AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Sam 28 Mar - 19:50


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
Jamais je ne me laissais surprendre. C'était comme ça depuis longtemps déjà, et avec Philaé en plus, puis sa fille, je me montrais d'autant plus prudent. J'avais pris l'habitude de réfléchir, même si ça me prenait des heures, d'analyser les possibilités, une par une pour choisir la moins risquée, même si encore une fois cela devait nous faire perdre du temps. Je ne tenais pas à avoir arriver un drame et cogiter de cette manière m'occupais l'esprit, m'empêchant de m'embarquer dans des crises de nerfs trop fréquentes, qui n'auraient contribuer qu'a mettre plus à cran notre petit groupe tout entier. Les choses, n'allaient pas en s'améliorant. Rien de grave, du moins il y avait désormais bien pire sur Terre...pourtant, j'avais cette désagréable impression de voir le destin s'acharner sur mon dos. Il y avait eu Philaé, puis cette après-midi étrange durant laquelle j'avais toute mon énergie entière à massacrer un type, puis ce baiser avec Lilas qui avait mal tourné, ensuite, l'arrivée de Skye et ce moment partagé avec Philaé au milieu de la cuisine juste avant que Lilas ne fasse son grand retour accompagnée d'un type bizarre …Garrett, qu'il s'appelait, mais finalement je n'en avais que faire de son prénom, de son nom ou de n'importe quoi d'autre le concernant. La première chose que j'avais fais, le jour où il avait débarquer ici collés aux semelles de Lilas, c'était lui pointer mon arme sur le nez en lui demandant de faire illico demi-tour avant que je ne décide de lui en mettre une entre les deux yeux. Mais voilà, Lilas, elle ne l'avait pas entendu de cette oreille et elle m'avait littéralement hurler dessus pour que je lui fiche la paix avant de l'accueillir gracieusement dans la maison où nous séjournions pour le moment. C'était affligeant … et le pire était à venir.

Il avait d'abord commencer à pleuvoir, et en prévision, j'avais bosser dans le petit potager pour le protéger un peu … mais tout ça n'avait servi à rien. Puisqu'après deux jours de pluie, la tempête était passée, malmenant quelques tuiles et détruisant mes efforts pour protéger le jardinet. J'avais donc pris les devant, en ramenant les légumes près à être ramassés à l'intérieur, mais il fallait se rendre à l'évidence, ça ne faisait pas grand chose pour cinq personnes désormais. La pluie, n'avait depuis pas cesser. Impossible de sortir fouiner les maisons ou bâtiments alentours, pour la simple et bonne raison qu'on y voyait pas à un mètre devant nous, lorsque nous étions dehors.

En clair, je devenais dingue ! J'étais enfermé là depuis des jours, au milieu des deux femmes qui contribuaient à ma folie depuis des semaines déjà, de cette petite fille qui ne demandais finalement qu'affection et de ce gars avec lequel Lilas passait beaucoup trop de temps à papoter à mon goût. Finalement, la seule que je ne tentais pas réellement d'éviter était Skye. J'avais appris à aimer cette enfant, parce qu'elle était la seule ces derniers jours à me gratifier de radieux sourires et à venir vers moi naturellement sans arrière pensée autre que celle de jouer ou de manger quelque chose … et c'était tout ce dont j'avais besoin. Je passais d'ailleurs le plus clair de mon temps à l'étage, dans ma chambre, ou plutôt la chambre dont j'avais pris possession, ou dans la chambre d'enfant et bien souvent, mon regard était dirigé vers la vitre, pour attendre patiemment que cette pluie torrentielle ne finisse par se calmer.

L'odeur des légumes vint me chatouiller les narines. Le soleil déclinais déjà légèrement, j'avais passer ma journée allongé dans ce lit à ne rien faire. J'étais affamé, pour la simple et bonne raison que je me rationnais, afin que tous ici réussissent tout de même à manger un bon repas par jour, et que Skye puisse bénéficier d'assez de nourriture pour prendre les forces dont une enfant de son âge a besoin pour affronter la vie. Je me redressais alors lentement, faisant craquer mes vertèbres avant de me lever, traînant les pieds pour sortir de la chambre et rejoindre le rez-de-chaussé, m'appuyant sur le chambranle de la porte de la cuisine. « On en est où des réserves ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Sam 28 Mar - 22:57

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

J'avais l'impression que ma vie était une montagne russe qui s'amusait à me balader de toute les côtés tellement rapidement que je n'arrivais pas à savourer les bons moments que déjà elle m'avait expulser dans un cauchemar éveillé. La journée avait été bonne pourtant, j'avais jouer avec Skye, puis j'avais embrassé Jeremiah dans la cuisine et je pensais vraiment que tout irais pour le mieux, j'étais heureuse, détendue et j'arrivais enfin à être confiante en l'avenir, je le voulais, je l'avais à porter de mains. Mais alors tout avait été souffler par Lilas, je lui en voulais d'ailleurs, elle avait détruit peut être sans le vouloir, les bases fragiles de mon nouvel équilibre. Alors que nous discutions dans la cuisine, elle était entrée, mais elle n'était pas seule, il était là avec elle et aussitôt l'angoisse, la terreur et les souvenirs étaient revenue me percuter de plein fouet. J'étais en confiance avec Jeremiah, je lui avais confier ma vie et je savais qu'il ne ferait rien de malvenu, mais cet inconnu, pouvait parfaitement être un monstre, être un de ceux qui m'avait humilié, violé et battu durant toute ces années. J'avais été incapable de parler, reculant petit à petit pour m'éloigner de lui, je remerciais le ciel, Skye était à l'étage en train de dormir et j'avais réussis à me placer derrière Jeremiah, mes yeux ne quittant pas cet homme alors que les signal danger clignotait à la lumière rouge derrière mes yeux.

Il n'avait rien tenter pourtant et je n'avais pas laisser une seule occasion de faire quoi que se soit, je m'étais enfermée dans la chambre de Skye, malgré les demande de Lilas et la surveillance de Jeremiah, il m'était impossible de faire autrement, je sentais l'ancienne Philaé perdre du terrain, je redevenais sauvage, je me méfiais de tout et seule ma fille arrivais à faire que je ne me replie pas complétement sur moi-même. Puis la tempête était arrivée, nous avions eut trop de chose à faire pour rester en sécurité, pendant un temps j'avais oublié Garrett, j'avais réussit à continuer à vivre en le sachant dans la même maison que moi, j'avais pris des précautions et comme la tempête faiblissait, je réussissais à vivre en parallèle de cet homme. Malheureusement, si l'ouragan était partie, la pluie, elle était restée et s'accrochait maintenant depuis plusieurs jours, un rideau d'eau qui nous empêchait de toute sortie à cause de la mauvaise visibilité. Nous étions confinés à l'intérieur, dans une ambiance tendue et avec l'idée que bientôt le problème de la nourriture allait se poser.

J'étais d'ailleurs dans la cuisine, je ne vivais qu'à travers la chambre de ma fille et cette pièce, je n'avais toujours pas réussir à dormir plus de trois heures de suite ce qui était déjà bien mieux, mais des cernes noirs cerclaient mes yeux, je savais que s'était mauvais, mais il était là, j'avais toujours peur que Skye ne s'évapore et du coup je restais des nuits entières à la regarder dormir et à prêter l'oreille pour être sur qu'il ne tenterait rien. D'ailleurs, depuis son arrivée, je faisais en sorte d'avoir toujours mon couteau à portée de main, j'étais prête à me défendre, même si pour cela je devais tuer. J'étais dans la cuisine, je tentais de m'occuper et quoi de mieux que de tenter de préparer à manger pour cinq personnes avec trois fois rien pour s'occuper grandement l'esprit. J'étais en faite en train de regarder l'eau bouillir tranquillement avec les quelques légumes qui nous restait quand la voix de Jeremiah se fit entendre, je sursautais et instinctivement, ma main se porta sur la couteau posé sur le comptoir, mon cœur battait la chamade et quand je levais les yeux, rencontrais les siens, je sentis la tension se relâcher tout comme ma main sur mon arme. Je soupirais alors avant de répondre. Même en faisant attention, je veux dire encore plus qu'en ce moment, il ne nous restera plus rien après demain je pense. Je soupirais nous étions dans une mauvaise posture je m'en rendais compte, mais je me raidis de nouveau car du bruit en provenance du salon se fit entendre.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Lun 30 Mar - 12:55

Garrett se souviendra toujours de l'accueil magistral que lui fit le seul homme de ce groupe, un certain Jeremiah .. Sans savoir pourquoi il sentait avec cet homme la pancarte " ennemi d'état " en plein sur sa tronche. Il comprenait se méfier d'un nouveau était toujours normal mais même avec un peu de temps, il restait toujours dubitatif face à la présence du musicien. Pourtant il faisait tout pour se faire bien voir mais cela n'avait rien fait du moins le pensait il. Il avait aussi remarqué la façon dont se comportait la jeune rouquine qui avait pour prénom Philaé. Il n'avait pas tenté de lui parler, il ne voulait pas lui faire peur, elle viendrait quand elle serait prêt.

Bien sûr, il avait mit ses boites de conserves à dispositions mais ce qui était parfait pour lui tout seul se révéla bien assez peu pour un groupe de cinq personnes. Il était souvent à l'écart des autres sentant qu'il avait du mal à se faire une place parmi ce groupe. En faites, seule Lilas semblait lui parler et éprouver un certaines intérêt pour le musicien. Il jouait un peu de musique sur un fauteuil quand il entendit du bruit, c'est tout naturellement qu'il se leva pour participer à la discussion même si il savait qu'au fond, il s'en moquerait surement le plus royalement du monde, il était de ce groupe du moins pour le moment. Il réfléchit et les regarda:

Au pire je peux sortir faire du repérages? J'ai passé ma vie dehors et je sais donc comment sortir dehors. Dites moi juste de quoi vous avez besoin et j'irais.

Sortir n'était pas un soucis pour lui au moins , il se ferait moins rejeter par les rôdeurs que par les membres de ce groupe. Au moins " les tortues" étaient bien plus affectueuse que ce groupe. Il tentait au mieux de se faire une place dans ce sympathique milieu. Il fit un simple sourire à Philaé juste pour lui dire bonjour. Il croisait spirituellement les doigts pour qu'elle ne prenne pas cela pour une agression visuelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Jeu 2 Avr - 16:44


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Lilas ferma les yeux un instant. La pluie tapait encore et encore sur les vitres. Couvrant pratiquement les efforts de Garrett pour faire un peu de musique du salon. Elle, elle s'était enfermée dans la seule chambre du rez de chaussée. Elle avait l'impression que l'étage était devenue le sanctuaire de Jeremiah qui ne cessait de tourner en rond depuis que le temps se détraquait comme ça. Quand elle était rentrée il y a quelques jours, avec le musicien sur les talons, elle avait encore une fois l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe. Comme si elle avait perturbée un moment entre Philaé et Jeremiah. De toute façon, elle avait maintenant cette impression à chaque fois qu'elle débarquait et qu'ils étaient seuls tout les deux. Garrett était finalement sa distraction au milieu de tout ça. Elle n'hésitait jamais à aller discuter avec lui ou juste pour l'écouter gratter sa guitare. D'un autre côté, elle était la seule à lui adresser la parole parmi ce petit groupe qui semblait prendre autant l'eau qu'une barque troué. Ou ce potager que Jeremiah avait tenté de faire dans le jardin. A croire qu'ils s'installaient ici sans que personne ne l'ait tenu au courant de leur nouveau projet, à moins qu'elle ne fasse plus partie de ce groupe et qu'on l'évinçait petit à petit. Elle appréciait davantage la présence de Garrett ici. Même si elle se doutait bien qu'il allait partir aussitôt qu'il le pourrait. Après tout, en guise de bienvenue Jeremiah n'avait rien trouvé de mieux que de lui mettre son arme sous le nez. Comme si Lilas était suffisamment folle pour faire venir un type dangereux parmi eux. Il fallait croire qu'on ne lui accordait aucune confiance. Et cela ne faisait que raviver la colère de la jeune femme à l'encontre du brun. Un jour où l'autre, ils allaient bien devoir avoir une conversation sérieuse pour mettre les choses à plats. Mais en attendant, joue l'autruche lui allait tout aussi bien. Elle redoutait d'avance cette conversation. Mais bon, la situation n'aidait pas le musicien à se faire une place auprès de lui. Et ce n'était pas Philaé qui allait arranger les choses. Lilas avait sûrement bêtement cru que son amie était guérie. Il fallait dire qu'elle l'avait vu changer en quelques semaines. D'abord dans sa façon de se comporter avec Jeremiah. Puis la présence de Skye semblait l'avoir métamorphoser. Mais Lilas ne s'était vraisemblablement pas rendue compte que Garrett allait la renvoyer ses démons. Pourtant c'était bien le cas. Comme s'ils retournaient des semaines en arrière. Elle ne pouvait pas rester dans la même pièce que Garrett, ou même lui adresser la parole. Au moins, lui, il n'avait pas fait comme Jeremiah au départ, à lui aboyer dessus. Il avait compris qu'il lui fallait du temps pour que cela passe et il lui laissait l'espace dont elle avait besoin. Mais ça ne devait pas suffire apparemment.

