AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

My name is
Death
and i'm trying to survive
☣ MESSAGES : 102
☣ ICI DEPUIS LE : 17/02/2015

MessageSujet: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Jeu 19 Mar - 20:48


“ Bacon's Castle ”

Voilà quatre jours que l'ouragan « Mia » est passé par la Virginie. Le château en lui même, à finalement bien tenu le coup, malheureusement il en est tout autrement pour les dépendances de fortune, les étables, le potager et plus grave .. pour les barricades. Ces dernières sont en parti effondrées par endroit, et même si pour le moment elles sont encore debout et protègent toujours le château, cette sécurité ne durera pas bien longtemps si elles ne sont pas vite réparer. Malheureusement … les travaux vont être difficiles et dangereux sous cette pluie parfois violente et vous manquez cruellement de matériel.

De même, les potagers prennent l'eau, et les étables s’inondent mettant en danger les récoltes et les animaux. Il faut fortifier les cabanes, récolter ce qui peut l'être et protéger le reste au possible. Maintenant, il faut s'organiser !

Ce sujet est réservé aux membre du Camp de Bacon's Castle. Vous pouvez y participer comme bon vous semble, sans respecter d'ordre précis. Les missions des membres du camps seront donc de réparer au maximum les clôtures avec les moyens du bord, de s'occuper des animaux et des récoltes et de rentrer ce qui peut-être rentrer. Le PNJ Death, interviendra de temps à autre pour vous apporter un peu d'action ! Vous pouvez ouvrir vos propres sujets, surtout pour les personnages qui décideront de s'aventurer dehors, néanmoins, merci d'en avertir le staff afin que nous puissions suivre au mieux votre progression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dealwithdeath.forumactif.org
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Ven 20 Mar - 20:03


Intrigue 1 ; Dame Nature s'en mêle !
Bacon's Castle
Elle était passée, enfin. Cette fichue tempête avait disparue comme elle était venue et je devais bien avouer que j'avais eu la frousse ! Je n'aurais pas voulu être en dehors de ces murs, lorsque les vents violents avaient frappés, dévastant tout sur leur passage. Nous étions tous restés à l'intérieur et j'avais pu lire l'inquiétude sur le visage de Max et Gabriel, lorsque je les avaient croisés au détour d'un couloir. Il suffisait de regarder par une fenêtre, pour comprendre ce qui pouvait les inquiéter autant. Les clôtures avaient commencées à prendre cher, les fortifications faites de bois, de pierres et de gravats avaient commencées à céder sous l'assaut des vents et par endroit, les remparts qui nous protégeaient de l'avidité des rôdeurs avaient montrer de gros signes de faiblesse. Maxwell avait décréter qu'une fois la tempête passée, il allait sûrement falloir faire une ou deux sorties afin de combler les parcelles de cultures qui n'avaient pas survécus au vent et aux pluies, de plus il allait falloir trouver un peu de matériel pour faire les réparations nécessaires aux clôtures, sans quoi d'ici une semaine ou deux...elles s'écrouleraient sûrement par endroit selon lui. Cette pensée m'avait fait froid dans le dos et depuis, je ne pensais qu'à une chose : voir tout ça réparé pour dormir enfin tranquille.

Oui mais voilà...la tempête était maintenant loin et depuis quatre jours, la météo s'acharnait. La pluie tombait sans relâche et des trombes d'eau s’abattaient sur les jardins, inondant le potager mais aussi les étables où les animaux avaient été mis à l'abri. De plus, les réparations étaient depuis sans cesse repoussées, laissant nos remparts à la merci des assauts du temps qui mine de rien, faisaient des ravages. Il fallait faire vite, d'après ce que j'avais entendu, histoire de faire en sorte que les dégâts ne deviennent pas irréversibles et pourtant, rien ne bougeait. Cette pluie rendait toute opération tout bonnement impossible et les jours défilaient, sans que personne n'ose mettre un pied dehors pour prendre le risque d'escalader les murs pour y faire quoi que ce soit et c'était compréhensible. J'avais une seule fois mis le nez dehors, pour couvrir quelques cultures et en moins de dix minutes, j'étais rentrer trempée jusqu'au os et grelottante.

Assise dans la grande salle, dans un fauteuil d'époque plutôt confortable, je n'avais pas dis un mot. Il y avait pas mal de monde, ici aujourd'hui et même si c'était plus ou moins toujours le cas durant les repas, je ne me souvenais pas avoir assister à un tel rassemblement au beau milieu d'une matinée. Max, était assit avec Gabriel, Isaiah et Abbigail, pas loin de moi, les échos de leur discussion se perdaient dans le brouhaha infernal que produisait la foule de personnes amassée ici et à vrai dire je n'en avais que faire. Pour une fois, je ne les écoutais pas. Je connaissais le sujet qui les occupaient et je n'étais pas certaine d'avoir envie d'en entendre plus au sujet des risques d'invasion qui menaçaient de nous tomber sur la tête. Cet endroit était devenu mon refuge, je n'avais aucune envie de le voir disparaître et pourtant … cette pluie, cette fichue pluie continuait inlassablement de tomber, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Mar 24 Mar - 23:12


