Mais pourquoi ? Tout correspondait, le protocole, les armes et le baratin de cette  pute sadique !  Une autre fille fût alors extirpées de leurs enclos et Kira découvrit que la jeune femme au regard si doux  pouvait se transformer en tigresse." Laissez là tranquille".

Elle protesta et apporta un peu de réconfort à son amie"  Ne montre rien, soit forte, tu peux le faire." Kira l'admira car malgré la secousse électrique elle trouvait encore le courage de supporter ses camarades. Puis l'annonce de la grossesse d'une des filles fit réagir l'autre rouquine, Kira regardait complètement impuissante resserrant les pans de sa blouse. Il n'était que des cobayes, de vulgaires rats de laboratoire. Lilas était entrain de se faire sangler à la table et je posa mon regard sur cette salle qui m'effrayait de plus en plus.« Je te laisserais pas faire, salope, je te crèverais avant. Tu m'entends ? » La voix vociférante de la seconde rouquine extirpa Kira de ses pensées sombres. Elle se releva lentement tremblant de rage , son regard vide c'était à nouveau embrasé et d'un rictus mauvais elle balança son langage vulgaire. " Sale putain, tu te crois forte derrière ses barreaux mais je te jure que nous te crèverons ! Tu souffriras et tu finiras bouffer par les cadavres ...  Tu n'as pas idée des filles que tu viens d’emprisonner , tu connais nos identités mais tu ignore tous le reste de nos vie .. on est pas des putains de cobayes et je te jure que tu paieras chacun des examens que tu nous fais ....Salope Frigide ...Pétasse ...Sale truie !"

Kira tremblait sous la colère et un faible petit sourire se posa sur ses lèvres alors qu'elle regardait Eden, elle chuchota " On la laissera pas faire ! Ils toucheront pas ton bébé.."Elle jeta un regard vers Phi et commença à secouer la porte férocement, elle savait qu'elle ne pouvait pas faire grand chose mais elle devait permettre a Eden d'utiliser son flingue. Alors elle s'énerva et commença à mimer une crise de paranoïa aiguë. Si les autres larbins pensaient qu'elles devenaient dangereuse pour le groupe il viendrait la neutraliser et c'est ce qu'elle espérait , elle chuchota entre deux hurlements hystériques " Prépare toi tu n'auras qu'une seule chance .."


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

My name is
Death
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 102
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mar 28 Avr - 22:46


“ Complot : Nous allons vous tester ! ”



Le ton était donné. Les choses se passaient comme prévu, et la doctoresse prit plaisir à détailler chacun de ses examens, comme s'il s'agissait de tortures inhumaines. D'ailleurs, son ton, sa voix, son regard, tout la trahissait. Elle prenait plaisir à faire souffrir, elle prenait son pied à insuffler la peut à ces jeunes femmes innocentes. Elle lança un dernier regard à ses victimes, avant de s'attaquer à la brune. Sortant lentement ses instruments, elle fait en sorte que les autres puissent assister à chacune de ses actions, elle pratique ensuite la première ponction...et ordonne rapidement à ce qu'on passe à la suivante. « Miss Holden. » appelle t-elle et alors, ses gorilles ouvrent la cage, déposant Beverly, inconsciente de nouveau, sans ménagement avant de sortir Lilas de sa cage pour la conduire à la table d'examen. Ses mains sont attachées. « Faites le dos rond. Ne bougez pas, même si ça fait mal. C'est un conseil. » dit-elle sèchement, avant de préparer une nouvelle aiguille. Mais à ce moment là, les cris se font entendre. D'abord Eden, qui hurle des menaces que la doctoresse ignore royalement, puis Kira. La jeune femme semble agitée, pire, elle semble même en pleine crise. La femme pose alors l'aiguille de côté pour observer la brune avant de se saisir d'une seringue plastique, qu'elle remplie d'une solution transparente. « Ouvrez, je vais l'endormir avant qu'elle ne se blesse ou ne blesse quelqu'un d'autre... » Le soldat ouvre alors la porte lentement. « Reculez, mesdemoiselles, à l'opposé d'Hiderley et vite. » ordonne t-elle avant de faire un pas dans la cage, s'avançant vers Kira.