Allongée dans ce lit bien trop mou pour ses lombaires habituer à dormir à même le sol, elle tente donc de se concentrer sur le son de guitare plutôt que sur la pluie. Un peu plus et elle se serait endormie comme ça. Sauf que subitement, le son de la guitare se stoppa et des voix s'élevèrent du côté de la cuisine. Avec un soupir, elle se leva et se dirigea vers eux. C'est que tout le monde était là. Jeremiah semblait avoir quitté l'étage, Philaé était dans la cuisine avec Skye et même Garrett semblait se mêler à la conversation. « On fait une réunion de famille sans moi ?! » Elle se félicitait d'avoir réussi à y mettre un ton joyeux, habituel pour elle quand elle lançait des vannes sans arrêt. Encore une fois, elle débarquait comme un cheveu sur la soupe, sans même savoir de quoi ils parlaient. Mais bon, si elle voulait garder sa place dans ce groupe complètement dysfonctionnel, il fallait bien qu'elle débarque de temps en temps. Elle se glissa finalement entre Jeremiah et Garrett qui était toujours à l'entrée de la cuisine pour y entrer à son tour. Skye était sur la chaise haute qu'ils avaient dénichés dans la maison. Une merveille pour la petite cette maison. Lilas passa un doigt sur le bout du nez de la petite, ce qui lui donna le droit à un sourire. « Salut copine ! » Au moins, elle ne se comportait pas bizarrement avec elle.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Jeu 2 Avr - 20:11


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
La seule ici, c'est Philaé et ce n'est pas pour me déplaire. Je sais qu'elle est la seule et à partager mon état d'esprit, à seule à ressentir de la répulsion pour ce type et même si c'est loin d'être pour les même raisons que moi, la situation fait presque d'elle et de Skye mes seules alliées. Ma voix résonne dans la maison, et c'est la rousse qui me réponds la première. Nos réserves descendent, je m'en serais douter et pourtant le délai si court me surprend et m'agace. Deux jours à peine, même en se rationnant. Je lâche alors un lourd soupir au moment ou la musique en provenance du salon s'arrête, Garrett apparaît, s'engageant dans la conversation le plus naturellement du monde ce que ne fait finalement qu'accentuer mon agacement. Je n'aurais pas su expliquer en quoi ce gars était agaçant pour moi, il l'était point barre. Il faisait peu à Philaé, mais finalement c'était loin d'être une raison suffisante quand on savait que n'importe quel homme en dehors de moi aurait pu faire peu à Philaé … il était proche de Lilas, il passait trop de temps avec elle. Elle avait prit sa défense et semblait d'ailleurs apprécier sa compagnie plus que la notre. N'importe qui aurait pu me dire que ce n'était rien de plus qu'une stupide jalousie. Jalousie mal venue, en plus, mais depuis notre discussion avec Philaé, depuis qu'elle avait évoquer Lilas, et les sentiments que toutes les deux nourrissaient à mon égard je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'au milieu de tout ça, ce type était de trop. J'avais besoin de temps pour faire un « choix » et cette posture me mettait mal à l'aise. Il s'agissait de deux femmes qui étaient finalement tout ce qu'il me restait, et pourtant j'allais devoir en faire souffrir une … peu importe la promesse de Philaé de ne pas faire de drama. Je savais que même si ça se ferait en silence, la souffrance serait bien présence et je n'aimais pas le fait devoir faire un choix, comme on choisit ses légumes dans un marché.

La voix de l'homme s'éleva alors et je posais mon regard sur lui. Un regard dur, froid et lourd de sens face à l'idiotie qu'il venait de débiter. Comme si c'était le moment d'aller dehors faire son marché avec ce temps de merde. Pour autant, j'étais prêt à l'inviter à le faire, si ça pouvait m'en débarrasser un moment...ou pour toujours, mais la voix de Lilas se fit entendre, me coupant dans mon élan. « Hors de question... » me contentai-je de grogner, en laissant la brune passer pour accéder à la cuisine pour aller taquiner la petite fille. « Tu parles d'une famille. » ajoutai-je alors en grommelant, avant de soupirer. Ce n'était pas le moment de se remettre à chercher des noises...oh non, une bagarre maintenant serait sûrement du plus mauvais effet, surtout que Skye était là, tranquillement assise. « Faut espérer que le temps se calme. Le potager est noyé, on voit rien et on entends rien à cause de cette pluie. » Je me redressais alors, faisant craquer mes vertèbres avant de m'avancer dans la cuisine pour m'appuyer sur la table, à côté de la petite. « Pour l'instant on est coincés. » Et c'était pour mon plus grand malheur. « Mais peut-être que Garrett machin truc peu nous faire une danse anti-pluie, avec sa guitare. » Lançai-je alors, en mimant le mouvement de mes doigts sur les cordes d'une guitare. Un sourire naquit au coin de mes lèvres, alors que je faisais finalement craquer mes doigts comme pour me donner une contenance après ma remarque totalement débile, et qui n'allait sans doute faire rire que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Jeu 2 Avr - 21:10

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

La tension dans la pièce était palpable, c'était ainsi depuis le retour de Lilas ce jour-là, un oppression constante qui ne voulais pas lâcher prise. Je savais que j'en étais aussi un peu responsable, ce que j'avais dis à Jeremiah, ça l'avait secoué et au fond ça n'avait pas tellement aidé, même si maintenant au moins, il comprenait un peu mieux ce qui se passait les enjeux et savait qu'il devrait faire un choix, l'une ou l'autre ou aucune des deux, mais au moins le dire clairement. J'avais saisis le manche du couteau et la commissure de mes doigts blanchissaient tant je le serrais fort. Je n'allais pas l'attaquer bien sur, mais j'étais prête à me défendre si jamais lui avait un geste déplacé ce qui bien sur n'était jamais arrivé au contraire, il faisait tout pour ne jamais se trouver près de moi, enfin comme on dit, valait mieux prévenir que guérir. Alors que j'annonçais notre situation précaire pour l'alimentation, bientôt nous allions avoir faim et l'idée que ma petite fille connaisse ça me fendait le cœur. Pourtant lorsque Garrett émit l'idée de partir chercher à manger mon dangiomètre passa alors dans les rouges et je sursautais alors et imaginais déjà Garrett aller retrouver d'autres hommes, revenir en force à la maison, tuée Jeremiah et la petite alors que Lilas et moi serions réduite à l'état d'esclave. Cette idée fut tellement vive dans ma tête que je sentis un long frisson me parcourir l'échine. J'étais tétanisée, complétement prise dans mon délire quand Lilas arriva et que la tension déjà bien haute augmenta d'un cran. Je la regardais un instant avant de détourner le regard et en retirant la casserole qui était en train de chauffer du feu. Je me retins aussi de lui dire de ne pas approcher la petite, elle avait amener le danger dans le groupe, elle ne pouvait être sur des intentions du jeune homme et elle m'était Skye en danger. Pourtant, je ne dis rien, car dans le fond, même si j'étais en colère, elle était toujours mon amie et je savais qu'elle n'avait pas voulu faire de mal.

Je ne parlais pas, pas en présence de Garrett en tout cas, je me contentais de rester immobile, sur mes gardes et de les écouter se bouffer le nez. On ne peut pas dire que Jeremiah était heureux de l'avoir avec nous, d'ailleurs il ne se gênait jamais pour le dire d'une manière plus ou moins sous-entendu ou pas. Aujourd'hui, il était dans la manière directe et moqueuse et quand il se mit à parler de faire un danse pour arrêter la pluie en faisant une danse étrange et en imitant le jeu de guitare, je restais un moment silencieux et soudain j'éclatais de rire, son qui me surpris tant il était spontané. Je ne me moquais pas de Garrett, au contraire, un instant j'avais eut la vision de Garrett jouant de la guitare sur un tas de rôdeurs et de Lilas, Jeremiah et moi en train de danser autour de lui afin d'invoquer le soleil de revenir dans notre petit enfer personnelle. Je riais aux éclats, Skye me regardant avec ces grands yeux, il faut dire s'était surement la première fois que je riais aussi franchement. Je tapais du plat de la main sur le comptoir et les regardais un à un alors qu'ils me fixaient étrangement. Je m'essuyais lentement les yeux alors que des larmes roulaient, je n'avais pas ris aux larmes depuis des années. Je savais que s'était nerveux, que Garrett risquait de se vexer ainsi je tentais de reprendre mon sérieux pour tenter d'expliquer cet éclat. Vous imaginez combien on aurait l'air con à danser sous la pluie autour de lui pour essayer de faire revenir le soleil. Je tentais de reprendre mon sérieux, me rendant compte que se n'était pas très poli tout cela et que ma mère n'aurait pas apprécier. Désolée Garrett, c'est juste que ... Mon fou rire était en train de passer doucement, je me rendais compte que s'était puérile de ma part et je baissais la tête, puis me dirigeais à l'opposé d'eux pour aller fouiller dans un placard. Je savais déjà ce qu'il contenait, mais j'avais besoin de temps pour me reprendre. Je m'agenouillais alors devant, leur tournant le dos pour le moment et m'intéressais grandement à une boite de conserve périmée.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Jeu 2 Avr - 23:32

A peine arriver et déjà le regard de Jeremiah en disait long. Garrett ne savait pas ce qu'il se passait avec ce type, il avait l'air de toujours faire la tête. Il jeta un regard sur Philaé et on dirait qu'elle le surveillait, il faisait le moindre geste et monsieur Jeremiah se ferait un plaisir de trouer la tête de notre musicien. Il chercha dans son esprit comment il était arriver là avec une femme appeuré et un mec qui se méfie de tout le monde. Dans un sens, il comprenait Jeremiah, c'était jamais facile d'accepter un membre quand on formait une jolie famille de 3 personnes. De famille, Garrett n'avait plus rien, plus personne qui l'attendait quelque part. La seule personne qui l'appréciait pour le moment était Lilas, cependant il serait là pour aider quoi qu'il arrive. Garrett ne supporte pas d'être enfermé, la survie en solitaire l'a habitué au grand air. Puis au moins, personne le regardait comme " ennemi d'état".
Alors pour montrer sa bonne volonté, il eu l'idée de se proposer pour sortir, aprés une mince réflexion et l'arrivé soudaine de Lilas, la réponse de Jeremiah se fit des plus expéditives, il refusa. Garrett n'insista pas .. Ici c'était Jeremiah le mal alpha, le leader du groupe alors bon il n'est pas là pour prendre sa place. La remarque de Lilas le fit rire mais à la tête de Jeremiah, il ne semblait pas avoir trouvé cela drôle, quand à Philaé il essayait de le regarder le moins possible.

Bizarrement j'ai pas l’impression de faire partie d'une famille, je suis plutôt le voyageur de passage .. Je crois que c' est mieux pour moi si je vous laisse quand la tempête ce sera calmé.. Je veux pas apporter la discorde.

Il ne disait pas ça méchamment, il avait toujours préféré sa solitude, certes il était au château mais là bas la vie était bien différente et il appréciait bien les survivants même si il ne leur parlait jamais. ll avait l'habitude d'écouter les gens et ce que disait Jeremiah était assez alarmant. Il allait dire quelque chose quand Jeremiah balança une blague d'assez mauvais goût sur sa musique ce qui avait l'air de beaucoup amusé Philaé mais beaucoup moins Lilas. Il ria un peu, certes un rire jaune car sa remarque lui avait un peu déplu. Puis il décida de rester calme et de prendre cela à la légère. Il se disputera pas ici pas devant une petite, on serait capable de le traiter de bourreau d'enfant. Philaé partit dans un fou rire qui commençait à faire sourire notre musicien surtout qu'elle lui adressait la parole pour la premiére fois. Elle semblait gêné et changea de pièce.

C'est pas grave Philaé rire c'est bon parfois et pour te répondre Jeremiah j'ai déjà essayé différentes musiques connues mais apparement cela ne marche pas .. Je crois que j'ai perdu mes talents de vaudou..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Ven 3 Avr - 18:19