 
❝Dame Nature s'en mêle.❞

 Bacon's Castle
On peut dire que j'avais eut de la chance, j'étais rentré à temps avant que les choses ne dégénèrent et j'aurais été dans une sacré panade si j'avais tarder d'un jour ou deux. En effet, le lendemain de mon retour, le temps s'était gâté, le surlendemain, il s'était à pleuvoir et dans la nuit l'ouragan était arrivé. Nous avions de la chance, les murs du château était solide et mis à part des dégâts mineurs nous n'avions pas à nous inquiéter de notre maison, non ce qui nous faisait trembler quatre jours après la fin de la tempête, était cette pluie qui ne voulait plus s'arrêter, qui nous empêche depuis lors d'effectuer les travaux sur la clôture et pire qui pourrait mettre en danger nos animaux, nos récoltes et nos vies. J'étais maintenant dans la grande salle qui était bondé, tout le monde venait ici en attendant que le temps se calme, je n'étais pas en compagnie d'Eden, mais avec les membres du conseils et le moins que l'on puisse dire c'est que nos avis divergeait. Il faut rester enfermé, les murs et les portes tiendront, il suffira de tuer les rôdeurs une fois la pluie terminé. Je regardais AJ sans bien comprendre, elle qui prenait les problèmes à bras le corps, elle semblait fuir celui-ci. Je restais silencieux alors que Gabe et Max tentaient de se mettre d'accord, de trouver une solution miracle qui n'existait pas et soudain je soupirais las. Je vais aller faire le tour des murs. Personne n'était encore réellement sortie et il était peut être possible de réparer un minimum sous la pluie en attendant le retour du soleil.

Je ne leur demandais pas leur avis, ils le savaient bien, j'avais pris ma décision et il allait falloir maintenant que je l'expliquer à la seule personne capable de me faire changer d'avis. Après un signe de tête, je les quittais et m'avançais vers elle, elle était là dans un fauteuil, elle avait encore les cheveux humides et avait du sortir un moment pour s'assurer que les animaux allaient bien ou pour tenter de sauver un peu de nourriture. Je m'accroupis devant elle posant doucement ma main sur sa cuisse. Eden ! Je savais qu'elle n'allait pas aimer, je savais qu'elle allait tout faire pour que je change d'avis pourtant, je savais surtout qu'il fallait sortir, pour avoir une idée exacte des dégâts des murs, même si nous manquions de visibilité. Car l'idée qu'elle sorte et tombe sur un rôdeur, que je ne sois pas là pour l'aider et que je me retrouve alors de nouveau seul m'était insupportable. J'étais peut être égoïste, mais je ne pouvais pas faire autrement. Je vais aller faire le tour de propriété, je dois savoir où on en ai et m'assurer qu'il n'y a pas de brèche. Nous pourrions être en grand danger si aucun de nous ne sort. Je me redressais alors pour l'embrasser, je ne pouvais pas déchiffrer son visage, je ne savais pas comment elle allait prendre l'information, mais je ne savais qu'une chose, j'avais peu de temps avant que le manque de luminosité rende la sortie encore plus dangereuse. En attendant je ne veux pas que tu sortes ok. S'était idiot comme réflexion, pourtant, j'aurais l'esprit beaucoup plus tranquille de la savoir à l'abri à l'intérieur.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Mer 25 Mar - 12:31






Dame Nature s'en Mêle
feat Bacon's Castle Group






Les morts et le chaos nous font rapidement oublier la vie d'autrefois. Courir, fuir, piller, deviennent des obligations, nous devons faire ce qu'il y a à faire pour survivre à ce nouveau monde que nous ne connaissons pas, que nous  découvrons chaque jour qui passe.  Les morts se relèvent, dévorent les vivants, les amis et les voisins deviennent ces créatures, tente de nous dévorer, pourrissent sur place nous dévoilant en un sens la beauté de la nature, la décomposition du corps tel qu'il devrait être sous terre pour alimenter le cycle naturel de la vie, mais c'est bien loin de tout cela malheureusement.
Quant on vis dans un monde tel que le notre on oublie vite nos préoccupations d'autrefois. Combien j'ai sur mon compte ? Je devrais aller chez le coiffeur ? Et si je me faisais une manucure ? Quelles sont les nouvelles du monde ? Quel temps fera t il demain...
Ce sont des choses assez stupide en soit et nous n'en avons que faire aujourd'hui de tout cela, du moins, pour toutes sauf pour le temps. C'est une chose qui nous intéresse toujours, mais sur lequel nous n'avons plus la moindre prise. Autrefois nous savions à l'avance le temps qu'il ferait, on tentait de prévoir le soleil et la pluie, les tempêtes étaient annoncée avec une avance qui nous permettait de prévoir et préparer mais aujourd'hui...nous n'avions plus qu'à subir la chose.
C'est ainsi que la tempête ou Ouragan Mia s'était abattu sur nous, nous enfermant dans notre château, impuissant face à la nature, obligés d'attendre que cela passe, observant les vents et la pluie s'abattre sur le monde et nous inquiéter pour nos barrière et clôtures qui semblaient souffrir de tout cela. Pourtant, nous avons survécu à tout cela, nous avons réussi à passer la tempête, à nous occuper en restant groupés dans la grande salle discutant, jouant aux cartes ou autre jeu que l'un ou l'une de nous avait eu l'idée de prendre dans une maison pour les longues soirées d'ennui. J'avoue que faire un Monopoly dans cet apocalypse serait plus que drôle, mais nous n'avons pas encore trouvé, alors nous nous contentons de jeu de carte ou d'échec, ce qui est tout aussi bien. Pourtant la météo continué de nous occuper l'esprit.
La pluie ne cessait de tomber depuis quatre jours sans discontinuer , commençant à noyer les potager, empêchant les réparations sur les barrières, mettant en danger les animaux. Le grand conseil ne cessait de discuter sur la marche à suivre, certains voulant agir, d'autres attendre et je ne savais pour ma part que faire réellement, bien que j'écoutais d'une oreille leur conversation, tentant de mettre sa pattée à Elsa aux échec. Finalement, Isaiah se proposa de sortir, de vérifier les murs et je sentais qu'il était temps de bouger, qu'il fallait effectivement faire quelque chose et que si il sortait, je sortirais.  Je posais ainsi une bise sur le front de ma sœur avant de quitter le jeu, avançant vers Gabriel à qui je confiais la charge de la surveiller et de l’empêcher de sortir du château avant de rejoindre Isaiah qui parlait semblait en pleine discussion avec Eden

