AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

entretien...d'embauche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: entretien...d'embauche ? Jeu 9 Avr - 16:03






Entretien...d'embauche ?
feat Isaiah Thompson






Dix heures du matin, une heure normale, banale même. Le soleil est dejà haut dans le ciel en ce milieu de matinée et chacun de nous aujourd'hui travaille ses taches ménagères, ses obligations, ses corvées, l'idée étant que chaque personne du groupe fasse quelque chose pour le groupe. Ma soeur était aux étables avec Eden, elle n'appréciait pas spécialement cette tache, se plaignant de l'odeur du fumier et des animaux, mais elle le faisait tout de même, trop heureuse de pouvoir caresser quelques bêtes et parler avec Eden loin de moi. J'étais devenu sa mère avec le temps, je la surveillais, prenais soin d'elle et pouvait etre plus strict que je ne le voulais, mais c'était pour son bien, parce que je l'aime et non pour l'ennuyer.

Nous avions souvent des activités différentes, nous étions soeurs, mais n'avions pas a passer notre vie ensemble quand on pouvais avoir la chance d'avoir un peu de tranquilité et d'intimité.  J'avais déjà accepter qu'elle ai sa chambre personnelle...ce qui a pris du temps mais ai insisté pour qu'elle soit communiquante avec la mienne...un peu surprotectrice, un peu folle aussi surement, mais j'étais ainsi. Pourtant ce matin mon activité était bien différente à celle d'ordinaire ou j'étais de jardinage, menage, cuisine, blanchisserie ou même, cela m'était déjà arrivé, de garde sur les remparts pour vérifier que personne n'arrive, que les rodeurs se tiennent loin, que nos murs soient solide. C'était un travail comme un autre, quelque chose qui me rendait utile, mais avec l'arrivée ou plutot le retour d'un membre du conseil...c'était différent. Je n'avais jamais vu Isaiah. On m'en avais parlé certes, entre Eden qui le pleurait, Abigail et sa langue de chienne qui ne cessait de cracher son venin sur le pourquoi de la disparition d'Isaiah et Gabriel qui aimais bien me parler de tout et de rien en passant ce disparu, j'avais l'impression de le connaitre un peu sans même l'avoir rencontré.

Alors quand il est arrivé au chateau, que j'ai pu voir les regards de tous et de chacun, l'attente d'Abigail face à cet homme d'obtenir une attention, un sourire pour la voir rager et fulminer alors qu'il accourait dans les bras d'Eden. C'était de belles retrouvailes, du genre qu'on aimerai voir plus souvent, de celle qui vous donne envie de croire qu'un beau matin ceux que vous avez perdu montrerons le bout de leur nez comme si de rien n'était, un large sourire sur le visage, vous demandant ou vous étiez ces cinq dernières années. J'en fus moi même ému et j'eu envie de rire d'Abigail qui ne cessait de se vanter de sa relation avec Isaiah et qui n'était au final qu'une amie et rien de plus. Les désillusions sont difficile à accepter, je le sais peut etre mieux qu'une autre. Mais la chose était ainsi maintenant. J'étais arrivé durant son absence et contrairement à Eden, il ne me connaissais pas, ne m'avez pas jaugé, ne m'avais pas parlé et aujourd'hui qu'il était de retour...c'était l'occasion pour lui de venir me parler, de me connaitre de donner son avis sur mon insertion au groupe. Je doutais fortement qu'il puisse venir à me dire de partir avec ma soeur, que je ne serai pas bien parmi eux, mais...le doute persistait malgré tout.

Dix heures du matin, une heure comme une autre, l'heure ou je dois retrouver Isaiah dans la grand salle, pret des canapé et autres fauteuil afin de discuter, de faire connaissance, de voir si il m'accepte ou non dans ce groupe ou je suis déjà installée. Je le rejoins ainsi, le trouvant un livre à la main, concentré, silencieux et m'installe dans un des fauteuils non loin attendant qu'il m'offre son attention.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: entretien...d'embauche ? Dim 12 Avr - 0:34