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Lilas avait beau essayer d'adopter une attitude nonchalante, c'était loin d'être ce qu'elle ressentait au fond d'elle-même. Elle ne pensait même pas que ce soit possible d'avoir une telle tempête à l'intérieur de soi-même. Pourtant elle tente de paraître sur d'elle-même quand elle passe devant Jeremiah pour se diriger vers la cuisine. « Hors de question... » Elle ne savait même pas de quoi il parlait, mais elle savait reconnaître le ton autoritaire de Jeremiah quand elle l'entendait. Pour une fois qu'il n'était pas dirigé vers elle, elle n'allait pas s'en plaindre. Mais qu'il soit dirigé vers Garrett la dérangeait finalement. C'était quoi son problème avec lui. Elle pouvait comprendre la mine apeurée de Philaé mais pas l'attitude revêche de Jeremiah. « Tu parles d'une famille. » Elle ne put même pas retenir ses yeux de montés au ciel. Parce que l'ironie de sa phrase ne s'était pas fait sentir peut-être...Apparemment pas. Surtout que s'il y avait une famille dans ce groupe, elle n'en faisait pas partie. Ni Garrett. Ou alors elle était considéré comme l'adolescente chieuse. « Bizarrement j'ai pas l’impression de faire partie d'une famille, je suis plutôt le voyageur de passage .. Je crois que c' est mieux pour moi si je vous laisse quand la tempête ce sera calmé.. Je veux pas apporter la discorde. » Elle tourna la tête vers Garrett, lui faisant un sourire qui se voulait doux et gentil. Comme si c'était de sa faute tout ça. C'était plutôt elle la fautive dans l'histoire, elle le sentait bien. Jeremiah lui tapait sur le système, Philaé lui en voulait et de toute manière, elle n'arrivait même plus à trouver sa place. « Dis pas de bêtises, c'est pas toi qui apporte la discorde ici. » Elle n'alla pas jusqu'à dire que c'était elle le problème, mais elle espérait quand même que quelqu'un allait comprendre le sous-entendu. Après avoir taquiner une dernière fois Skye, elle s'approcha du plan de travail que Philaé quittait de son côté, comme si elle voulait mettre le plus de distance entre elle et Garrett. Bon, elle pouvait pourquoi la rouquine lui en voulait finalement. Elle avait apporté une nouveau mâle parmi eux après tout. Elle grimpa pour s'assoeir sur le plan de travail alors que Jeremiah reprenait la parole.  Faut espérer que le temps se calme. Le potager est noyé, on voit rien et on entends rien à cause de cette pluie. Pour l'instant on est coincés. » Au moins, elle savait enfin de quoi ils parlaient. C'était donc le problème de la nourriture qui refaisait surface. Comme toujours... Quand ce n'était pas les rôdeurs le problème, c'était le manque de nourriture. Quoique la météo leur offrait un nouveau problème maintenant. Le monde était totalement fou et dans tout les domaines. « Mais peut-être que Garrett machin truc peu nous faire une danse anti-pluie, avec sa guitare. » Le regard noir que lança Lilas à Jeremiah était juste impossible à retenir pour elle. Il passait son temps à bouder, à ignorer les gens et quand il l'ouvrait, c'était pour dire un truc pareil ? Autant qu'il continue à se taire, c'était mieux. Et d'ailleurs, elle allait lui dire sa façon de parler, mais alors qu'elle s’apprêtait à ouvrir la bouche, le rire de Philaé, à l'autre bout de la pièce. Instinctivement, elle tourna directement la  tête vers elle, choqué de l'entendre rire. Elle ne l'avait jamais entendu rire. Et son expression devait largement montré à quel point elle était surprise de voir et d'entendre une chose pareille. Si elle n'était pas aussi surprise, elle aurait sans doute rit avec elle tant son rire était communicatif. « Vous imaginez combien on aurait l'air con à danser sous la pluie autour de lui pour essayer de faire revenir le soleil. » Là, elle avait envie de rire. Tellement qu'elle s'en mordilla la lèvre pour ne pas rire. Mais il fallait l'avouer la scène était hilarante. Et puis elle imaginait la scène avec des coiffes indiennes sur leur tête et tout. Du grand n'importe quoi, mais un grand n'importe quoi qui eut au moins le don d'alléger un peu la pression que Lilas avait sur les épaules. Elle en oubliait presque qu'elle était en colère envers Jeremiah. « Garrett, c'est juste que ... » Et voilà que Philaé paraissait totalement gênée. Pourtant, elle n'avait rien dit de mal. Ce n'était pas comme Jeremiah qui avait tenté d'attaquer Garrett. Là, elle les avait tous impliqué dans son délire. Et si elle ne le prenait pas mal, elle doutait que quelqu'un d'autres le fasse. Quoique avec messire Jeremiah grincheux, on pouvait s'attendre à tout, pas vrai. Mais Phi était maintenant en train de leur tourner le dos, accroupit au sol. « C'est pas grave Philaé rire c'est bon parfois et pour te répondre Jeremiah j'ai déjà essayé différentes musiques connues mais apparement cela ne marche pas .. Je crois que j'ai perdu mes talents de vaudou.. » Comme elle pouvait s'y attendre du musicien, il le prenait avec humour. Elle ne l'avait toujours pas vu se mettre en colère ou même agacé. Pourtant, il y avait de quoi avec grincheux. Mais il gardait sa bonne humeur et son sourire. Un sourire qui commençait à avoir un sacré pouvoir sur son moral maintenant. Elle avait parfois l'impression qu'il lui suffisait de le voir pour se sentir mieux. Il était vraiment sa distraction. Du coup, elle ne put se retenir de faire une remarque en direction de Jeremiah. « C'est peut-être Jeremiah qui n'a pas assez dansé. » Elle agrémenta sa phrase d'une langue tirée des plus puériles. Puis elle leva les bras. « Fais comme moi. Tu lèves les bras et tu fais onduler tes... » Elle put même pas finir sa phrase alors que la vitre près d'elle explosa en milles morceaux. Elle sentit la brûlure d'un coupure sur sa joue causer par un des éclats.

Il fallait croire que cette pluie lui avait donner un drôle de sentiment de sécurité. Elle ne l'avait pas vu venir celle-là. Et lorsqu'elle tourna la tête vers la fenêtre, une main sur sa joue, ce fut comme si le silence se fit subitement dans sa tête. Des rôdeurs. La pluie avait couvert leurs bruits. La pluie avait rendu le ciel suffisamment sombre pour qu'ils ne voient pas ce qui se pressait à l'extérieur. Puis les sons lui revinrent finalement. D'un bond, elle se redressa. Sa main droite quitta sa joue et se posa entre ses reins. Pour n'y rencontrer que le vide. Son glock n'était pas là. Elle l'avait laissé sous son oreiller, dans la chambre. Comme quoi, ce faux sentiment de sécurité était le plus meurtrier de tous. Et le fait de ne pas avoir son arme, sembla court-circuiter son cerveau. Elle ne réfléchissait plus, alors que des couteaux n'étaient pas si loin d'elle dans la cuisine. Non, elle ne pensait plus. Cette arme avait toujours été sa soupape contre la peur et voilà que comme une idiote elle l'avait oublier derrière elle. Finalement, comme par réflexe elle tourna son regard vers Jeremiah. Après tout, quand elle était en danger, c'était toujours lui son sauveur. Et malgré la situation, il l'était toujours, pas vrai ?/blockquote>

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Ven 3 Avr - 19:46


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
C'était le genre de plaisanterie stupide qui dans mon ancienne vie, tombaient totalement à plat, surtout quand elles sortaient de ma bouche. Je n'avais jamais eu la réputation d'être du genre plaisantin, et en règle générale ça devait se ressentir dans ma façon d'être et de réagir, surtout avec Lilas qui de ce côté là était totalement mon opposé. D'ailleurs, cette prétendue blague n'en était pas vraiment une, il fallait l'avouer. Je n'avais pas tellement sorti cette idiotie pour faire rire, mais plutôt dans le but de lancer une pique à Garrett dans l'espoir un peu stupide et puéril qu'il le prenne mal et ne décide par lui même de s'en prendre à moi...c'était une technique de flic. Un truc tout à fait traître dont je me servais volontiers pour mes interrogatoires, avant. Autant dire donc, que je ne m'étais pas attendu à de telles réactions. Philaé, qui depuis l'entrée en scène de Garrett semblait s'être renfermée un peu et s'être placée sur la défensive, éclata littéralement de rire me faisant sursauter tant elle me surprit à ce moment précis. Depuis qu'elle était avec nous, jamais je ne l'avais entendu rire de cette manière, jamais je ne l'avais entendue rire tout court d'ailleurs et alors qu'elle en rajoutait une couche pour mon plus grand plaisir mon sourire s'étira, alors qu'après le regard lourd de sens que j'avais senti sur moi, je constatais que Lilas ne pouvait s'empêcher de trouver la situation plutôt drôle. Pourtant, bien vite, l'atmosphère rieuse se dissipa et Philaé se confondit presque en excuse, gênée, elle s'éloigna finalement en silence pour se concentrer sur autre chose alors que la brune, perchée sur un comptoir prenait la relève en redirigeant les hostilités vers moi. J'avais lever les yeux vers elle, alors qu'elle tentait de mimer quelque chose qui aurait sûrement du ressembler à une espèce de danse étrange...mais la phrase qu'elle était en train de prononcer gaiement resta en suspension dans l'air alors que la vitre explosait tout à coup, répandant du verre partout dans la pièce et nous gratifiant du bruit sourd de la pluie et de l'humidité de l'extérieur.

J'avais détourner la tête, alors que le verre volait dans la pièce. Il s'écoula quelques longues secondes avant que je ne comprennes ce qui était réellement en train de se passer, mon regard passa sur Skye, puis la vitre brisée et sur les rôdeurs ensanglantés qui s'y agglutinaient avant de revenir sur Lilas qui avait sauter de son perchoir et qui cherchait son arme dans son dos avant de m'adresser un regard désespéré. Cette idiote n'était même pas armée ! Elle passait son temps à balader ce Glock quand je lui demandais de ne pas le faire et maintenant qu'elle en avait besoin, réellement besoin … elle ne l'avait même pas à porter de main. Je portais donc ma main à ma ceinture, pour saisir rapidement mon ancienne arme de service...un automatique, bien différent de l'arme qu'elle avait pour habitude d'utiliser mais c'est pourtant sans réfléchir que je fis sauter le cran de sûreté, avant de m'avancer vers elle, l'attrapant par le poignet pour finalement lui mettre mon arme dans la main. « Perds pas ça ! » lui ordonnai-je en sortant mon arme blanche, pour la planter dans la tête du premier rôdeur qui avait réussi à entrer dans la cuisine entièrement. « Et gaspille pas mon seul chargeur ! » ajoutai-je ensuite alors que je tournais le regard vers la cuisine, déjà vide de ses occupants. Un air de panique me traversa alors l'esprit. Et Philaé ? Et la petite ? Et puis, où était passé ce crétin de Garrett aussi ? Mais je n'eus pas le temps d'y réfléchir davantage, alors que le reste de la fenêtre volait en éclat. J'attirais alors Lilas avec moi, m’engouffrant dans le salon, sans même songer à sortir de la maison, l'extérieur étant sûrement bien davantage dangereux à ce moment présent. Je fis entrer Lilas dans la chambre adjacente, là où elle avait déposer toutes ses affaires avant de m'y engouffrer à sa suite et d'entreprendre de pousser une commode contre la porte.

C'était une foutue mauvaise idée de s'enfermer, de se bloquer dans un coin mais pour le moment, c'était la seule que j'avais pour éviter que moi, ou Lilas soyons dévorés. « Donne moi un coup de main, p'tite tête. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Sam 4 Avr - 18:02

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

J'avais toujours un petit sourire aux lèvres, je n'avais pas ris ainsi depuis tellement longtemps que cela en était grisant, mais les habitudes ancrés par les bons soins d'Azazell étaient tenace et peu de temps après mon fou rire je m'étais confondus en excuse, mon corps se contractant en attendant la volée de coups qui risquait de me tomber dessus. J'avais donc détourné mon attention en me mordillant la lèvre et en continuant la préparation du repas. Lilas avait parlé d'une famille, je n'avais pas relevé et même si Jeremiah s'était montré condescendant en relevant ce propos j'étais plutôt d'accord avec elle, petit à petit nous ressemblions à une famille tous ensemble, certes les choses étaient étranges et compliquées, mais je savais qu'un jour les choses s'arrangeraient et qu'alors nous serions réellement tous unis, enfin encore fallait-il que j'arrive à rester dans la même pièce que Garrett sans avoir constamment un couteau sur moi, pour l'empêcher de s'approcher trop de moi. Enfin j'avais confiance, nous allions y arriver. J'étais plongé dans mes pensées, au loin j'entendais Lilas qui continuais sur la lancée des blagues, certes, le ton était un peu sec, mais au moins ils se parlaient. J'entendais également, Skye qui riait de leur bêtise et je me sentais bien. Trop bien évidemment, dans ce monde infect les choses allaient tellement vite à devenir un cauchemar, je le savais et pourtant, dans cette maison entouré de ce rideau de pluie, j'avais réussis à oublier les dangers extérieurs, d'ailleurs nous avions tous oubliés, ce qui expliquait que nous parlions un peu trop fort pour notre bien. Soudain la vitre explosa et des rôdeurs entrèrent dans la cuisine, je sentis la morsure du verre sur mon épaule et me relevait soudainement. Un rapide coup d'oeil à la situation et je me rendis compte que je ne pouvais pas rejoindre les autres, sans avant passé bien trop près des rôdeurs. J'étais désespérée, je ne pouvais pas protéger ma fille. Skye ! Je longeais le mur pour me rendre vers la porte qui rendait sur le salon, je ne quittais pas les autres du regard, si bien que je faillis me faire avoir par un rôdeur, je n'eus que le temps de lui planter mon couteau dans la tête et de voir Garrett prendre ma fille et se diriger vers les étages. Je soufflais, je voulais la retrouver, mais au fond je savais que Garrett la protégerais autant qu'il pourrait.

Je quittais la cuisine au pas de course, je souffle court et la terreur collé sur mon visage. Je me figeais alors, nous étions dans un sacré pétrin puisque collé à la porte en train de faire pression dessus, se trouvais une dizaine de rôdeur. Quand ils m'entendirent, ils redoublèrent d'effort et quand les coups de feu en provenance de la cuisine me firent sursauté, ils devinrent enrager et dans un bruit de craquement la porte céda. Je déglutis difficilement affronter un ou deux rôdeurs, je m'en sentais capable, en affronter tout un groupe ainsi, juste armée de mon couteau, je n'avais aucune chance, surtout que j'entendis du bruit derrière moi. Je me mis en mouvement sans vraiment avoir conscience de ce que je faisais, je fonçais vers le garage lieu que je n'avais jamais pris le temps d'explorer. Je claquais la porte et m'appuyais dessus, sentant déjà la pression s'exercer dessus et les grognements qui s'élevaient derrière la porte. Ok ! ça va aller. Je repérais une étagère métallique juste à côté de la porte et quittais mon appuis pour tenter de la déplacer, elle était lourde et j'eus énormément de mal à la bouger. D'ailleurs au final, je réussis à seulement la renverser en travers de la porte, se n'était pas une barricade géniale, mais s'était toujours mieux que rien. Je tournais alors sur moi, observant ce que je pouvais trouver, je devais retourner dans les étage, je devais retrouver ma fille et ne pas rester piéger ici alors qu'elle était en danger et loin de moi. Alors que je me dirigeais vers la porte du garage mon regard fut attiré par une armoire qui avait dut renfermer des armes et qui avait encore un pistolet et quelques munitions. Je saisis le tout entre mes mains tremblante, je détestais les armes, j'en avais une peur bleue et surtout je savais à peine m'en servir, Lilas avait bien tenté de me montrer comment faire, mais je tremblais tellement que j'avais été incapable de tirer avec. Pourtant là je n'avais pas le choix. Le couteau à la ceinture, la pistolet à la main, j'ouvris la porte du garage essayant de faire le moins de bruit possible, observant les alentours, mais la pluie rendait la visibilité moindre. Respirant profondément, lentement je me glissais dehors, laissant la porte ouverte, ne voulant pas risquer de faire trop de bruit et me retrouvais dehors, je fus tremper en quelques secondes, grelottant sous les gouttes froides. Mon objectif, retourner vers la cuisine et me faufiler à l'étage sans me faire repérer des rôdeurs qui continuaient à cogner la porte de la chambre.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Lun 6 Avr - 15:33

Dans ce monde, l'homme n'est jamais en sécurité et encore moins quand il est abrité. Garett le savait et pourtant il était là à se chamailler ou se disputer avec le leader de ce groupe. Un homme avec un certains charisme mais un sacré mauvais caractère. Bizarrement il donnait l'impression de détester Garrett et ce n'était sûrement pas une impression ou un bruit de couloir. Alors cela se chamaillait comme dans un film de mauvais genre. Puis soudain un fracas de fenêtre, la mort les rappelait à l'ordre. Ce monde n'avait plus le temps pour une dispute.Il prit un couteau quand soudain il vit la petite apeuré et la prit et la porta. Il avait seulement un bras de libre ce qui était assez embêtant en faites. Il couru sans ce soucier des rôdeurs. Il devait se dépêcher, il y avait une petite vie en jeu. Les rôdeurs ne prêtait pas attention jusqu'à ce que la petite se mette à pleurer et appeler sa " maman". C'est ainsi que deux rôdeurs se retournèrent et se mirent à marcher , il vit Jeremiah et Lilas et ne peut les aider alors que certaines de ses " tortues" étaient à leur trousses. Il aimait bien Lilas et il respectait Jeremiah mais il ne pouvait pas les aider .. Il devait faire survivre cette petite. Il devait la faire survivre quitte à y perdre la vie. Il donna un coup de pied au premier qui tomba dans les escaliers la petite pleurait toujours. Il se dirigea vers la chambre qui lui était indiquer, sa machette s'y trouvait. Il n'avait plus sa guitare, il avait largement opté pour la survie de la petite. Il n'avait qu'un couteau et le pistolet dans l'autre main. Il s'assura qu'il n'y avait aucun rôdeurs dans la chambre et posa la petite lui promettant de revenir.