« Désolée de déranger, Isaiah, je sors avec toi ! Pas la peine de dire non ou autre, je sors ! Il faut vérifier les potager sinon on n'aura plus rien à manger d'ici peu ! »


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Mer 25 Mar - 19:37


Intrigue 1 ; Dame Nature s'en mêle !
Bacon's Castle
C'est incroyable comme une chose, autrefois aussi anodine que la pluie, peut tout à coup nous fasciner. Assise dans cette chaise, tentant de me réchauffer, de me sécher, mon regard est fixé sur la vitre que l'eau martèle bruyamment. Cette situation m'inquiète, tout simplement parce que j'ai encore une fois fais l'erreur de m'attacher. Je me suis attachée à ce château, je me suis attachée à Max, à Gabe et même à Abbigail, je me suis attachée à Carrie et surtout, à Isaiah. Je ne parviens donc pas à chasser la peur de mon esprit, la peur de voir l'une de ces personnes risquer ou perdre sa vie, je ne connais que trop bien la douleur de perdre des êtres chers et il est désormais hors de question pour moi de me laisser atteindre encore une fois sans réagir. Une fois oui, deux fois...pourquoi pas. Mais pas trois fois, jamais.

Entendre mon prénom me fit brusquement sursauter, je relevais alors les yeux pour voir Isaiah, là devant moi agenouillé, une main posée sur ma cuisse. Son regard me fait brusquement peur, je dois dire. Cet air déterminé, je ne le connais que trop bien et je n'aime pas particulièrement le voir se peindre sur son visage. D'ailleurs, mes craintes se confirment lorsque sa voix résonne à nouveau. Il va sortir. Il veux faire le tour du domaine pour vérifier qu'aucune brèche n'ait finalement réussie à se former. J'arque un sourcils, avant d'ouvrir grand les yeux lorsqu'il me demande de rester ici. De ne pas sortir. De rester à l'abri. Ce n'est pas le première fois, non. C'est en faite la seconde fois qu'il s'adresse à moi de cette façon, la seconde fois qu'il prend des risques en me demandant de me terrer dans un trou comme un pauvre petit animal fragile. D'ailleurs, les souvenirs de cette première fois qui me reviennent finissent par me donner la nausée. Cet idiot est blessé et il veut quand même jouer les héros. Ma bouche s'entrouvre alors, prête à lui sortir ma façon de penser lorsque Carrie intervient, s'excusant de son interruption, elle semble décider à suivre le mouvement et à sortir elle aussi pour les potagers de son côté. Ils sont tous devenus fous … c'est la seule explication qui me vient à ce moment présent. Pourtant, c'est sur Isaiah que mon regard reste fixé. Étrangement, c'est à lui que j'en veux le plus de vouloir à nouveau se lancer dans quelque chose en me laissant à l'écart … et cette fois c'est hors de question. « Hors de question. » Ma voix est tranchante, débordante de colère sans doute. « Ça va pas, ou quoi ? Tu arrives à peine à te redresser sans grimacer et tu veux aller tranquillement faire le tour comme si de rien n'était ? » Finalement, ça lui ressemblait bien. Je connaissais son implication dans cet endroit, je savais à quel point il tenait à l'intégrité de ce château, je savais que perdre cette place serait un coup dur et qu'il était prêt à tout pour se rendre utile et pour protéger la population qui vivait ici … et d'ailleurs, ce n'était pas ça le plus grave. « Et puis, tu me demandes de rester là, en plus ? Tu me demandes encore une fois de rester à l'écart ? Comme si une fois ça suffisait pas ! » Il était là, le soucis. Tout le monde ici s’efforçait de me garder en sécurité, de me garder ici, enfermée rien que pour me protéger. Pourtant, j'avais su me débrouiller pendant cinq années dehors, sans mourir. J'étais tout à fait capable de me battre, de me défendre et de me protéger toute seule, de plus, je n'avais aucune envie de perdre l'homme que j'aimais une seconde fois rien que pour que ma vie soit épargnée. Je me levais alors, rabattant la capuche de mon manteau de pluie sur mes cheveux humide et le refermant totalement. « Et toi ! » m'exclamai-je alors en me tournant vers Carrie. « Comme si tu pouvais t'occuper du potager entier toute seule. » Je soupirais alors lourdement. Hors de question que je reste là. Ils voulaient sortir ? Très bien, mais pas sans moi. Je plaçais alors mon couteau à porter de main afin de pouvoir le saisir rapidement en cas de besoin. « Je vais venir t'aider à couvrir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Ven 27 Mar - 14:20