 
❝Entretien ... D'embauche!❞

 Carrie & Isaiah
J'avais l'impression que depuis mon retour je n'avais pas eut un instant pour souffler, je n'avais pas pu un seul moment me reposer et surtout j'avais trop forcé sur mon épaule, ce qui m'avait valu des remontrances de la part de mon médecin, mais plus difficile encore de ma jolie Eden. Je ne m'en plaignait pourtant pas, nous avions échappé au pire, les murs bien que fragile avaient tenu le coup et seul quelques rôdeurs avaient réussit à rentrer. Carrie avait bossé dur et eus les bonnes idées qui nous avaient permis de sauver les cultures et ainsi repousser de quelques semaines la prochaine expédition de ravitaillement. Gabbe s'occupait des travaux et moi j'avais été mis au repos forcé, si cela n'était pas pour me déplaire, je savais aussi que ça ne durerais pas aussi longtemps qu'ils le voudraient tous. Je n'étais pas hyper actif, mais j'avais horreur de rester à ne rien faire alors que tout les autres autour de moi s'active. C'est la raison pour laquelle, Max s'était mis en tête que je devais rencontré toutes les personnes qui étaient arrivée pendant mon absence, une sorte de contre visite qu'il se fit un plaisir d'étaler sur plusieurs jours. Aujourd'hui, je devais rencontrer Carrie, évidemment, j'avais eux l'occasion de la côtoyer durant l'ouragan et la pluie, mais je n'avais jamais vraiment pus parler avec elle. Je savais qu'Eden l'appréciait beaucoup et c'est donc installé confortablement devant la cheminée de la grande salle que je lisais un livre. En faite je lisais pas vraiment, j'étais arrêté à la même page depuis de longues minutes déjà, les yeux dans le vide, je me surprenais comme souvent à penser à Eden.

C'est alors que Carrie fit son entrée, silencieuse, discrète, elle vint s'installer dans le fauteuil à côté de moi sans parler, attendant patiemment que je lève les yeux de mon bouquin, ce que je ne tardais pas à faire en souriant, puis fronçant les sourcils en voyant le visage tendu de la jeune femme. Je finis pourtant par sourire de nouveau, Max avait du donné un caractère formel à ces rencontres, il avait du dire que j'allais étudier chaque personne pour m'assurer qu'il méritait leur place ici, certes j'avais été analyste comportemental, mais je n'étais pas certain que cela veuille encore dire quoi que ce soit de nos jours. Bonjour Carrie. Je reposais mon livre inachevé sur mes genoux et je soupirais. Je n'avais jamais été très doué pour communiquer avec les gens, j'étais plus le genre à observer et à analyser les choses, pourtant, ici j'avais appris que la discussion était des plus importante. Surtout je n'aimais pas voir l'inquiétude sur les traits de Carrie, ainsi j'entrepris aussitôt de la rassurer Je ne sais pas ce que Max t'a raconté, mais il est hors de question que je te mette dehors ta sœur et toi. Max à décidé que vous rencontrer me permettrait de rester tranquille le temps que mon épaule guérisse. Je me calais dans mon fauteuil, le repos et la chaleur était une bénédiction après ces jours humides et j'en profitais au maximum, je comptais donc offrir à Carrie un après midi de détente en ma compagnie si elle le voulait, même si je savais que je n'étais pas toujours de la meilleure compagnie qui soit, je me promis donc de tenter de ne pas partir dans mes grandes envolés statistique, qui avait le don de faire rire Eden et râler les autres. Que dirais tu de profiter de ce moment, pour faire un peu plus connaissance, après tout tu nous a donner un super coup de main et je ne connais que ton prénom. Mon autre problème était que j'étais curieux de nature, j'aimais connaitre le passé des gens, s'était surement une déformation professionnelle, mais cela me permettait d'arriver à mieux cerner les gens.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: entretien...d'embauche ? Dim 12 Avr - 1:13