Il vit l'un des rôdeurs grimper et il le plaqua contre la porte de sa chambre et lui planta le couteau dans la tête ce qui le bloqua à la porte. Puis il retourna à la chambre. L'odeur les éloigneraient un peu du moins le temps qu'il barricade mieux la porte. Il poussa un bureau et voyait la petite apeuré. Il se posa avec elle et la regarda, il tentait de la faire rire par des grimaces ou il chantait des chansons pour la calmer. En faites, il devait chanter et l'occuper jusqu'à ce que les bruits se calme et il croisait les doigts pour qu'ils ne soit rien arriver ni aux filles ni à Jeremiah. Sinon il se jura de s'occuper de cette fille comme si elle était la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 1:14


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Il fallait croire que finalement, Lilas était bien moins forte que tout ce qu'elle laissait croire. Que ce qu'elle pensait d'elle-même. En fait, elle s'était crée des tas de systèmes pour repousser la peur et ne pas céder à la panique. Envoyer des piques à Jeremiah sans arrêt, en faisait partie. Et quand il fallait qu'elle se concentre, parce qu'il pouvait y avoir d'éventuels rôdeurs, c'était son arme qui lui permettait de les affronter. Son père qui lui rappelait son père. Et c'était sans doute ce souvenir qui la maintenait dans cette optique et la laissait paraître plus forte qu'elle ne l'était. Mais en réalité, elle était bien faible et flippait sans cesse. Et quand la fenêtre vole en éclat, elle n'a plus son glock, sa béquille contre la panique pour la soutenir. Elle cherche alors la seule chose qui peut encore la sauver, Jeremiah. Apparemment, il ne mit pas bien longtemps à se rendre compte de son problème puisqu'il sortait lui même son arme pour la lui tendre, après avoir retiré le cran de sûreté. « Perds pas ça ! » Elle s'en saisit et c'est là qu'elle voit que même ses mains tremblent de peur. Pourtant, elle n'avait pas le temps de réfléchir, elle devait juste agir, survivre, comme toujours. Mais son esprit si vif semblait lui aussi s'être fait la mal avec son courage et sa force. Heureusement pour elle, Jeremiah, lui, restait toujours aussi réactif. Il s'occupe d'un premier rôdeur alors qu'elle n'a toujours pas réagi. « Et gaspille pas mon seul chargeur ! » Elle se secoue un peu, mais les choses continuent de s'accélérer et finalement, elle laisse Jeremiah la guider à travers la maison. D'autres fenêtres ont volés en éclat et la maison semble sur le point d'imploser. A moins que ce soit Lilas qui ressente ça. Ils traversent le salon pour finalement atterri dans la chambre qu'elle occupait ce qui lui semble être des jours plus tôt, alors qu'en réalité, il n'y a que quelques minutes qui se sont écoulés depuis qu'elle s'est levé en entendant des voix s'élever dans la maison. Elle a maintenant le souffle court, plus à cause de la peur que de l'effort, alors qu'elle sert toujours l'arme de Jeremiah dans sa main. Sans même réfléchir, elle fait la première chose dont elle a besoin et court récupérer sa propre arme sous l'oreiller. Elle prend une profonde inspiration en sentait sa crosse dans le creux de sa main.

« Donne moi un coup de main, p'tite tête. » La voix de Jeremiah la sort finalement de cette étrange torpeur dans laquelle elle s'était enfermée. Elle se retourne alors, pour le voir lutter avec une commode. Elle écarquille les yeux et accélère pour aller l'aider. « On a pas assez de force, papi... » Même si le ton y est, sa voix est bien trop faible pour réussir à être naturelle. Mais au moins la commode bloque maintenant la porte. Il reste encore la fenêtre, mais le volet était déjà fermé avant. Elle l'avait fermé en pensant que cela atténuerait le bruit de la pluie. Inutile de dire que ça ne servait à rien, mais au moins, cela leur offrait une sécurité supplémentaire pour l'instant. Mais ils n'allait pas pouvoir rester longtemps enfermé dans cette chambre. Son souffle ayant toujours un rythme saccadée, elle se laisse finalement tombée sur le lit, s'y asseyant mollement. « Et les autres ? Tu sais où ils sont ? » Prise dans sa crise de panique, elle n'avait même pas fait attention au autres. Et l'inquiétude nouait maintenant son estomac en pensant à Philaé, Skye et Garrett. Elle savait que ce dernier n'avait pas de soucis pour se défendre, mais il suffisait d'une fois. Elle laissa son regard tomber sur ses deux mains, chacune tenant une arme, celle de Jeremiah et celle de son père. Elle tendit au jeune homme la sienne, sans pour autant lever les yeux vers lui, incapable d'affronter son regard. Elle avait été complètement nulle sur ce coup là. Se transformant en un total poids mort. En temps normal, elle était tout de même plus capable que ça. Mais là, elle avait totalement craqué. Maintenant qu'elle ne tenait son arme, elle se disait qu'elle aurait pu attraper un des couteau de la cuisine pour se défendre, ou au moins bouger. Elle porta finalement la main à sa joue qui lui faisait mal. La peur se calmant un peu, la douleur venait à son tour frappé à la porte. Lorsqu'elle retira ses doigts, se fut pour trouver du sang dessus. En se brisant, la fenêtre avait réussi à la blesser, mais ce n'était pas là qu'elle allait pouvoir se soigner. Voilà qu'elle avait envie de pleurer. Elle passait par toutes les émotions maintenant. Elle garda alors la tête baissée, ne regardant toujours pas Jeremiah. « On fait quoi maintenant ? On va pas pouvoir rester éternellement ici. » Elle parlait d'une voix basse. Pour ne pas attirer les rôdeurs ou parce qu'elle n'avait pas la force de parler plus fort pour l'instant, elle n'en savait rien... Mais il fallait qu'elle arrive à se reprendre totalement. Sinon, elle savait déjà qu'elle serait la prochaine étape de son pétage de câble. Hurlée, et sa seule cible ici était Jeremiah.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 2:02


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
Rien ne voulait aller, jamais. C'était comme une bombe, au milieu d'un centre commercial. Personne ne s'y attends, ça explose, ça perturbe la vie de pauvres gens occupés à vivre leur vie, ça peut faire des blessés, des morts et ça fait un bruit à vous en crever les tympans. En quelques secondes à peine, le calme que nous avions su retrouver, le havre de paix que nous avions dénicher...tout ça était devenu un enfer. Les rôdeurs s'étaient rappelés à nous de manière brutale et inattendu et nous avions tous été surpris. Même moi...pourtant, comme par habitude j'avais simplement laisser mon instinct me guider. Je n'avais fait que poser les yeux sur Lilas, et la voyant si désemparée, je n'avais pas hésiter une seconde. Je l'avais armée, je l'avais emmenée et protégée...comme si c'était naturel, comme ça avait toujours été le cas depuis pratiquement le tout début.

Ma première idée n'était pas forcément la meilleure, je nous avais simplement enfermés dans une chambre au fin fond de la maison sans même réfléchir à la suite. En réalité, j'avais simplement besoin de me poser quelques minutes, de réfléchir un peu pour trouver un moyen de nous sortir je l'espérais tous en vie. J'avais donc entrepris de bouger la lourde commode de la chambre, encore pleine de linge de maison propre et pour aller plus vite, j'avais demander à Lilas de m'aider...ce qu'elle était venu faire me gratifiant de l'une de ses remarques habituelles au passage à laquelle je ne prêtais sur le moment pas attention. Le meuble fut rapidement installé devant la porte et je poussais alors un lourd soupir de soulagement. Certes, nous n'étions pas tirés d'affaire...mais au moins, pour le moment, aucun de nous deux ne risquait la morsure surtout que le volet de bois était déjà fermé. Je me retournais alors, m'appuyant sur la commode un instant alors que la petite brune se laissait tomber sur le lit qui était le sien depuis déjà plusieurs jours. « Je sais pas...j'ai vu personne. » A la vérité, j'avais réagis sûrement trop lentement pour eux. J'avais d'abord protéger Lilas, avant de penser à regarder où se trouvait Garrett, Philaé ou même Skye et ce n'était pas très glorieux. Je me maudissais maintenant, de n'avoir rien pu faire pour le reste de ce groupe qui était désormais le mien et pour ces personnes qui me considérait depuis un petit moment déjà comme leur leader, leur ami, voir bien plus que cela. Mon regard vagabonda dans la chambre, avant de venir se reposer sur Lilas qui me tendit alors mon arme...visiblement, elle avait prit le temps de récupérer la sienne qui devait en fait tout simplement être restée dans cette pièce. Je m'approchais d'un ou deux pas pour la saisir, remettant le cran de sûreté avant de la replacer à ma ceinture. Nous étions dans de beaux draps maintenant, pourtant en voyant la jeune femme si abattue je ne pus m'empêcher de me poser près d'elle, au moins quelques secondes. Rarement, j'avais vu Lilas dans un tel état de détresse et de fragilité...en réalité, cela devait remonter au jour de notre rencontre. Après ça, elle avait simplement adopter son attitude habituelle de gamine agaçante. « Je sais pas...j'en sais rien, encore. » dis-je pour répondre à sa question, alors que mon regard s'attardait sur sa joue ouverte. Les trousses de secours étaient restés dans mes affaires, l'une était à l'étage dans mon sac, l'autre était probablement à porter de main au salon...je démontais alors rapidement le lit pour en tirer le drap que j'entaillais d'un coup de couteau avant d'en arracher un morceau que j'humidifiais avec le reste d'une bouteille d'eau restée sur la table de chevet. « Ne bouge pas. »

Je n'avais sûrement pas la réputation d'être quelqu'un de doux. Loin de là. En réalité, c'était loin d'être adjectif qui me collait à la peau, pourtant, c'est le plus doucement possible que je me mis à tapoter, puis à essuyer la coupure qui s'étirait sur sa joue pour en retirer le sang qui s'en était échapper. Ce n'était rien de plus qu'une éraflure, sans doute due à un éclat de verre qui avait sauter lorsque la vitre avait été brisée. En réalité, ça ne saignait déjà presque plus. « C'est pas profond...t'auras même pas de cicatrice. » Je balançais finalement le bout de tissu tâché de sang sur la table de chevet. « On va s'en sortir...comme toujours. » Je m'engageais sur une pente glissante là. Tout d'abord parce que je n'avais aucune idée de l'issue véritable de tout ça … et ensuite parce que je n'étais sûrement pas le mieux placé pour rassurer Lilas. C'était d'ailleurs bien la première fois qu'il m'arrivait de le faire. Pourtant, le ton de sa voix, son attitude, tout en elle en réalité me hurlait qu'il fallait cette fois que j’essaie de le faire. J'avais horreur de la voir comme ça, ce n'était pas la Lilas que j'avais l'habitude voir en face de moi. Ma main effleura alors sa cuisse avant de venir se saisir de l'une des siennes. Je regardais droit devant moi, n'osant même pas un regard dans sa direction. « Tu sais très bien que je laisserais rien de mal t'arriver, Lilas. » Il était bien rare que j’utilise son prénom pour m'adresser à elle...sauf quand il m'arrivait d'être le plus sérieux du monde et là … je l'étais. Elle devait le savoir depuis le temps, mais sa vie à elle passait depuis bien longtemps avant la mienne. « Je te perdrais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 14:24

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

La pluie froide me saisie aussitôt, je n'étais dehors que depuis quelques secondes, que déjà je n'avais plus un seul habit de sec, je grelottais et avançais lentement, j'avais peur de tomber sur des rôdeurs et de ne pas réussir à me défendre. Je retournais vers l'avant de la maison, la porte d'entrée avait été arrachée et ne tenais que pas un gond, j'aurais pus rentrer dans la maison, tenter de rejoindre Skye, mais le bruit à l’intérieur me renseignais, si la rue était vide, c'est tout simplement que la maison était infestée par tout les rôdeurs du coin. J'avalais difficilement ma salive, tentais en vain d'essuyer l'eau qui ruisselait sur mon visage et regardais autour de moi, je ne voulais pas imaginer ce qui était arrivé à mes compagnons de voyage, je ne voulais que les imaginer ayant réussis à fuir et à se cacher, seulement, avec la maison pleine de rôdeurs il était impossible pour eux de sortir. Je courus alors vers la jeep, j’espérais pouvoir me mettre à l'abri pour reprendre mes esprits, pour monter un plan et trouver comment nous sortir de là, malheureusement, toutes les portes étaient verrouillées. Bien évidemment, c'est la fin du monde et Jeremiah ferme ces portes à clé. Un instant l'idée de casser la vitre me traversa l'esprit, mais je mis cela très vite de côté, au mieux j'attirais tous les rôdeurs et n'aurait aucune cachette, au pire, j'attirais tout les rôdeurs après m'être lamentable cassé le coude. A choisir je préférais me faire tremper. Mes cheveux tombaient en longue mèche devant mes yeux, je les repoussais en regardant tout autour de moi.