 
❝Dame Nature s'en mêle.❞

 Bacon's Castle
Je savais que la conversation allait être difficile et je vis à son regard que ce que j'étais venue lui annoncer était loin de lui plaire. Elle aurait peut être put me dire les choses calmement, mais au même moment Carrie arriva pour annoncer qu'elle me suivait, que nous devions aussi nous assurer que le potager n'était pas trop abîmé et je m'étais contenté de hocher la tête. La voir risquer sa vie ne me plaisait pas plus non plus, mais je ne pouvais pas l'en empêcher. Eden pris la parole et je me rendis compte que j'avais été maladroit et surtout que je ne pouvais en aucun cas non plus lui dicter sa conduite une fois de plus. Elle était en colère, au cours du mois passé ensemble, j'avais appris à reconnaître ces expressions et plus encore maintenant et ce que je voyais était de la colère, de la déception, mais aussi de la tristesse. Alors qu'elle parlait d'une voix de plus en plus sèche, je tentais de voir pourquoi elle s'était énervé à ce point. Elle devait se douter que malgré mon bras, j'allais tout faire pour assurer la sécurité de l'endroit. Pour assurer sa sécurité, certes, je me doutais qu'elle ne serait pas contente, mais pas à ce point tout de même. J'analysais alors ma dernière requête au moment où elle aborda le sujet, je réalisais alors la portée de mes paroles, je lui avais comme la dernière fois demander de se cacher en me laissant risquer la mienne, cela ne nous avait pas été favorable et je me rendis compte qu'il était impossible qu'elle laisse cela se reproduire, d'ailleurs à bien y réfléchir, je n'avais pas tellement envie de la laisser derrière moi. Eden ! mais elle ne me laissa pas en placer une, au contraire, elle se tourna vers Carrie, la pauvre n'avait rien demandé, elle voulait faire de son mieux pour aider et Eden dans sa colère après moi s'en prenait à elle. Elle se rendit alors compte qu'elle avait dépassé les bornes ou alors elle s'était calmé, mais elle mit sa capuche et décida de nous suivre. Je soupirais lourdement avant de me tourner vers Carrie. Carrie, tu veux bien aller préparer les armes et le matériel ont te rejoins dans l'entrée dans quelques minutes. Je ne voulais pas sortir à l'extérieur avec cette tension entre nous, je devais discuter avec Eden, mais s'était un discussion privée. Je souris à Carrie qui finie par faire demi-tour pour préparer notre sortie.

Pendant ce temps, je saisis la main d'Eden avec un petit sourire penaud. Hey! Viens par là toi. Je l'attirais à moi, Certes tout le monde devait être au courant de notre relation, même si nous n'avions jamais vraiment officialisé les choses, le faite qu'elle passe ces nuits dans ma chambre, laissait peu de place à l'imagination. Pourtant, là dans la salle commune, je passais mes bras autours de ces hanches la collant à moi. Je pense que cette fois il n'y avait plus aucun doute possible, elle était ma petite amie et je n'avais d'yeux que pour elle. Je ne suis qu'un idiot tu veux bien me pardonner ? Elle était en colère, je le savais, mais je tentais de capturer son regard, je me sentais vraiment con d'avoir proposer ça, de ne pas avoir pris le temps de réfléchir et de me rendre compte à quoi je nous renvoyais quand je lui demandais de rester loin de moi, de se cacher. Elle m'évita un instant pourtant, bientôt, je réussis à enfin voir ces yeux, ces si beaux yeux qui chaque fois me faisait craquer. Je lui souris tendrement, avant de me pencher et de capturer ces lèvres, je me faisais pardonner avant de reculer un instant plus tard. Laisse moi recommencer s'il te plait ! Eden, je dois faire le tour des installations et je ne serais tranquille que si tu venais avec moi. En faite il était là le soucis, je ne voulais pas qu'elle risque sa vie, mais je ne pouvais pas l'avoir loin de moi du coup il était effectivement plus sage qu'elle reste prêt de moi et couvre mes arrières plutôt que de sortir sans être totalement dans ce que je fais car je m'inquiétais pour elle. On va rejoindre Carrie ?
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Mer 8 Avr - 20:32






Dame Nature s'en Mêle
feat Bacon's Castle Group






Les querelles d'amoureux n'ont jamais été mon fort! je n'aimais déjà pas cela lorsque le monde était monde, alors aujourd'hui, avec plus de la moitié de l'humanité transformée en démon avide de chair et de sang, je ne peux tout simplement plus les voir. Est ce le fait que je trouve cela parfaitement futile dans le monde ou nous vivons ou est ce une simple jalousie de n'avoir moi même personne pour me chamailler avec, pour avoir peur pour moi ? Certes j'avais ma soeur, mais une femme est une femme et même en ces temps triste et vide de sens, je garde des envies, des besoins. Il y a cinq années de cela, j'avais vu mon fiancé Aiden, déambuler dans les rues de notre ville, le visage bleme, le cou a demi arraché, le visage couvert du sang d'une des personne qu'il avait dû détruire. Je n'avais plus ressenti d'attirance ou d'envie amoureuse depuis ce temps et pourtant aujourd'hui en voyant combien les attentions d'Eden et d'Isaiah me touche, je ne peux m'empecher de me dire que finalement c'est pas si mal que ça d'avoir une personne sur qui compter.

Laissant ainsi Eden fulminer, parlant d'un ton que je ne lui connaissais que peu, je me sentais idiote. Entre Isaiah qui venait de revenir et prenait de grand risque et Moi qui tentait d'aider sans réellement savoir trop bien que faire, je ne pouvais que lui donner raison la tache que je voulais me donner serait difficile à effectuer pour une personne seule mais que puis je faire d'autre ? Ma sœur ne peut pas sortir, elle tomberait malade ou se ferais dévorer si l'un de ces marcheurs décharné venait à passer la barrière. L'infirmière à la con semblait être trop bien devant son feu à se faire dorer les miches, Max était vieux et Gabriel...il semblait vouloir protéger nos arrière, faire du château un bon lieu de replis imprenable protéger ceux qui resteraient dedans. Que faire d'autre alors que de nous laisser y aller ? Nous n'étions pas si nombreux que cela après tout, un petit groupe pour un grand château.