Entretien...d'embauche ?
feat Isaiah Thompson






La tension devait se lire sur mon visage bien plus que je ne le pensais et pour cause. Je m'étais monté tout un film, un cinéma complet digne des plus grand scénario d'hollywood. Hollywood aurais surement aimé cette situation d'ailleurs et en aurais fait un film d'horreur merveilleux, quelques survivants dans un chateau, se battant contre la mort. Bien sur il y aurai son lot de morts, de pleures de joie et nous verrions finalement quelques chanceux partir vers le soleil couchant à la recherche d'un reste d'humanité, d'une suite, de quelque chose.
Mais ce n'était pas un film et je dirais presque malheureusement. L'hémoglobine était réelle et ne venait pas d'un tuyau sous une épaisse de latex, les morts étaient bien morts et ne se relevaient pas à la fin de la scene pour rire avec les autres de leur scene et de leur mort. C'était la vie, c'etait notre vie. Ainsi installé dans le fauteuil non loin d'Isaiah, je ne pouvais m'empecher de l'observer, curieuse, interessée par cet homme que j'avais rencontré peu de temps auparavant et qui nous avaient aidait lors de l'ouragan à sauver plus d'une vie. Nous étions devenu sans réellement nous connaitre des compagnons d'armes. C'était le bon coté de cet apocalypse. On tue quelques rodeurs, on se bat un peu ensemble et une camaraderie en ressort. Sauf si l'autre tente de vous faire bouffer pour se tirer tout seul là...c'est pas cool, mais ce n'est pas l'idée. J'avais découvert dans cet homme fluet, intellectuel, un homme d'action qui agissais quand il le fallait, qui n'avait pas peur de prendre les devant s et je ne l'aurai jamais dit. En le voyant on pense plutot à un petit bureaucrate, un de ces hommes travaillant dans un box à entrer des chiffres sur un ordinateur du matin au soir, sans comprendre réellement ce qu'il fait tant c'est répétitif.
Quand son attention se porta sur moi, je senti mon estomac se serrer, me demandant ce que je pourrais lui dire pour qu'il m'apprécie et nous garde dans le groupe avec Elsa. Elle avait besoin de ce groupe bien plus que moi au final, car il lui avait offert une vie qu'elle avait perdu il y a déjà cinq longue années.  Laissant sur lui trainer mon regard de biche effrayée, j'attendais qu'il engage la conversation et lorsqu'il le fit je me mit à faire la sotte.

"Sa..salut,ça va? Enfin euh, vous allez bien ? Je..je dois tutoyer ou... ?"

J'étais clairement bien trop stressé par tout cela, idiote que j'étais et aussitot il me rassura. Il me rassura par des mots simple, clair précis, il ne nous mettraient pas dehors c'était tout ce qui importais. Aussitot, je me mis à rire, nerveusement,  en ayant presque les larmes aux yeux avant de me calmer doucement.

"Désolée...Maxwell m'a un peu mis la pression et...je me suis monté tout un film dans ma tête ou tu nous jetaient dehors et tout le toutim!"

C'était stupide, j'en haussais les épaules comme une adolescente, me sentant déjà bien plus confiante sur cet entretien, sur notre discussion à venir et ce qui en sortirait. Cet homme avait su en quelque mot me calmait et je me disais que je pouvais ainsi comprendre pourquoi Eden avait eu un coup de coeur pour ce garçon qui ne payait pas de mine. Je M'installais ainsi un peu mieux dans le fauteuil, le laissant faire de même, observant son épaule qui devait encore le faire souffrir avec le temps que nous avions eu récemment et je ne pouvais que lui souhaiter d'aller mieux rapidement. une blessure était bien plus handicapante maintenant qu'autrefois, c'était un fait avéré et qui aimerais rester à l'écart à cause d'une chose aussi stupide que cela ? Pourtant, je comprenais son désir de me connaitre, de faire connaissance et malgré moi, je poussais un léger soupir, passant une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, je laissais mon regard plonger dans les flammes, les laissant m'hypnotiser, me mettre en transe, j'avais besoin de me vider l'esprit, de n'etre plus qu'une coquille pour parler, pour expliquer.  Il me fallut facilement dix minutes avant de prendre la parole, de me laisser aller à  la confidence et ce ne fut pas triste...

"J'ai quitté la maison il y a cinq ans avec mes cinq soeurs. Nos parents ont disparu quand ils sont parti chercher des vivres apres deux semaines barricadés à la maison. J'ai...perdu quatre d'entre elle. Les rodeurs...les humains..."

Je deglutissais lourdement, un sanglot s'installant dans ma voix, mes yeux s'emplissant de larmes. Je gardais le silence quelques instants, le temps de me reprendre, d'être plus apte à continuer, mais quand je voulu reprendre ma voix se cassa et j'eu besoin de quelques instants de plus pour continuer.