Mon regard s'arrêta alors sur l'arbre en face de la maison, à une dizaine de mètre de la Jeep, soudain un plan carrément dingue me vint à l'esprit, s'était tordue et à double tranchant, mais sur le moment je n'avais pas d'autre idée en stock. Je m'approchais en trottinant de l'arbre, lui qui était recouvert de feuille à notre arrivée, avait presque tout perdu avec l'ouragan et la pluie de ces dernier jour, pourtant, il m'offrirait un perchoir idéal pour me mettre hors de portée de rôdeur. Ok Philaé, tu étais douée pour grimper aux arbres petite. Montre moi que tu peux encore le faire. Je m'attelais à la tâche, une tâche ardue avec la pluie et mes mains tremblante, mais au bout d'environ un quart d'heure vingt minutes, je réussis enfin à atteindre une hauteur convenable, j'étais à bout de souffle, mes doigts étaient en piteux état et j'étais frigorifiée. Je pris le temps de m'installer sur ma branche, je ne voulais pas tomber au moment où les rôdeurs allaient affluer à l'extérieur. Je regardais autour de moi et fixais un long moment la maison, comme si d'un simple regard, je pouvais faire disparaitre les rôdeurs et faire que ma fille et les autres soient de nouveau en sécurité. Lentement je sortis alors le revolver, je sentis la bile me monter dans la gorge, comme à chaque fois que je tenais une arme à feu entre les mains, pourtant, cette fois, je n'écoutais pas la petite voix, j'avais une chose à faire, j'étais déterminée et c'est en fixant la maison vide d'en face que je me rendis compte que j'étais suffisamment forte pour le faire. Souviens toi de ce que Lilas t'a appris, de bloquer ta respiration, de faire le vide et alors tout ira bien. J'avais trois chargeurs d'une dizaine de balle, pourtant, je savais qu'une seule cartouche serait suffisante. Je visais les fenêtres, j'espérais que le bruit de verre leur donnerait l'occasion d'aller se perdre en face. Accrocher à la branche de mon arbre, les muscles tendues presque douloureusement, je me mis alors à tirer méthodiquement, je touchais quatre fenêtres, les faisant voler en éclat alors que le bruit des détonations se répercutaient entre les maisons, heureusement, le bruit de la pluie atténuait un peu les choses. Me tenant fermement à la branche, essayant de faire le moins de bruit avec ma respiration alors que j'étais essoufflée, je fixais notre maison en espérant que cela marche. D'ailleurs je faillais pousser des hourras de joie quand je vis les premiers rôdeurs sortir, lentement, ils se dirigèrent vers la maison d'en face, mais ma joie fut de courte durée, car certains plus attiré par les détonations, stagnèrent en bas de mon arbre, me coupant toutes chances de retrait.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 15:10

Garrett regardais la petit fille qui s'appelait Skye, c'était l'espoir cette petite. Garrett c'était souvent posé la question de faire un enfant avec Luna, dans ces moments de calme. L'apocalypse avait un peu entaché ses plans et ses rêveries. Il jouait un accord doux comme une berceuse pour la petite qui semblait se calmer mais appelait toujours sa mère parfois. Il lui expliqua que maman serait bientôt là. Était elle encore vivante? Il était entrain de faire une promesse alors qu'il ne savait même pas si elle était vrai. Certes elle était encore petite mais Garrett n'aimait pas faire de fausse promesse mais là il le devait. La petite était l'espoir, l'espoir ne doit pas sombrer. Il jouait encore sa musique même si ces doigts lui faisait mal. Il devait continuer la musique, il couvrait les cris de ses rôdeurs. Il tentait d'enfermer la petite dans un univers musical doux.

Garrett avait toujours aimé les enfants, il avait toujours été engagé dans des associations diverse et donnait une somme d'argent astronomique pour venir en aide au enfant les plus démuni. Certes à cette époque, la drogue et l'alcool faisait qu'on n'acceptait pas toujours ses dons. Il est vrai que fut un temps il a quand même du aller en désintox. Luna l'avait sauvé, tellement de fois elle l'avait sorti de la merde et lui avait été incapable de la sauver. Une larme coula doucement sur sa joue qu'il effaça vite, il le devait, aller de l'avant, profiter de sa seconde chance. Il savait qu'au fond il ne devait rien à ce groupe et même si sa voix du passé lui disait de fuir pour sa vie, il se refuse à l'écouter. Jamais il n'abandonnerais les vivants, chaque être vivant est un être utile. C'est comme un jeu de carte, si tu en perds une de carte, le jeu perds de son intérêt. Il jouait un air soudain qui plaisait beaucoup à Luna à l'époque. Elle disait que cette musique lui faisait penser à un champ naturelle, des oiseaux chantant et la vie d'avant retrouvé. Avait-il raison de la jouer alors? Elle restait ancré sur le passé et sa musique semblait une drogue pour Luna. Elle ne pensait même plus à l'avenir vers la fin .. Il avait tué Luna .. Il ne l'avait pas sauvé.
Soudain il entendit un coup de feu, ce qui fit sursauter Garett qui s'arrêta directement de jouer. Il enleva les quelques larmes sur son visage et partit à la fenêtre. Il ne voyait pas grand chose, juste une silhouette dans un arbre qui semblait tirer. Il ne voyait rien la pluie tombait un peu, l'idée de la personne était suicidaire, il ne pouvait rien faire .. Il devait s'occuper de la petite. Il avait beau aimé les enfants, il n'y connaissait rien au enfant certes il les adorait mais jamais il ne s'en été occupé d'un. Il regarda la petite et lui fit un sourire:

Je peux rien faire .. Me regarde pas comme ça.


Bien sûr elle ne disait certainement pas ça mais il avait comme projeté sa conscience sur la petite. Comme si sa conscience s'exprimait par la bouche de cette innocente petite fille. Il soupira et portait la petite par la fenêtre qui semblait éprouver un intérêt pour la pluie qui tombait. Elle ne voyait pas le danger, pour elle tout n'était que jeu. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait et il enviait Skye pour ça. Il aurait aimé avoir l'innocence de la petite, ne pas avoir fait tous ce qu'il a fait pour pouvoir survivre mais voilà Garrett n'avait plus rien d'innocent. Il écarta l'enfant de la fenêtre, la personne dans l'arbre pourrait le voir et rien n'indiquait avec cette pluie qui tombe et le manque de vision qu'il s'agisse d'un membre du groupe auquel il appartenait. Alors il ne pouvait rien faire, il jura avant de s'excuser à la petite comme si elle comprenait alors qu'elle n'en avait pas encore l'âge. Il la posa dans son lit et se mit sur le rebord pour pas qu'elle tombe. La petite devait dormir, il veillera sur cette enfant et si il venait à être le seul survivant. Il leur parlerait de ses survivants morts. Il lui parlerait de maman Philaé lui expliquant que c'était une femme pleine de douceur, que tata Lilas aimait jouer avec elle et que Jeremiah avait tout fait pour l'aider. Jamais il ne jouerait un rôle qui n'était pas le sien. Il éleverait l'enfant en lui expliquant tout ce que ces gens qui l'aimait avait tout fait pour qu'elle vive et si elle respirait encore c'était grâce à eux. Il secoua sa tête, non il vivrait. La petite ne s'endormait pas et eu un petit sourire qu'il prit comme un espoir. Il murmura un " Tenez bon" comme si ce message arriveraient à eux. C'était idiot comme une bouteille jeté à la mer en l'attente d'une réponse. Cependant il avait l'impression d'avoir fait quelque chose, comme si il serait attendu ce qui n'était pas possible. Alors il se contenta d'essayer d'endormir cette petite, même si la pluie n'aidait en rien. Il tenterait de chercher les survivants quand le climat serait un peu plus calme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 17:01


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Lilas se détestait de craquer comme ça. C'était peut-être une fierté mal placé qui l'avait poussé à se comporter comme la dure à cuire qu'elle était loin d'être. Faut dire que dés le départ, Jeremiah c'était mis à l'appeler gamine et que jusque là, elle avait tout fait pour se détacher de cette image. Il lui faut un temps pour réussir à redevenir elle-même. Un temps qui est loin d'arriver au bout. Elle commence par moins penser à elle et à sa peur panique, se concentrant sur les autres, demandant à Jeremiah où ils sont, mais sans oser affronter son regard. « Je sais pas...j'ai vu personne. » Elle trouvait ça étrange de sa part. Surtout pour Philaé, Jeremiah ne pas avoir garder un œil sur la rousse ? Ou sur Skye ? Non, quelque chose ne collait pas. Mais elle se retint de faire tout commentaire. Se serait se lancé dans une discussion qu'elle n'était pas prête à avoir. Elle gardait encore un goût amer dans la bouche en pensant à celle qu'elle avait eut avec Philaé. Entendre la rousse lui avouée son amour pour Jeremiah n'était définitivement pas l'un des meilleurs souvenirs de sa vie. Autant se concentrer sur autre chose, comme sur leur survie par exemple. Surtout que pour trouver les autres, ils allaient devoir sortir d'ici. Elle demande alors quel est la suite, incapable de réfléchir de son côté a ce qu'ils pourraient bien faire. « Je sais pas...j'en sais rien, encore. » En fait, ils étaient tout simplement coincé là pour un moment, elle devait bien s'en rendre compte. Un moment qui risquait de paraître encore plus long qu'il ne paraissait si elle continuait à tout faire pour regarder ses pieds, ses mains, enfin tout endroit où elle n'aurait pas à croiser le regard de Jeremiah. Mais son regard est bien obligé de se porter sur lui quand il se met à bouger le matelas où elle est installé pour arraché une bande de tissu au drap. Il verse de l'eau dessus, utilisant une bouteille d'eau qu'elle avait laissé sur la table de chevet en s'enfermant dans cette pièce tout à l'heure. Et maintenant, il s'assoit carrément à côté d'elle, la perturbant davantage alors qu'elle devrait reprendre ses esprits. « Ne bouge pas. » Elle lui obéit scrupuleusement quand elle comprend qu'il veut nettoyer sa blessure. Elle tente de garder son regard droit devant elle, mais ne peut finalement s'empêcher de le regarder en biais. Elle n'a tellement pas l'habitude de le voir s'occuper d'elle, ou d'être tout simplement doux. Elle savait qu'il l'était avec Philaé, elle le voyait et c'était bien pour ça qu'elle se sentait de trop avec eux. Avec elle, il ne savait qu'aboyer des ordres et s'énerver. Pourtant, une part d'elle veut savourer ce petit instinct où enfin, on s'occupe d'elle. Où enfin, IL s'occupe d'elle. « C'est pas profond...t'auras même pas de cicatrice. » Le moment est sur le point de passer, elle le voit bien et avant qu'il ne remarque son regard, elle le détourne, se concentrant sur un point invisible face à elle. « Tant mieux, il vaudrait mieux ne pas briser ma carrière de mannequin bêtement. » Elle aurait aimé avoir un peu plus de force dans sa réplique qu'elle voulait sarcastique, mais elle n'en était toujours pas capable de toute évidence. Où alors c'était parce qu'elle avait sentie ses doigts sur son visage et que cela continuait à la perturber. « On va s'en sortir...comme toujours. » Elle pensait que le moment de gentillesse était fini, mais apparemment non. Il semblait ressentir sa détresse et cherchait à la rassurer. C'était bien la première fois que Jeremiah semblait comprendre ses sentiments. Son cœur subit une brusque accélération alors qu'elle sent sa main frôler sa cuisse. Depuis qu'il a voulu tenter un baiser avec elle, elle a l'impression d'être sensiblement au moindre effleurement de son corps, ce qui n'aide pas vraiment à l'amélioration de son état de santé psychologique. Puis, il attrape alors finalement sa main et s'est encore pire. Elle se contente de fixer leurs deux mains jointes. Même si la sienne reste molle pour l'instant et que l'autre tiens toujours fermement son arme. « Tu sais très bien que je laisserais rien de mal t'arriver, Lilas. » Elle serra finalement sa main, une légère pression. Elle le savait très bien. La preuve, quand elle s'était rendue compte qu'elle serait tout simplement incapable de se défendre seule, c'était vers lui qu'elle s'était tournée, comme toujours. Et peu importe à quel point elle était en colère après lui, il restait son sauveur et celui en qui elle avait le plus confiance. Du moins en ce qui concernait sa survie. Pour ce qui était de son petit cœur fragile, elle avait peut-être un peu moins confiance après le coup tordus de l'autre jour. « Je te perdrais pas. » Elle ne se rendit même pas compte qu'elle levait les yeux vers lui. Cette phrase pouvait être interpréter de tellement de façon de différentes. Voulait-il dire qu'il ne voulait pas la perdre ? Qu'il tenait à elle ? L'espoir semblait pointer le bout de son nez et s'était dangereux, elle le savait. Elle repensait à leur seul et unique baiser qui, même s'il l'avait laissé avec un arrière goût de trahison, le temps qu'il avait duré, c'était totalement autre chose qu'elle avait ressenti. Sauf que garder un espoir c'était prendre le risque de se faire encore plus mal. Elle fit donc la seule chose qui pouvait l'aider, s'éloigner de lui. Elle détacha donc sa main de la sienne et se levant par la même occasion. « On s'en sort toujours de toute manière, pas vrai. On a du connaître pire déjà. » Elle utilisait le pronom on exprès. Surtout ne pas dire je ou encore pire, nous. Elle avait besoin de se détacher de lui pour le moment. Elle s'éloigna de lui, se dirigeant plutôt vers la fenêtre, elle en profita pour glisser son arme dans son dos. Elle avait envie de tenir la main qui avait serré celle de Jeremiah, comme pour garder sa chaleur avec elle, mais c'était une réaction stupide qu'elle réprima. « Faut qu'on trouve le moyen de rejoindre les autres, on peut pas rester enfermés ici indéfiniment. » Enfermée dans la même pièce que lui ? Mauvaise idée, très mauvaise idée. Au moins, pour le coup, elle ne paniquait plus, commençait à réfléchir. Mais elle n'était pas sure d'être encore elle-même pour autant. « Tu dois être fou d'inquiétude pour Philaé en plus. » Et voilà qu'elle parlait finalement de la rousse. A croire que mettre le spectre de la jeune femme entre eux pousserait peut-être Jeremiah à ne pas être gentil avec elle, à ne pas lui donner envie de juste se blottir contre lui en attendant la fin de la tempête. Subitement, elle entendit du bruit à l'extérieur. Un bruit suffisamment bruyant pour la faire sursauter. Elle n'était définitivement pas en état de se battre. Avec la pluie, elle était bien incapable de savoir si c'était le tonnerre ou des coups de feux, mais dans les deux cas, elle n'aimait pas ça. « T'as entendu ça ? »