Eden ayant fini sa tirade je gardais le regard bas, comme une enfant qu'on viendrait de gronder et pris l'occasion offerte par Isaiah pour partir loin de leur dispute et préparer l'équipement. Rien de bien compliqué au final, des poncho de pluie récupérer dans un magasin abandonné, nos armes respective, à distance et corps à corps, puis des lampes-torche car qui sais si nous parviendrons à voir correctement là dehors. Je prenais en plus de cela du matériel pour le jardinage, une bèche et une protection pour les denrées. Que je puisse les couvrir et creuser autour du potager pour laisser l'eau s'écouler et ne pas noyer ainsi nos cultures. Leur discussion semblant être terminé je les laissaient me rejoindre leur passant à chacun leur équipement alors qu'Elsa était en train de gueuler tel un putois que je ne devais pas y aller et la laisser seule. Heureusement que Gabriel la retenait sinon je ne sais pas comment j'aurai pu m'arracher à ses bras. Je lui lançait un petit sourire plein de tous ces sentiments que j'avais pour elle et une fois l'équipe prête, sortait sous la pluie sentant chaque goutte me fouetter le visage, le vent m’empêcher d'avancer comme je voulais et les grognements lointain des rôdeurs arrivaient à mes oreilles porter par ce même vent ennemi qui m’empêchait de bien discerner leur distance...il fallait faire vite maintenant.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Jeu 9 Avr - 21:45




Dame Nature s'en mêle

Ft Beacon castle Group

   

Et le quatrième jours, elle fût sauvée.
Le ciel s'était peu à peu obscurci et les nuages avaient dansé dans le ciel, la brise avait forcit et avait finit par obliger les enfants qui jouaient à l'extérieur à revenir rapidement auprès de leurs parents. C'est inquiet que les survivants de la grotte ont tendu l'oreille et on renforcé les faibles barricades. Les chasseurs avaient eu le temps de revenir au bercail avant que le déluge ne s'abatte.

Le monde d'avant n'était plus que ruine et c'est un peu démuni que les hommes devaient lutter contre les forces de la nature. Le camp extérieur fut ravagé en quelques instants, le fracas des arbres qui chutaient au sol et ce vent qui sifflait comme un train à grande vitesse. Il semblait arraché tous sur son passage. Assise en cercle les femmes priaient serrant les plus jeunes qui ne cessaient de pleurnicher face à la force dévastatrice des éléments. La pluie avait débuté lentement avant qu'elle ne tombe en trombe, la terre meuble s'arrachait et les infiltrations commencèrent à faire du dégât.

Les roches de la grotte suintaient et l'air sec s'humidifia, les maigres provisions commencèrent à pourrir le deuxième jour et le ciel refusait toujours de stopper sa fureur. Les couvertures et les linges propres commencèrent à sentir le moisie et l'air pur se vicia rapidement la petite dizaine de survivant se tassaient les un contre les autres pour obtenir un peu de chaleur supplémentaire. Si les jours semblaient s'en fin, la nuit fut encore pire quand une coulée de boue dévala la pente légère et vînt happer dans son sommeil les survivants.

Les cris et les hurlements retentir alors que les plus faibles périssaient de cette main invisible et divine. Billie tenait fermement son neveu contre elle, mais il y avait tellement d'agitation qu'elle le lâcha subitement bousculaient par des hommes qui ne voulaient qu'une chose survivre à cette unique nuit.
Billie apporta son aide et lutta encore plusieurs heures pour sauver ce qu'elle pouvait. Un sac à dos quelques barres de céréale et un sac de couchage, elle n'avait pu rien faire d'autre que subir. Elle se sentait désemparée face à la violence des éléments, elle s'accrocha aux racines se hissant tant bien que mal à la surface, le terrain de glaise rendait son escalade difficile et plusieurs fois elle chuta.

Ses vêtements couvert de boue elle se hissait pas à pas vers cette lumière vacillante, elle ne savait pas combien avait survécu, mais elle ne donnait pas chair de sa peau si elle n'arrivait pas à quitter ce tombeau de boue. Sa chevelure sombre collait à ses joues, elle sentait le froid la saisir et elle s'accrochait encore à l'espoir que son neveux avait pu fuir cette catastrophe. Elle lutta encore et encore c'est exténuée qu'elle arriva enfin à s'extirper de ce piège infâme ! Elle s'agenouilla quelques instants priant pour retrouver les siens et s'adressant à la sainte mère, elle pria pour l'âme de ses amis. Elle était faible et crasseuse et pourtant elle continuer de croire à cette entité invisible !

La petite croix dorée tanguait autour de son cou, elle se posa quelques instants alors que la pluie venait de reprendre, elle n'avait eu droit qu'à une légère accalmie et dans ce temps épouvantable , elle ne reconnaissait plus rien, le vent continuait de chahuter les arbres et Billie se leva tant bien que mal. Ses jambes tremblaient son corps était envahit par la fatigue mais elle devait reprendre la route, elle devait VIVRE !!