"J'erre...sur les routes avec ma soeurs depuis...au moins un an...je la protège, je la soigne...je l'ai forcé à marcher, à vivre. Elle voulait mourir et puis...on est arrivé ici par hasard et...elle revis depuis, c'est pour ça qu'on ne peut pas partir...elle avait Treize quand tout à commencé...tu...tu comprend ? Elle n'a plus que moi..."

Sortez les violons, oui, oui, c'était mon sanglot, ma tristesse. Mais c'était mon histoire, celle qu'il souhaitait connaitre. Mon histoire terminée, je  me raclais la gorge, ravalant mon sanglot pour faire comme si de rien n'avais jamais été.

"Bon..j'ai assez parlé de moi...raconte moi ton histoire"



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: entretien...d'embauche ? Mar 14 Avr - 14:37


 
❝Entretien ... D'embauche!❞

 Carrie & Isaiah
Je souris doucement quand elle prit la parole et me notait de calmer Max, je passais pour un monstre capable de les renvoyer d'une claquement de doigts et j'avais horreur de ça. Bien sur nous avions déjà été obligé d'en renvoyer certains, je n'étais pas spécialement à l'aise avec cette idée, mais il en allait de notre survie et ceux que l'on avait renvoyé, n'était pas des gens corrects qui pensaient au plus grand nombre, il ne voyait que  leur survie et aurait été capable de tuer pour cela, certains l'avait même déjà fait. On va se tutoyer, je pense qu'après avoir lutter contre la tempête, on est plus vraiment des étrangers. Je lui souris de nouveau pour la tranquilliser et soupirais tout de même quand elle me fit part de ces craintes, comment pourrais-je me regarder dans une glace si je mettais Carrie à la porte avec sa jeune sœur. Au contraire, j'allais faire en sorte de lui trouver la meilleure occupation possible, celle où elle serait le plus à l'aise et où elle pourrait aider au mieux toute la communauté. Pour cela je devais en apprendre plus sur elle, sur son passé et observer sa manière d'être et de réagir. C'est pourquoi je posais une question qui souvent mettait mal à l'aise les gens, je leur demandais de me parler d'eux. J'avais remarquer que depuis le début de l'épidémie, les gens avaient du mal à lâcher des informations, non pas que cela puisse leur nuire, mais tout simplement parce que s'était bien souvent tout ce qu'ils leur restaient de leur passé, de leur famille et qu'ils chérissaient ces souvenirs ne voulant pas les offrir à n'importe qui.

Elle resta de longues minutes silencieuse, pourtant, je ne fis rien pour relancer la conversation, je lui avait demandé de ma parler un peu d'elle et je la laissais maintenant faire le tri entre ce qu'elle voulait me dire ou non. Je me taisais, mais je ne la quittait pas des yeux, notant son regard se perdant sur les flammes alors qu'un soupir léger s'échappait de ces lèvres.. De toute évidence ma question la ramenait à des sujets douloureux, elle était douce, elle était réservée et pourtant, alors qu'elle aurait très bien pus me dire qu'elle ne voulait pas, elle se lança. Son récit était poignant, douloureux et je vis son visage se fermer et s'emplirent d'une tristesse qu'elle avait du mal à contenir. Je soupirais la laissant finir aller jusqu'au bout et presque me supplier sans vraiment le faire de ne pas mettre fin à leur séjour ici. Je comprends et tu n'as plus à t'inquiéter, vous êtes en sécurité toute les deux et personnes ne vous blessera ici. Je n'en demandais pas plus, elle m'avait livré ce qu'elle voulait et je n'avais pas le droit d'entrer dans les détails, après tout je l'avais dis, c'était une conversation et non un interrogatoire. C'est pour cela que lorsqu'elle me retourna la question je souris avant de répondre. Avant j'étais au FBI, j'étais profiler. J'étais en pleine enquête quand les choses ont merdé et je suis resté dans le coin. J'ai été séparé de mon équipe, j'ai essayé d'aider d'autres personnes et c'est ainsi que j'ai rencontré Max, Gabe et AJ. Ensemble on a trouvé cet endroit et on à décidé qu'ils seraient plaisant d'y vivre. Bon s'était rapide comme explication, mais en faite, il n'y avait pas grand chose d'autres à dire, je m'étais battus contre des monstres avants et je continuais aujourd'hui, cela ne me changeais pas beaucoup. Je bougeais un peu changeant de position avant de reprendre la conversation. Tu as été assigné à quelle tâche ? Il me semblait avoir comprit qu'elle était dans les jardins, mais je n'étais plus tellement sur de moi.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: entretien...d'embauche ? Jeu 16 Avr - 10:42