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 18:05


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
Un énième soupire ! J'avais l'impression de ne faire que ça. Ça aurait agacer ma pauvre mère, si elle avait été là. Elle avait toujours détester cette façon que j'avais de manifester ou ma lassitude, ou ma colère, ou mon incompréhension...ou tout un tas de choses d'ailleurs, à travers de longs et lourds soupires que je n'hésitais pas d'ailleurs à répéter plusieurs fois. Elle avait je crois, toujours prit ça comme une manière déplacer de me faire entendre mais à la vérité, c'était plus pour moi un moyen d'évacuer mon stress et mon énervement quand je me sentais bouillir. J'avais toujours penser que soupirer de cette façon, était sans toujours mieux que de me mettre à hurler sur tout le monde. Cette fois, si je soupirais … c'était simplement parce que j'avais l'impression de me perdre moi-même, ça devenait une habitude d'ailleurs. Voilà que je me montrais doux et compréhensif avec Lilas, chose qui n'était jamais arrivé. Voilà que je me mettais à prier intérieurement pour la voir reprendre ses esprits, m'appeler « Papi », si elle le souhaitait ou raconter tout et n'importe quoi. En réalité, à ce moment présent, j'aurais tout donner pour simplement retrouver la Lilas que j'avais toujours connu parce que la voir dans cet état me mettait mal à l'aise. C'était totalement incompréhensible. Je savais que je pouvais me montrer gentil et patient, malgré les apparences, malgré le comportement que j'affichais volontairement à longueur de journée, je n'étais finalement pas quelqu'un de si méchant, je n'étais finalement pas cet espèce de vieil ours qui ronchonne tout le temps...je savais faire preuve de calme, de patience, de gentillesse, dans une certaine limite. Je savais comprendre le reste du monde, et j'en avais eu la preuve avec Philaé. J'avais su lui laisser de l'air, tout en venant vers elle tout doucement, j'avais su lui montrer la facette de moi-même qu'elle avait eu besoin de voir et depuis, elle n'avait toujours vu que celle-là d'ailleurs. Avec la rousse, j'avais trouver ça facile, mais avec Lilas, c'était tout autre chose et j'avais un mal fou à me l'expliquer. Tout ce que je savais, là, maintenant, c'est que malgré le danger et l'urgence, je n'avais pas penser à Philaé...ou plutôt, j'y avais penser bien après Lilas et cette simple constatation suffit à ce moment à éclairer bien des choses, à m'enlever un poids qui pesait depuis bien trop longtemps sur mes épaules, m'empêchant de réfléchir et d'agir correctement. Me poussant même à agir comme un parfait idiot, en embrassant Lilas pour les mauvaises raisons par exemple ou en laissant Philaé m'embrasser à son tour, avant de finalement lui en redemander...la laissant même aller jusqu'à m'avouer ses sentiments alors qu'au fond, j'aurais du pertinemment savoir que tout ça ne nous emmènerait nul part et que je pourrais jamais le lui rendre.

La main de Lilas se détacha finalement de la mienne. Elle se leva, et mon regard la suivit alors qu'elle s'approchait de la fenêtre, remettant son arme dans son dos comme à son habitude. On s'en sortait toujours, oui, c'était bien vrai. Mais rarement nous nous étions mis dans une pareille situation dans le passé. Lorsque nous n'étions encore que tous les deux, nous ne restions jamais bien longtemps au même endroit, justement pour éviter ce genre de problème...et voilà qu'avec l'arrivée de Philaé, puis de sa fille...il avait fallu se poser. Tout s'était enchaîné, je m'étais laissé endormir par tout ce bazar sentimental et j'en avais oublier de réfléchir correctement. Cette fois c'était pire que tout. « On peut pas ressortir par cette porte, la maison doit être pleine de ces choses. » D'ailleurs, à travers la porte on pouvait entendre leurs grognements...ils n'avaient pas commencer à s'acharner sur l'entrée de cette chambre, mais je savais que les coups n'allaient pas tarder à pleuvoir sur la porte et qu'a la longue, celle-ci finirait par céder. Rejoindre les autres, oui, c'était une idée...encore fallait-il savoir où ils étaient. Mais le fil de mes pensées pratiques fut interrompu par une remarque qui me fit l'effet d'une belle baffe en pleine figure. « Qu'est-ce que tu racontes ? » Voilà qu'elle lançait ça, comme si de rien n'était. Une question qui aurait pu paraître anodine, mais qui dans la bouche de Lilas, sonnait à la fois comme un reproche et une grave constatation. « Pourquoi je m'en ferais pour Philaé plus que pour quelqu'un d'autre ? Pourquoi c'est d'elle que tu me parles maintenant ? » Et c'était parti...c'était le triste résultat de mes erreurs qui m'arrivait en pleine face. « Je te rappelle que c'est toi que j'ai songer à mettre en sécurité en première, pas Philaé ! C'est ta main que j'ai attraper, dans ta main que j'ai mis mon arme et c'est avec toi que je suis Lilas ! Pas avec Philaé. » C'était loin d'être le moment pour une telle conversation...pourtant, il fallait que ça sorte. « J'ai fais le con je sais mais... » Mais...je fus coupé dans mon élan par un bruit, ou plusieurs bruits que je reconnu aussitôt. Des détonations. Quelqu'un tirait, et ça venait de dehors. « Ouais. » Je me levais alors aussitôt pour la rejoindre près de la fenêtre...je ne voyais rien à travers les espacements du volets et un nouveau soupire retentit. « Recule un peu. » Qui que ce soit, il fallait bien qu'on bouge, j'entrepris donc d'ouvrir doucement la fenêtre, puis le volet sans un bruit pour regarder dehors. On y voyait pas grand chose...mais je pouvais voir les rôdeurs qui traversaient la rues, ainsi que ceux qui s'amassaient en bas d'un arbre devant la maison. « Qu'est-ce qu'ils font ces abrutis ? Ils...oh merde. » Dis-je alors en apercevant la silhouette féminine en haut d'une branche. « Mais elle est dingue ! » Je l'avais parfaitement reconnue, et ce même malgré la pluie. C'était Philaé. « Qu'est-ce qui me prends de traîner avec des malades pareils ? Hein ? » demandai-je en me tournant vers Lilas. « Bon, euh...tiens. » continuai-je en sortant les clés de la jeep de ma poche arrière. « Tu sors après moi, et tu fonces à la jeep. Tu ouvres la portière. Je vais les attirer pour qu'elle puisse descendre de là … et quand elle est avec toi tu fermes cette voiture et tu t'éloignes ! Je m'occuperais de Garrett et de la petite après...je sais pas où ils sont. » Ça s'appelait encore une fois, jouer les héros, prendre les risques...peu importe. Il fallait bien que quelqu'un le fasse, et ça ne serait sûrement pas à Lilas que j'allais le demander. Je sortis alors mon arme, retirant mon cran de sûreté, vérifiant rapidement mon chargeur, avant d'enjamber la fenêtre pour sortir, faire quelques pas dans la direction opposée de la jeep et finalement me mettre à tirer en l'air et hurler dans le but d'attirer les rôdeurs en bas de l'arbre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mar 7 Avr - 20:27


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Reprendre un fil de pensée cohérent était bien plus difficile qu'on le croyait. Surtout pour Lilas. Le brouillard émotionnel qui l'entourait était si dense, qu'il suffisait d'un pas pour se perdre. Elle tentait donc de se concentrer sur des choses plus importantes pour le moment. Comme leurs survies qui étaient des plus compromises dans cette maison. « On peut pas ressortir par cette porte, la maison doit être pleine de ces choses. » Elle était bien d'accord, mais la seule autre issue, c'était la fenêtre. Et elle ne savait pas du tout ce qui était le mieux là. Mourir sous les dents d'un rôdeur, rapidement, ou mourir doucement d'une pneumonie parce qu'elle aurait passer trop de temps sous la pluie. Aucune de ses deux idées ne lui plaisaient. Mais il fallait qu'ils rejoignent les autres, qu'ils s'assurent que tout le monde allait bien. Elle même tenait à chacun d'entre eux, même si elle pensait que Jeremiah devait tenir à Philaé plus qu'elle ne le faisait elle-même. Ce qu'elle laissait sous-entendre dans la phrase qui fusa entre ses lèvres. « Qu'est-ce que tu racontes ? » Pour le coup, elle ne comprenait pas vraiment l'expression qui apparaissait sur le visage de Jeremiah. Il croyait quoi ? Qu'elle ne voyait son attachement pour Philaé ? Comment il était différent avec elle ? Lilas avait pourtant tout vu et n'importe qui aurait compris que c'était la raison de sa mauvaise humeur de ses derniers jours. « Pourquoi je m'en ferais pour Philaé plus que pour quelqu'un d'autre ? Pourquoi c'est d'elle que tu me parles maintenant ? » Mais pourquoi avait-il fallu qu'elle mette le prénom de Philaé dans la conversation ? Elle ne voulait pas avoir cette conversation. Elle ne voulait pas devoir expliquer à Jeremiah que oui, elle avait très bien remarqué ce qui se passait entre les deux. Et non, elle n'était pas complètement stupide. Pas pour rien si elle préférait passé du temps avec Garrett. Elle ne faisait pas que assouvir un rêve d'adolescente. « Je te rappelle que c'est toi que j'ai songer à mettre en sécurité en première, pas Philaé ! C'est ta main que j'ai attraper, dans ta main que j'ai mis mon arme et c'est avec toi que je suis Lilas ! Pas avec Philaé. » Le pas qu'il lui restait à faire pour être complètement paumée dans son brouillard émotionnel ? Elle l'avait apparemment fait et ne s'en était pas rendue compte. Pire que ça, ce fichu brouillard semblait avoir caché le bord d'une falaise et elle était en train de faire une sacré chute. Non mais sérieusement, il était en train de dire quoi là ? Ce maudit espoir qu'elle avait a tout prix voulu repousser, il revenait au galop. Elle avait le cœur au bord des lèvres, les yeux suspendus aux paroles de Jeremiah. « J'ai fais le con je sais mais... » Lilas semblait ne jamais pouvoir avoir la fin de cette phrase. Un énorme bruit se fit entendre de l'extérieur, la faisant sursauter au passage. Il semblait que le monde extérieur ne les laissait pas avoir cette conversation. « Ouais. » Il se leva pour la rejoindre près de la fenêtre. Elle tentait de calmer les battements de son cœur alors qu'il tentait de regarder au travers du volet. Ce n'était pas du tout le moment pour ça. « Recule un peu. » Un soupir bruyant s'échappa de ses lèvres alors qu'elle obtempérait quand même. « Qu'est-ce qu'ils font ces abrutis ? Ils...oh merde. » Intriguée, elle jette un œil par la fenêtre fronçant les sourcils en voyant la bande de rôdeurs autour de l'arbre. Elle savait que les morts-vivants n'étaient pas des flèches, mais à ce niveau là... « Mais elle est dingue ! » Elle ? Son regard monta sur l'arbre. Elle ne voyait absolument rien avec cette pluie. Puis, brièvement, elle cru voir un éclair roux. Elle n'avait pas fait ça quand même ? « Qu'est-ce qui me prends de traîner avec des malades pareils ? Hein ? » Elle le fusilla du regard alors qu'il se tournait vers elle. « Il faut croire les malades attirent les malades. » Il fallait croire que maintenant qu'elle avait son arme, elle redevenait elle-même dans le feu de l'action. Ou alors elle ne savait tout simplement pas se taire. « Bon, euh...tiens. » Elle tendit la main alors qu'il déposait les clefs de la Jeep dans sa main. Mais pourquoi il lui filait les clefs de se précieuse voiture ? Il en avait eu des boutons quand elle avait du la conduire alors qu'il était blessé. « Tu sors après moi, et tu fonces à la jeep. Tu ouvres la portière. Je vais les attirer pour qu'elle puisse descendre de là … et quand elle est avec toi tu fermes cette voiture et tu t'éloignes ! Je m'occuperais de Garrett et de la petite après...je sais pas où ils sont. » Elle écarquilla les yeux. « Mais ça va pas non ! Tu vas te faire tuer avec tes conneries ! » Mais il n'écoutait pas, vérifiant son arme. « Tu vas pas me laisser comme ça ! Il est passé où ton je te perdrais pas ? » Il enjambait déjà la fenêtre. « Jeremiah ! » C'était pratiquement un cri de frustration qui s'échappait de ses lèvres. Il ne pouvait pas l'écouter, ne serait-ce qu'une fois ? Mais non, il fallait qu'il fonce tête baissée. Elle le vit courir dans la direction opposer de la Jeep. « Mais c'est pas vrai ! » Marmonna-t-elle tout en sortant son arme avant d'enjamber à son tour le rebord de la fenêtre. En moins de dix secondes, elle étaient trempée. Elle entendit un coup partir et la voix de Jeremiah s'élever. Il ne lui restait plus qu'à se faire du mauvais sang pour lui pendant un sacré bout de temps. Les clefs de la Jeep serré dans sa main, elle court néanmoins en direction de la voiture, l'ouvre et s'engouffre dedans. Elle chasse une mèche de cheveux qui lui colle au visage à cause de la pluie et met la clef sur le contact, pour être prête à partir. Elle se penche sur le fauteuil passager pour ouvrir la portière avant de se redresser de nouveau. A travers la vitre du pare-brise, elle tente d'y voir quelque chose, sans vraiment beaucoup de succès. Et voilà qu'elle se met à se ronger les ongles. Une habitude qu'elle pensait avoir perdu depuis le temps.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 9:58