Elle longea le sentier avec ses maigres affaires et dormit quelques heures. Elle n'était pas tranquille la peur avait envahit ses tripes et tordaient son estomac, elle grignota du bout des dents une barre chocolatée mais sans grand plaisir, elle était seule et avait tout perdu en l'espace d'une nuit ! Billie se sentait triste mais aucune larme n'envahissait son regard bleutée, elle erra encore deux autres jours dans la campagne, elle n'avait plus d'armes, plus de compagnons, elle était désemparée et seule ! le temps refusait d'être clément et bientôt elle sentit la fièvre la saisir et les frissons l'envahir, elle n'était pas médecin mais aucun doute elle avait choppé une saloperie de maladie. Recouverte d'un seul petit manteau misérable, elle ne tiendrait pas longtemps à ce rythme, ses jambes ne la portait plus vraiment et elle s'effondra dans l'herbe grasse d'une plaine ....

Son corps immobile ressemblait à un gros caillou, alors qu'elle n'attendait plus que la mort. Elle entendit le râle agonisant d'un marcheur, elle ne voyait pas grand chose sous cette pluie diluvienne, relevant faiblement la tête, elle l'aperçu, viande en état de décomposition avancée et déambulant lentement vers elle. Elle avait mal dans sa poitrine et le souffle lui manquait, elle se releva comme elle pouvait restant quelques secondes à quatre pattes. Le rôdeur n'était plus qu' a quelques pas d'elle. il n'y avait plus d'hésitation à avoir, le choix était simple se lever et courir ou attendre cette mort ambulante ?

Billie maugréa légèrement avant de se redresser sur ses jambes et de commencer à courir droit devant elle, une étrange ombre se dessinait devant elle. Elle n'avait pas aperçu le bâtiment avant, la mort était à ses trousses et elle couru aussi vite qu'elle le pu avant de rentrer durement en contact avec des grilles en fer forgée. Secouant la grille, complètement désespérée elle hurla dans le fracas ambiant, agitant avec vigueur les grilles cadenassées

-Aidez moi ! Je vous en supplie ... Oh mon dieu, je ne veux  pas finir de cette manière ! Par pitié seigneur protège ta brebis !

 

(c) Cαt

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Dim 12 Avr - 0:21


Intrigue 1 ; Dame Nature s'en mêle !
Bacon's Castle
Bon, d'accord, j'avais clairement exagérer en me mettant à hurler de cette façon. Ça ne me ressemblait pas, je n'étais pas comme ça. Le genre à faire sa diva pour se faire remarquer...mais cette fois, c'était trop. La peur, l'angoisse, j'avais l'habitude. Cinq ans que je vivais avec, à me demander de quoi serait fait le lendemain, mais ça, c'était trop. Je ne supportais pas qu'on en rajoute, et surtout, je ne supportais pas qu'Isaiah, qui pourtant devait connaître mes raisons, tentent de reproduire la même bêtise. Est-ce qu'il s'imaginait vraiment que j'allais simplement dire « amen » à ça et le laisser sortir de ce château, avec Carrie, comme si de rien n'était ? C'était impensable. Pourtant, une fois ma petite crise passée, je m'en voulais atrocement. Non seulement, j'avais été odieuse avec l'homme que j'aimais, mais en plus je l'avais été avec cette pauvre Carrie qui ne m'avait jamais rien fait. D'ailleurs, Isaiah sembla compatir au malaise de cette dernière et lui offrit généreusement une porte de sortie en l'envoyant préparer je ne sais quoi, avant de m'attirer à lui pour s'excuser. Voilà que c'était lui qui s'excusait ! C'était le monde à l'envers, et honteuse je baissais les yeux. « Arrêtes de t'excuser...c'est moi, j'aurais pas du m’énerver. » Et non, mais maintenant, c'était trop tard. J'avais piquer ma crise et attirer bien des regards sur nous, d'ailleurs, je me rendais compte que c'était l'une des premières fois ou Isaiah se montrait aussi démonstratif avec moi en public. Je n'osais pour autant toujours pas le regarder dans les yeux. « Toi pardonnes moi...c'était stupide. » Finalement, mon regard vint se plonger dans le sien et il vint déposer un baiser sur mes lèvres. « J'ai pas envie que tu fasses encore l'idiot...je veux pas te perdre à nouveau...c'est tout. » Il finit alors par reformuler sa demande, la transformant en réalité pour me demander cette fois de l'accompagner et un sourire se dessina sur mes lèvres. « Voilà qui est mieux ! Et oui...Carrie , je crois que je lui dois des excuses d'ailleurs. »

Nous quittâmes finalement la grande salle. La rousse avait déjà préparer le matériel, et s'affairait à nous le distribuer alors que dans la salle, Gabriel luttait à retenir la jeune Elsa qui hurlait à sa sœur de rester auprès d'elle. Lorsque nous fument finalement équipés et prêts, Isaiah ouvrit la grande porte alors que je restais un peu en retrait avec Carrie. « Désolée pour tout à l'heure...c'était pas contre toi. J'aime pas qu'on me laisse à l'arrière et … bref, désolée. » Terminai-je alors que le vent froid venait nous saisir, me faisant frissonner alors que j'avançais pour sortir. Le vent était violent, et je fis rapidement trempée, pourtant hors de question de changer d'avis. Je fis quelques pas de plus...dirigeant mon regard vers les barricades qui craquaient et qui semblaient être mises à rude épreuve autant par la pluie que par les rôdeurs que j'entendais grogner et frapper à travers le rideau d'eau. « Il faudrait voir si les barrières tiennent ! » hurlai-je alors. « Si ça casse alors qu'on fait autre chose, on le verra pas arriver ! » Tout en disant cela, je m'avançais vers la porte principale. C'était par là que les véhicules entraient et sortaient, par là que j'étais entrée la première fois que j'étais venue ici...et c'est d'ailleurs en approchant qu'une voix me parvint aux oreilles. Une voix, oui, par un grognement...une voix humaine, un hurlement déchirant et pourtant à peine audible. C'est alors que je la vis, agrippée à la grille, la secouant de toutes ses forces. « Oh mon dieu...les clés ! Isaiah, où sont les clés ? Les clés ! » criai-je alors en allant rejoindre cette inconnue qui se battait pour sa survie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Mar 14 Avr - 21:40