En raison de l'absence de Beverly, la jeune femme est inconsciente. Son tour est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dealwithdeath.forumactif.org
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.) Mer 29 Avr - 0:58


Les Filles dans la Mouise
    intrigue deux ; complot

« Miss Holden. » Lilas releva doucement la tête. Si un regard pouvait tuer, celui qu'elle lançait à la doctoresse en aurait certainement eut le pouvoir. Comme si elle n'avait pas compris que c'était son tour. Elle détestait la façon dont elle prononçait son nom de famille. Elle l'avait toujours entendu avec une certaine dose de respect.  Sur les bases où elle avait grandi, son père inspirait le respect. Et son nom avec. Bon, de nombreuses personnes l'ont peut-être prononcé avec exaspération quand ils parlaient d'elle, mais jamais comme cette femme. Avec un ton supérieur que Lilas détestait. « Laissez là tranquille. » Tenta Philaé alors que deux hommes venaient vers elle. Comme si elles pouvaient faire quoique ce soit maintenant. « Ne montre rien, soit forte, tu peux le faire. » Paraitre forte ? Oui, elle pouvait peut-être le faire. De toute façon Lilas faisait toujours des trucs stupides quand la peur lui dévorait l'estomac. Et la peur semblait être devenu une bête vicieuse dans son ventre. Chacun des types s'emparent d'un de ses bras. « Et ben, une escorte pareille pour une seule fille les gars ? » Personne ne réagit, tant pis, elle pouvait continuer toute seule. Elle le faisait toujours avec Jeremiah. « Même mon père n'a pas réussi à m'en avoir une pareille à mon bal de promo. » Elle était déjà tout prêt de cette fichue table avec ses sangles. Trop près de cette horrible femme. « En même temps, j'ai jamais eu l'occasion d'aller à mon bal de promo. » Pour une fois, parlée ne permettait pas à Lilas de se sentir mieux. La terreur était toujours là et elle du se contenir pour ne pas se débattre alors qu'on attachait les sangles autour des poignets. Eden se mit alors à hurler après la doctoresse. Lilas eut à peine l'occasion de croiser son regard, où sa terreur semblait faire écho à celle de la rousse. Elle ferma alors les yeux. Elle ne voulait pas voir l'aiguille. Elle ne voulait rien voir. Elle allait le sentir de toute manière. « Faites le dos rond. Ne bougez pas, même si ça fait mal. C'est un conseil. » Elle l'écouta, tentant de se souvenir de ce que sa mère avait pu lui dire sur les ponctions lombaires. Mais ses souvenirs se perdaient dans sa terreur. Elle n'avait plus qu'à attendre.

Mais l'aiguille ne se glissa jamais entre ses vertèbres. Quelqu'un s'était mis à pousser des hurlements de la cage. Ce ne fut que quand la voix de la doctoresse se fit entendre que Lilas se risquait à tourner la tête vers les autres filles. C'était l'autre fille qui semblait connaître Azazell qui secouait les barreaux de la cage comme si elle était en pleine crise de rage. Puis la doctoresse fit un pas en avant, prête à ouvrir la cage pour mettre la fille sous sédatif. Lilas tenta de capter le regard de Eden. C'était le moment où jamais d'utiliser son arme. Elle tenta de tirer sur ses sangles. Elle était malheureusement trop bien attaché pour servir à quoique ce soit pour l'instant.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

My name is
Contenu sponsorisé
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.)

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE DEUX ; Complot ! (Topic Kidnappées.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» INTRIGUE DEUX ; Complot !
» INTRIGUE DEUX ⊱ merlin perlinpinpin
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Rps.
-