Entretien...d'embauche ?
feat Isaiah Thompson






Parler de sois, de sa propre expérience dans ce monde affreux qu'était devenue la Terre avec les hordes de morts cherchant à vous dévorer continuellement était une chose difficile. Nous avons énormément de difficulté à survivre, tous et nos erreurs en ce terme était assez complexes. Nous découvrions les règles de ce jeu et en cela nous perdions du monde, des amis, de la famille. Nous devenions de pauvres petites choses, des proies facile à dévorer et à détruire. J'avais eu mes propres erreurs, la fuite de chez nous qui me semblait au final ne pas avoir été mon idée la plus brillante, la perte de mes soeurs, la perte d'autres personnes, le fait de ne pas avoir accompagné Lincoln alors que j'en mourrais d'envie. Avec lui, mes soeurs auraient survécue, elles ne seraient pas mortes. Mais bien que cela soit difficile, bien que cela m'en coute, il fallait que je parle, que j'offre  mon histoire à ce groupe qu'il apprenne de mes erreurs, qu'il les comprennent et puisse m'aider à survivre, à faire survivre la dernière de mes soeurs.

Mes paroles sont restés difficiles malgré tout, emplie de tristesse, de lourdeur. Les souvenirs sont douloureux et parfois on aime à les laisser au placard. Heureusement, mon histoire parvint à faire son effet, à faire comprendre qu'il ne fallait pas nous jeter hors de ce chateau et je reussi, laissant tomber un poid de ma poitrine et afficher un sourire sur mon visage.  Mais pour la suite, je voulais changer de sujet et passer sur le sujet d'Isaiah, apprendre à le connaitre, savoir ce qu'il à vécu, ce qu'il était et la répopnse me laissa un peu...idiote. Un homme du FBI, nous avions un homme du FBI ce qui n'était pas rien! Il avait certainement dû étudier les moyens de survie, de combat, les armes à feu. Bon il était profiler c'était encore quelque chose de différent, mais cela me permettait de mieux comprendre le pourquoi des entretiens. Il pouvait juger plus simplement des personnes, les comprendre et je me trouvais bien bête avec mon petit diplome d'enseignante.
On en venait d'ailleurs à parler des affectations au chateau, nous avions tous un travail, même si nous tournions un peu, pour ne pas nous enfermer dans la monotonie. C'était une bonne chose à mon avis, chacun travaillant pour le meilleur du chateau, nous apprenions à aimer notre groupe, notre lieu de vie et contruisions quelque chose qui pourrait réellement être durable.

"On m'as mis au potager pour l'instant. Il faut dire qu'une ancienne institutrice à pas grand chose à offrir à ce groupe. Ma soeur s'occupe de la blanchisserie à sa très grande joie!"

Je riais un peu, elle détestée ce poste, voulait aller dehors, mais pour l'instant ne savait pas jardiner, ni s'occuper des bêtes. Certes, elle pourrait apprendre, mais il lui fallait d'ore et déjà se rendre utile pour le groupe et quoi de mieux que faire la lessive ou aider à la cuisine? M'installant un peu plus comfortablement dans mon fauteuil, je continuais d'observer Isaiah, qui était visiblement dédié au recrutement.

"Je sais aussi coudre si besoin et pourrai toujours faire classe aux possibles enfants qui nous rejoindrais. Bref, pas grand chose au final!"


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas

My name is
Contenu sponsorisé
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: entretien...d'embauche ?

Revenir en haut Aller en bas

entretien...d'embauche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Entretien d'embauche ensablé [FINISH]
» Entretien d'embauche (Margaret)
» Entretien d'embauche [PV Sibelle Grown]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Rps.
-