 
❝Dame Nature s'en mêle.❞

 Bacon's Castle
Je l'avais pris dans mes bras, je m'étais platement excusé d'avoir été assez stupide pour vouloir la mettre de côté ainsi. Pourtant alors que je la gardais dans mes bras, elle évitait mon regard et s'excusais à son tour, elle se sentait également stupide pour sa réaction et je ne pus m'empêcher de sourire avec tendresse. Enfin, elle leva les yeux sur moi et c'est avec un sourire que je l'embrassais, je ne voulais pas me fâcher avec elle, il en était hors de question. Après ce tendre moment ou pendant quelques secondes j'avais oublié le reste du monde, elle m'exposa le problème, nous avions passé un mois à croire l'autre mort, à nous morfondre pour l'autre et finalement contre toute attente nous nous étions retrouvé, presqu'en bonne santé et elle avait raison, nous ne devions plus nous séparé et surtout effectivement, j'étais du genre à faire l'imbécile pour que rien ne se casse la gueule. Enfin je réussis à la faire sourire, voilà comment je l'aimais, avec ce petit sourire tendre au coin des lèvres et qui illuminait ces yeux. Voilà qui est mieux. Elle réalisa alors qu'elle n'avait pas été très sympa avec Carrie et se rendit compte d'elle même qu'elle devrait surement s'excuser. Ne t'inquiète pas, elle comprendra j'en suis sur. C'est donc de manière bien plus détendu qu'ensemble nous partîmes de la grande salle pour rejoindre l'entrée où Carrie nous attendait déjà, elle avait tout préparer, même nos armes et s'occupa de les distribuer pendant qu'Eden s'excusais, je restais silencieux, réfléchissant à comment faire le plus rapidement possible pour couvrir tout le mur dans un laps de temps le plus court possible. Je les suivis dehors, le temps était horrible, le pluie eut tôt fait de nous tremper malgré nos K-way et le vent froid était saisissant, je regrettais déjà la douce chaleur de la cheminée, mais je devais aller jusqu'au bout. On s'assure que les barrières ne sont pas prête de tomber, ensuite on se dirige vers le potager et on voit ce que l'on peut faire. J'étais obligé d'hurler pour me faire entendre.

Je suivais Eden et Carrie quand soudain à travers le rideau de pluie et les hurlements du vent, une voix humaine s'éleva, elle suppliait pour qu'on lui ouvre. Merde On se mit tous à courir simultanément, car si elle avait été seule alors les choses aurait été moins tendus que la vision des rôdeurs se rapprochant dangereusement d'elle. Nous l'avions tous compris et Eden m'ordonna de sortir mes clés. Heureusement je les avais sur moi et tout en courant je me dépêchais de les sortir. Eden, sors ton arme et tire sur tout ce qui s'approche trop, essais de les attirer à toi. Rien que de dire cette phrase je sentais ma mâchoire se crisper, seulement nous n'avions pas beaucoup de temps et là elle était la plus proche, les rôdeurs s'approchaient dangereusement de l'inconnue. Carrie tu reste près de moi, tu sors ton couteau et tu taillades tout ce qui pourrait passer entre les filets d'Eden, quand j'ai ouvert tu la prend et tu l'emmène plus loin le temps que je referme. Je confiais ma sécurité à Eden, en effet, une fois la porte ouverte, il faudrait le temps de remettre la chaîne et le cadenas, alors je serais à la merci des rôdeurs et seule Eden les empêcherais de me mordre. Sans hésiter sur la clé, j'ouvris le verrou que je gardais à la main et j'entrepris de tirer sur la chaine, bientôt la porte s'ouvrit et en face de nous se trouvais une vingtaine de rôdeurs attirés par le chaire fraîche.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Jeu 16 Avr - 11:14