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

J'étais dans la merde coincée dans cet arbre avec une dizaine de rôdeur qui faisait le pied de grue juste en dessous, je tremblais de froid, d'ailleurs, me connaissant, mes lèvres avaient dut virer au bleue maintenant. La pluie continuait de s'abattre sur moi et je cherchais désespérément une idée pour quitter mon perchoir et rejoindre la maison, rejoindre Skye et la mettre à l'abri. J'imaginais plusieurs scénario, mais aucun d'eux ne semblait convenir, chaque fois la fin était douloureuse pour moi et même si j'étais en danger, mon but était de retrouver ma fille, pas de mourir dans d'atroce souffrance. Je savais où la trouver, j'avais vu Garrett à la fenêtre de l'étage, il était dans une des chambres et elle était avec lui. J'en étais à penser que pouvais lancer des branches pour les attirer plus loin, me donnant ainsi l'occasion de fuir, quand soudain une détonation un peu plus loin dans la rue déchira le silence, me faisant sursauter et à moitié tomber de ma branche. Putain de merde Je me rattrapais en grimaçant alors que je sentais une douleur cuisante sur ma joue, je m'étais éraflée le visage contre ma branche et je sentais que j'allais avoir une jolie marque striée de griffe de sang. Je soufflais, et en cherchant l'origine du coup de feu, je vis Jeremiah au milieu de la rue qui reculais au fur et à mesure que les rôdeurs avançais. Je sentis l'inquiétude me vriller le ventre, pourtant, je ne restais pas à rien faire, aussitôt la voie libre, j'entrepris de descendre le plus rapidement possible tout en restant prudente pour éviter de me casser le cou n'aiderais en rien. Enfin j'arrivais en bas, où plutôt je tombais lourdement au sol depuis la dernière branche pas bien haute mes muscles fatiguée et ankylosé par le froid avait décidés qu'ils avaient fait assez d'effort comme ça.

Je me relevais alors que Lilas arrivais avec la Jeep, l'idée de me mettre à l'abri au chaud était tentant, j'avais l'impression que plus jamais je ne pourrait me réchauffer. Je frottais tout de même mes épaules en me dirigeant vers elle, je sentais que je boitais un peu de la jambe gauche, mais pour le moment je ne pouvais pas y faire grand chose. Lilas baissa la vitre et je restais à distance raisonnable, je n'avais pas peur, loin de là, mais je devais retourner dans la maison, je ne pouvais pas la laisser m'en empêcher. Je dois la retrouver, laisse le moteur tourner, je me dépêche. Sans attendre son approbation, je fis demi-tour, sortant le couteau que Jeremiah m'avait donné, j'essayais de ne pas penser qu'il risquait bien plus sa vie que moi à cet instant et je courus vers la maison. Me retrouver au sec fut une véritable bénédiction, tout comme quitter le vent froid mordant qui soufflait j'avais l'impression de plus en plus fort. Je ruisselais d'eau, laissant des flaques à chaque pas que je faisais, je tenais fermement mon couteau, bien que mes doigts furent glissant dessus, je me parais à affronter un rôdeur. J'avais pourtant bien fais mon boulot, le rez de chaussée était vide, pas un seul rôdeur à l'horizon et s'est sans hésiter que je me dirigeais vers la cuisine, puis vers les escaliers, je montais doucement, je ne savais si le haut était clean et je ne voulais pas faire de bruit pour ne pas trop me faire remarquer. Je soufflais alors de soulagement, ils étaient tous sortis, le couloir était vide. Garrett ? J'ouvris alors une première porte, la pièce était vide. Garrett ? Si j'avais chuchoté son prénom la première fois, cette fois-ci je l'avais appeler bien plus fort. J'avais l'impression que mon cœur allait exploser, que j'allais m'effondrer s'il ne répondait pas. C'est alors que la porte où était cloué un rôdeur s'ouvrit, l'homme dont je m'étais méfier depuis son arrivée se tenait là, je pouvais voir Skye assise sur le lit derrière lui et c'est sans réfléchir que je m'approchais et sautais au coup de Garrett, il n'avait pas réfléchit, il avait sauvé ma fille sans se poser de question. Merci ! J'étais en train de le tremper j'en avais bien conscience, mais je m'en fichais, je l'avais retrouvé et c'est d'ailleurs elle qui vint en courant sur ces petites jambes, entourant ma jambe de ces bras. Je lâchais alors Garrett pour la prendre dans mes bras, je ne devais pas oublier que nous n'étions pas sortie d'affaire. Lilas est dans la Jeep, Jeremiah à éloigner des rôdeurs, il faut aller les retrouver. Vas dans la cuisine récupérer le maximum de nourriture, je vais chercher les affaires de Skye et je te rejoins à la Jeep d'accord. Je lui parlais sans hésitation, lui donnant même des ordres et oubliant un moment que j'avais été terrorisé par ce dernier. Je me dirigeais alors vers notre chambre, celle de Skye, le jour de notre arrivée, j'avais préparer un sac, juste au cas où, j'y avais mis plein d'habit, mais aussi quelques jouets et du nécessaire pour la petite, en quelques secondes, j'avais pris le sac, puis le mien, j'avais attrapé son doudou et déjà je me dirigeais vers les escaliers pour aller retrouver Lilas et Garrett en espérant que Jeremiah ne soit pas blessé.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 11:22

La petite ne dormait pas, la pluie et le manque de sa maman faisait que skye ne dormait pas. Garrett commença à réfléchir, une solution vite il devait trouver une solution. Alors il inventa une histoire inventé de toute pièce avec une princesse, un prince et une vilaine sorcière. Inventer ça il était bon, il ne m'était pas de violence dans son histoire c'était seulement une mauvaise sorcière voulant transformer le peuple en animaux de toute sorte. Il racontait le genre d'histoire qu'il aurait aimé qu'on lui raconte quand il était petit. L'enfant avait l'air de l'écouter qu'importe si elle comprenait tout, elle n'avait plus trop l'air de penser à dehors. Elle appelait toujours sa maman, elle voulait ses bras. Certes elle souriait à Garrett mais il n'était rien pour elle. Il n'était pas son père ou une personne qu'elle avait l'habitude de voir. Il savait que cette petite voulait retrouver ses proches.

Soudain des coups de feu se firent entendre, il se passait quoi dehors .. Ses alliés se battaient et lui était bloqué sans rien pouvoir faire. Il regarda la petite et lui fit un sourire, un sourire doux et calme qui se voulait rassurant. Garrett se demandait ce qui se passait dehors et commença à aller chercher sa machette la rangeant délicatement dans son fourreau. Il retourna sur le lit et regarda la petite qui semblait calmé et arrêtait pas de dire " maman" avec un grand sourire. Il entendit soudain des pas dans les escaliers et se leva sortant sa machette et mettant un doigt sur la bouche et la petite répéta mimétiquement  son geste ce qui fit rire Garett quand soudain il entendit son prénom. Il reconnu alors la voix de la petite rousse. Il couru au cas où elle était en danger et il lui ouvrit la porte et soudain il eu à peine le temps de comprendre ce qui se passait que Philaé lui fit une sorte de câlin. Il ne la toucha pas pour autant ne sachant comment se comporter. Il la regarda en souriant " Ce n'est rien, tu me paieras le pressing" dit il en riant vu que maintenant il était trempé. Il vit soudain la petite courir les bras tendues vers sa maman avant d'enlacer ses jambes. Garrett n'avait pas le temps d'avoir la moindre onces de sentimentalité, il fallait faire vite.  Il écouta ce que disait Philaé .. Jeremiah .. Cet homme était des plus respectable et Garrett le respectait déjà beaucoup. Il ne voulait pas le laisser seul mais d'un côté il devait rester pour Lilas et Philaé .. Il était le plus apte à les protéger si il restait des rôdeurs à tuer. Cruel dilemme mais il devait rester et protéger les filles. Bizarrement il savait que Jeremiah revenait, c'était un véritable survivant.

D'accord je fais ça, fais gaffe il y a peut-être encore deux ou trois petit rôdeurs. Tu te dépêche ne traine pas. On se casse dans 3 minutes à tout casser on prends la Jeep et on retrouve Jeremiah. Je refuse que cet homme meurt pour nous sauver.. Sa méfiance et ses blagues envers me manquerait trop. Si il y a le moindre soucis hurle et j'accoure. Je ne quitte pas cette maison sans toi et la petite et c'est sans discussion.

Il se mit à vider un sac à dos de la chambre. Il couru dans les escaliers, il s'empressa prenant tout ce qui lui passait sous la main. Les boites de conserves et les bouteilles d'eau en particulier. Il faisait partit d'un tout maintenant, il ne devait pas fuir. Il devait se prouver à lui même qu'il était apte à survivre avec des gens. Il avait tellement laisser derrière lui, dont une petite fan qu'il avait rencontré dans un camp. Elle avait été sa seule amie dans l'ancien camp, elle devait avoir entre 14 et 15 ans. Pourtant il avait fini par laisser son amie et partir il se sentait comme un homme dangereux, une malchance portait sur lui. Il ne voulait plus être vivant là où la mort laissait sa marque. Il secoua sa tête ne voulant pas sombrer dans le pessimiste, il n'y avait pas de temps pour ça. Il prit ce qu'il fallait " Ok Philaé on dégage de là et on file retrouver Jeremiah .. Je veux pas le laisser devenir un martyr". Dans sa phrase, rien d'arrogant. Il avait juste un respect profond pour cet homme qui semblait faire passer la vie des autres. Il fit un signe à Lilas pour lui montrer qu'il allait bien et il fut content de voir qu'elle allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 14:47


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Mais quel plan absolument foireux ! Un plan foireux qui réduisait Lilas à attendre dans cette foutue Jeep. Et a bouffé le peu d'ongles qu'elle avait. Elle était loin de l'époque où elle cherchait le vernis à ongle le plus clinquant pour faire rager son père. Ce qu'elle lui manquait cette époque. Elle surveillait donc l'arbre en continuant à s'angoisser pour Jeremiah. Quand Philaé commença sa descente de l'arbre, elle écrase la pédale d'accélérateur pour se mettre au niveau de la rousse. Elle abaissa la vitre pour lui parler. Mais la pluie s'engouffrait déjà. La portière ouverte aussi laissait l'eau éclaboussé le fauteuil. « Grimpes, dépèches. » Mais Philaé semblait avoir un autre plan en tête. « Je dois la retrouver, laisse le moteur tourner, je me dépêche. » Mais ce plan était tout aussi foireux que celui de Jeremiah. Mais il leur arrivait quoi à tous là ! Mais la rouquine ne lui laissait même pas le temps de répliquer, elle tournait déjà les talons. « Philaé ! » Deuxième fois qu'elle prononçait le prénom de l'un de ses compagnons de route avec frustration. Ils voulaient tous la rendre folle, elle ne voyait pas d'autres explications. Elle asséna un coup dans le volant alors que Philaé s'engouffrait dans la maison. Elle poussa un long soupir avant d'enclencher la marche arrière pour se mettre au niveau de la porte d'entrée. Dans le but d'être prêt à décamper le plus vite possible. Toujours prête, à croire qu'elle devenait un satané scout. Et cette idée lui faisait grincé les dents.

Les minutes s'écoulèrent et lui semblèrent être des heures. Ses ongles n'étaient plus qu'un vieux souvenirs et elle ne voyait toujours Jeremiah. Mais si au moins cette pluie pouvait se calmer, elle pourrait peut-être y voir mieux. La porte de la maison s'ouvrit enfin. Garrett, Philaé et Skye se montrèrent enfin. Une pointe de soulagement la traversa quand Garrett lui fit un signe de la main. Il s'était occupé de Skye apparemment. Elle savait qu'on pouvait compter sur lui et apparemment, Philaé pouvait enfin s'en rendre compte. « Grimpez, grouillez-vous. Faut qu'on retrouve Jeremiah avant que ce crétin se fasse tuer en jouant le héros. » Elle leur laissa juste le temps de grimper à l'arrière de la voiture et d'attacher Skye dans son siège auto, qu'elle démarrait déjà en trombe dans la direction qu'avait prise Jeremiah en sortant de cette fichue fenêtre plus tôt.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 15:43


Rain, rain, rain...
Lilas, Philaé, Garrett & Jeremiah
Il pleuvait comme rarement je n'avais vu pleuvoir. Des cordes d'eaux s’abattaient, sans prendre le temps de s'arrêter quelques secondes, si bien qu'en à peine une minute j'étais trempé jusqu'aux os et dégoulinant. Il faut dire que dans la panique, je n'avais pas pris le temps de mettre une veste. J'étais dans la même tenue que celle que j'avais adopter pour traîner dans la maison, un jean et simple t-shirt et je me félicitais d'ailleurs d'avoir eu la présence d'esprit de garder mes chaussures lorsque je m'étais étendu sur le lit quelques heures auparavant.

J'avais à peine lancer un regard à Philaé, en haut de son arbre. Celle-là, elle allait m'entendre ! Mais pour le moment, en réalité, je me concentrais sur ma tâche. Ils étaient un petit groupe à s'être amassés sous l'arbre, une dizaine environ, et puis il y avait ceux qui traversaient encore mollement la rue...si bien qu'a force de cris et de coups de feux, c'est plus d'une petite vingtaine qui se tournèrent vers moi, avides de chair fraîche et c'était bien la première fois que je les maudissais d'être aussi lents. Je n'avais qu'une hâte, pouvoir les éloigner d'ici, pour enfin m'en débarrasser et remonter dans la Jeep pour dégager d'ici avec tout le monde, du moins je l'espérais. C'est bien pour cette raison que je redoublais dans mes hurlements. Je criais aussi fort que je le pouvais, à m'en casser la voix pour presser ces monstres de m'approcher et en désespoir de cause, j'en vins même à m'entailler le bras et à l'agiter en avant, laissant un filet de sang se mélanger à l'eau sur le sol. Je ne savais même pas si dans ces conditions, ils pouvaient sentir l'odeur du sang frais mais il fallait à tout prix qu'ils viennent vers moi...surtout lorsque j’aperçus une silhouette s'éloigner de la Jeep pour entrer dans la maison. C'était Philaé, à tous les coups ! Elle voulait sûrement récupérer Skye. « Mais c'est pas vrai ! » murmurai-je alors en deux cris et un coup de feu.