Dame Nature s'en Mêle
feat Bacon's Castle Group






Eden s'était finalement excusée pour son petit coup de colère. Ce qui n'était au final rien de bien méchant, je pouvais parfaitement comprendre qu'elle était une jeune fille amoureuse, qu'ella vait du mal avec l'idée de nous voir partir Isaiah et moi seuls hors de ces murs pour travailler sur notre sécurité, sur la conservation de notre potager, la survie de notre bétail. Je l'en excuais donc rapidement, on avait d'autres chats à fouetter et pus lui en vouloir pour ce genre de broutille aurait réellement été infantile. Lui souriant donc habituelle gentillesse, j'esperais qu'elle comprenne que je ne lui en voulait pas et puis j'étais bien plus perturbée par les cris d'Elsa qui me suppliait de ne pas la laisser. Elle était pourtant en sécurité auprès des autres, n'avait rien à craindre, mais je pouvais parfaitement comprendre son ressenti, car j'aurai eu le même.
Me dépéchant d'approvisionner mes camarades d'expedition en armes et autres choses utiles pour tenter de garder les barrières droites et le potager en état, j'ouvrais la porte et sortais avec Eden et isaiah, nous laissant tremper en quelques instants, malgré nos K-way. Nous étions pourtant couvert, mais j'étais déjà trempée jusqu'au eaux et le petit vent froid n'aidait pas particulièrement. Mais nous n'avions ni le temps de nous plaindre de l'humidité, ni le temps de grelotter comme des fillettes, Isaiah avait un plan.
Il fut assez simple de le comprendre, il était clair, précis et stratégique. notre sécurité avant le reste, ce qui était parfaitement normal, a quoi nous serviraient un potager en état si nous n'avions plus de quoi nous protéger ? Nous étions donc sur le point de nous mettre en route quant au loin, une voix se fit entendre, des cris, de la peur et c'est en tournant tout trois notre regard vers la porte qu'on remarqua cette femme quasiment noyée par les eaux, hurlant pour être sauvée alors que les rodeurs s'approchaient dangereusement d'elle. Il nous fallait l'aider, la sauver, nous n'avions d'autre possibilité que celle ci et nous nous sommes mis à courir comme des idiots, essayant d'y aller aussi vite que possible, alors qu'un nouveau plan était mis en place. Isaiah ouvre le portail, Eden le couvre, je sauve la demoiselle et bute les rodeurs qui sont trop pret! Bon ok j'avais le role dangereux pour l'instant, mais il fallait bien que quelqu'un l'ai.

Le portail fasse à nous, on se mit à l'éxécution, Isaiah ouvrant, Eden, tirant comme elle le pouvait sur les divers rodeurs, alors que pour ma part, je m'élançais vers la femme, achevant l'une de ces créature de ma faucille, avant de l'attraper par le bras, la tirant vers moi avec force.

"On me suis et on se dépèche!"

J'étais un peu autoritaire, mais c'était dangereux, nous risquions nos vie pour la sauver et je ne voulait pas que l'un de nos se fasse mordre ou dépasser pour cette inconnue. L'attirant directement vers le domaine, je redonnais un coup de faucille sur un rodeur un peu trop pret de moi à mon gout et dépasser Isaiah avec la femme, me preparant déjà à la ramener au domaine ou on s'occuperai d'elle.

"Referme vite!"



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité

My name is
Invité
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle. Ven 17 Avr - 19:09




Dame Nature s'en mêle

Ft Beacon castle Group

   

Et le quatrième jours, elle fût sauvée.
Agrippant fermement les barreaux en fer, Billie continuait de hurler. Elle pleurait toute les larmes de son corps alors qu'elle entendait à présent le cliquetis des mandibules décharnées du rôdeur le plus proche. La visibilité est toujours aussi mauvaise et ses mains glissaient sur le fer de cette porte, c'est alors dans le fracas hurlant du vent qu'elle entendit des éclats de voix, elle ne percevait que des bribes mais il semblait y avoir un homme et deux femmes. Elle se sentit envahit d'espoir alors qu'elle percevait des mouvements derrière la grille.

Jetant un regard derrière elle, elle repoussa de sa botte aussi fort qu'elle pouvait le mort qui venait pour se repaître de sa chair. Elle venait de ruer tel un cheval sauvage et entendit un tintement quasi magique a son oreille, le gros cadenas s'ouvrit et apparut une jeune femme, elle ne voyait rien et sans aucune résistance elle se laissa conduire en sécurité. Elle passa la porte et ne trouva pas de mot restant muette devant la jeune femme qui l'entraînait vers l'intérieur des bâtiments. Elle venait d'être sauvée in extremis d'une mort affreuse ..

Billie entendit des détonations et pria pour que ses sauveurs en sorte indemne. A bout de force , elle sentit ses jambes ne plus porter son poids et elle chuta à genoux. Posant son regard fatiguée sur la jeune femme qui la tenait par la main , elle murmura " Merci ! Je vous dois la vie ..."

Le temps était toujours aussi atroce reprenant appui sur sa jambe gauche, elle se releva et se retourna pour voir si les autres avaient réussit a fermer le portail et repousser les rôdeurs. Elle était frigorifiée et ses lèvres devait à présent être bleutée par la morsure du froid qui retombait encore. Ses vêtements était recouvert de boue et déchiré en de nombreux endroits, elle repoussa sa chevelure ruisselante et poisseuse et regarda la rousse qui l'entraînait vers une immense bâtisse qui laissa contemplative Billie. Une demeure de pierre en excellent état, elle pensa à son neveu et timidement demanda
" D'autres survivants sont arrivées avant moi ? Je viens de Lurray .... La tempête à tout détruit ..."
Le cœur lourds elle implorait en silence une réponse positive sans quoi elle aurait réellement perdue la trace de son neveu. Elle serra la main de la jeune femme plus fermement et son regard s'attrista alors que la réponse venait de quitter les lèvres de l'inconnue ..

 

(c) Cαt



Revenir en haut Aller en bas

My name is
Contenu sponsorisé
and i'm trying to survive

MessageSujet: Re: INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle.

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE UNE ; Dame Nature s'en mêle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de Dame Nature
» Dame Nature fait des caprices
» Dame nature, vous avez de charmantes filles ! [pas fermé]
» Erendir Ygmendël ◑ Air, terre et mer nous devons protéger Car Dame Nature, c'est notre liberté !
» [Intrigue] Quand la nature se déchaine, l'homme, de prédateur devient proie. ▲ Swann&Haines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deal With Death :: 
Hors Jeu
 :: Rps.
-