Mon manège dura dix bonnes minutes. Quand finalement je fus certain d'avoir capter toute l'attention, je me mis à reculer plus rapidement, puis à courir, passant de porte en porte dans la rue pour tenter de les ouvrir. Certes, c'était loin d'être prudent...mais je ne cherchais pas à me cacher. Je cherchais maintenant à m'en débarrasser. Il me fallut faire quelques centaines de mètres, avant de trouver une maison dont porte céda sans que je n'ai besoin de l’abîmer. Je m'engouffrais alors à l'intérieur en courant, et toujours en hurlant pour les inciter à me suivre. J'entrais dans la cuisine, tapant dans les poêles et les casseroles pour les faire tinter bruyamment et alors que le premier rôdeur faisait son apparition, je me dirigeais très vite vers la porte du jardin à l'arrière tout en appuyant sur mon bras pour le faire saigner...et constatant alors que le sang avait déjà arrêter de couler. En désespoir de cause, je m'entaillais alors à nouveau, la paume de la main cette fois avant de mettre un peu de mon sang par terre, près de la porte de sortie et sur les murs, puis je sortis refermant derrière moi et laissant ces créatures se délecter de l'odeur de mon hémoglobine. Le froid se rappela alors à moi, je soufflais un instant avant de regarder autour de moi. Le jardin était fermé. Entouré d'une clôture et la seule sortie était une partie du grillage abîmé, un trou dans lequel il me fallu me faufiler rapidement. Je sentis le grillage m'érafler le dos, déchirer mon t-shirt et une grimace vint se peindre sur mon visage alors que je m'extirpais enfin de ce mauvais pas.

J'étais à bout, essoufflé. Mais il fallait encore que je rejoigne la jeep et les autres. Je fis alors quelques pas pour rejoindre la rue, et je me mis à tituber, épuisé, dans la direction où se trouvait la maison dans laquelle nous avions passé quelques beaux jours. Je ne voyais rien, avec cette pluie, je n'entendais rien non. J'étais trempé, dégoulinant et sale, et pour le moment, je ne rêvais que de pouvoir enfin me remettre à l'abri. Je me stoppais dans ma lente progression, en entendant un bruit lointain qui m'apparut être le moteur de ma jeep. Je m'approchais alors de la route, sans doute un peu trop d'ailleurs puisque bien vite...je me retrouvais planté au plein milieu de la chaussé à fixer droit devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Ozalee Mc Carthy
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 249
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 20:50

Rain ! Rain ! Rain !
Jeremiah & Lilas & Garrett & Philaé

Il ne m'avait fallut que quelques minutes pour rejoindre le rez de chaussé ou comme promis Garrett m'attendait nerveusement. J'habillais la petite, elle était déjà mouillée après que je l'ai porté pourtant je voulais éviter qu'elle soit trempée, je ne pouvais imaginer comment nous serions embêtés si jamais elle venait à tomber malade. J'aurais été bien incapable de la soigner, pas dans ce monde, d'ailleurs, je tentais d'éloigner toute les maladies à venir, bénigne avant les rôdeurs, mais qui pouvait me l'enlever à tout moment. Je tendis mes sacs à Garrett et lui fit signe de tête, j'étais prête. Il me saisit par le bras et alors que je tenais Skye contre moi, il me guida jusqu'à la Jeep, j'installais rapidement la petite et soufflais alors pour la première fois depuis ce qui me semble des heures. Lilas avait démarrer en trombe et je m'inquiétais alors sérieusement pour Jeremiah. Je savais qu'il n'allait pas apprécier ma manière de faire, mais je m'en fichais, je ne voulais que retrouver Skye et puis nous étions en un seul morceau, enfin, je l'espérais en tout cas. Je pris alors la main de la petite la serrant doucement entre mes doigts, en essayant ainsi de trouver un peu de chaleur alors que j'étais glacée. Lilas ? Tu peux mettre du chauffage s'il te plait ? Je frissonnais, mes dents claquaient et pour une fois je fus heureuse de la proximité de Garrett, je sentais la chaleur qui émanait de lui.

Le stress de l'absence de Jeremiah dura quelques minutes, jusqu'à ce qu'il apparaisse au dernier moment à cause du rideau de pluie, au bord du trottoir, je soupirais doucement, soulager de voir qu'il allait bien. Lilas s'arrêta et le jeune homme se laissa tomber dans l'habitacle. Sans un mot et sans dispute, Lilas redémarra en trombe et se mit en tête de laisser plusieurs kilomètre entre nous et cette maison qui n'avait plus rien d'un havre de paix. Le silence était tombé dans la voiture, tout le monde tentant de se remettre de ces émotions et savourant aussi la chaleur qui était en train de circuler dans la voiture, me réchauffant doucement. Je me tournais alors vers Garrett, m'éclaircissant la gorge. Merci, d'avoir veillé sur Skye. Je ... merci. Je réussis à lui sourire, comme Jeremiah, il m'avait sans le vouloir prouvé qu'il n'était pas un monstre voulant juste m'utiliser pour son plaisir, je devais vraiment apprendre à refaire confiance à ne pas chercher constamment le pire chez les hommes. J'observais le profil de Jeremiah, il avait la mâchoire serré, de toute évidence, il était en colère et je me doutais que j'étais la responsable, pourtant ce qui m'alerta le plus se fut sa main. Jeremiah tu saigne. Sans attendre, je me penchais pour prendre la trousse à pharmacie sous le siège, je sortis une compresse et voulu lui prendre la main pour commencer à le soigner.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 21:50

Garrett voyait tout ses rêves lui revenir de pleins fouet .. Ses mauvais rêves quoi .. La mort dans son plus grand moment et dans sa puls belle robe du soir. Il pencha la tête pour essayer de comprendre ce qui se passait. Tout remuait si vite, tout était chaos dans ce monde mais avec ce nouveau groupe adieu les soucis. Il avait foi en ce groupe, il savait qu'il irait loin avec eux du moins jusqu'à ce qu'il est un camp après si un jour il en trouvait un, on verrait le moment venu. Il prit une feuille dans son sac et le colla sur la porte avec l'un des couteau " Maison dépouillé passez votre chemin". Il prit les sacs et tira la main de Philaé. Vite il fallait faire vite, il prit la main de Philaé et tua un rôdeur qui passait par là. Il attendit que Philaé rentre avec la petite dans la voiture avant de refermé la porte derrière en la claquant. Il partit de l'autre côté et se trouva à côté de la rousse et de sa fille. Il acquiesa à la demande de chauffage, c'est vrai qu'elle avait besoin de se réchauffer, elle avait été certes folle mais cela ne retirait rien au courage qu'elle avait vu, franchement il avait été bluffé.

"Ce n'est rien.. Je n'ai fais que la premiére chose qui me passait par la tête .. J'aimerais dire que tu aurais fais la même chose pour moi mais j'en suis même pas sûr." dit il en rigolant pour la taquiner.

Il allait se permettre une petite blague de sa cuve personnelle quand soudain il vit un homme tombé au loin. Lilas démarra en trombe avant qu'il n'est attaché la voiture ce qu'il fit qu'il se cogna au plafond. Il frotta sa tête au moins le petit Jésus le punissait de la blague de mauvais goût qu'il allait faire mais qu'il ne dirait jamais. Jeremiah monta dans la voiture dans un état assez pitoyable tout saignant dans sa belle Jeep. Il se demandait comment il allait réagir à sa Jeep taché de sang quand il aurait son esprit remit en place. Il était sur la place avant et pour évitez que Skye s’inquiète, il se mit à jouer avec elle pour pas qu'elle remarque que Jeremiah saignait. Il s'amusait à lui faire des blagues qui ne faisait rire que les enfants de son âge comme caché son visage puis se montrer et faire un " coucou". Des jeux d'enfants dans un monde d'adulte voilà qui était ironique. Garrett jouait encore avec cette enfant, repensant qu'il aurait aimé en avoir un lui aussi ... avec Luna. Il ne laissa rien paraitre personne ne connaissait Luna. Elle était sa faiblesse dans ce monde et son souvenir lui rappelait que chaque jour il n'avait pas réussi à la protéger. Il tapota l'épaule de Jeremiah:

Merci pour tous Jeremiah on te doit tous une fière chandelle, j'ai une dette envers toi et je ne l'oublierais pas sois en sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is
Lilas Holden
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 96
☣ ICI DEPUIS LE : 21/02/2015

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1) Mer 8 Avr - 22:32


Philaé, Garrett, Jeremiah & Lilas
    rain, rain, rain

Plus elle avançait pour trouver Jeremiah, plus Lilas stressait. Elle n'aimait pas du tout ne pas savoir où il était. Et encore moins de ne pas savoir dans quel état. Elle serrait donc les dents, et avait les mains crispés sur le volant. Le silence qui régnait dans la voiture ne l'aidait pas non plus à se calmer. « Lilas ? Tu peux mettre du chauffage s'il te plait ? » La voix de Philaé la ramena au moment présent. Elle n'y avait même pas penser. Elle devait être morte de froid à avoir passé tant de temps sous la pluie. Elle même n'avait fait que courir de la maison à la Jeep mais celui lui avait suffit pour être tremper jusqu'aux os. « Oui bien sur. » Elle se redressa un peu, une main lâchant le volant pour tourner le bouton du chauffage. Elle le mit à fond. Skye aussi devait avoir froid. Mais bien sur, ils n'avaient même plus de couverture. Lilas se rendit compte qu'elle avait du aussi abandonner le peu de vêtements qu'elle avait dans la maison. Tout comme les quelques livres qu'elle avait réussi à amasser dernièrement. Puis finalement ils trouvèrent enfin Jeremiah. La pluie le lui avait bien caché, jusqu'à ce qu'elle soit trop proche de lui et dû pratiquement piller pour s'arrêter à son niveau. Il était véritablement dans un sale état. Chacune de ses blessure lui brisait un peu plus le cœur. Tout en décuplant aussi sa colère. Il s'était décidé à jouer les kamikaze sans en discuter avec qui que ce soit. Pire, il l'avait tout simplement laissez comme ça, sans chercher plus loin. Elle serra les mâchoires, se retenant de lui crier dessus. Ce n'était pas le moment. Ni le lieu.

Ils roulèrent un moment en silence, Lilas voulait mettre le plus de distance entre cette maudite maison et eux.  Et tout le monde semblait encore en train de digérer ce qui venait de se passer. Ce fut la rousse qui brisa le silence. « Merci, d'avoir veillé sur Skye. Je ... merci. » Lilas jeta un rapide coup d’œil dans le rétroviseur pour voir le visage de Philaé. Au moins, cette catastrophe aura permis à la rousse de voir que le musicien n'était pas un monstre, au contraire. « Ce n'est rien.. Je n'ai fais que la premiére chose qui me passait par la tête .. J'aimerais dire que tu aurais fais la même chose pour moi mais j'en suis même pas sûr. » Au moins, ils pouvaient parler maintenant. C'était toujours ça. Cela allait rendre la cohabitation plus facile, même si Garrett ne cessait de dire qu'il allait partir. Lilas n'était pas vraiment prête à le voir partir. Elle appréciait trop sa compagnie pour ça. « Jeremiah tu saigne. » Lilas crispa un peu plus la mâchoire. Ses doigts se serrèrent davantage autour du volant, ses jointure devenant blanche tellement elle y mettait de force. Elle s’efforçait de garder son regard devant elle, mais c'était dur quand on lui rappelait le sujet de sa colère à tout bout de champ. « Merci pour tous Jeremiah on te doit tous une fière chandelle, j'ai une dette envers toi et je ne l'oublierais pas sois en sûr. » Et voilà que Garrett s'y mettait. Personne ne voyait le côté complètement stupide de son plan. « Nan, mais arrêtez tout les deux ! Il s'est jeté en plein dans la fausse au lion et vous, vous le félicitez et êtes carrément au petit soin pour lui. Ouvrez-les yeux deux secondes. » Sa colère était dirigé vers Jeremiah à la base, mais finalement, ils allaient tous en prendre pour leur grade. « Ça suffit de jouer les héros comme ça ! Tout ce qu'il a fait c'est manqué de crever en nous laissant nous faire un sang d'encre. » C'était bien son inquiétude qui prenait le dessus. Même si elle était soulagée de l'avoir retrouvé, il fallait bien qu'elle parvienne à faire sortir son surplus émotionnel d'une manière ou d'une autre. « C'est valable aussi pour toi Phi ! C'est beau les actions héroïques, mais tu as un peu penser à ceux que tu risquai de laisser derrière toi. J'ai enterré mes deux parents et je suis sure que ce n'est pas ce que tu veux pour Skye ! » Elle se rendit alors compte que finalement elle pleurait. Une larme solitaire glissait le long de sa joue. Elle l'essuya d'un geste sec avant de finalement se rabattre sur le côté et d'arrêter la voiture. Sans hésiter elle se tourna vers Jeremiah et tapa son épaule, tant pis s'il l'avait mal, il l'avait mérité. « Me refait plus jamais un coup pareil ! Tu m'entends ? » Elle venait de péter les plombs bien comme il le fallait et elle se sentait enfin mieux.

___________________

    I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals. I’m breaking in and shaping up. Then checking out on the prison bus. This is it the apocalypse. I’m waking up I feel it in my bones enough to make my systems blow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

My name is
Contenu sponsorisé
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1)

Revenir en haut Aller en bas

Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Rain, Rain, Rain. ♦ Philaé, Lilas, Garrett. (Intrigue1)
» [Mission] Purple rain, Andreas rain [PV Idalienor] [Terminé]
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Rps.
-